Accueil » On en parle

JO de Londres
Saut d’obstacle : l’or pour la Grande Bretagne

A l’issue de la finale des épreuves de saut d’obstacle par équipe, la médaille d’or est gagnée par la Grande Bretagne, la médaille d’argent par les Pays Bas et la médaille de bronze par l’Arabie Saoudite.
Si les français n’ont pu prétendre à une médaille par équipe, tous les espoirs sont encore permis pour une médaille individuelle car Kevin Staut, Simon Delestre et Olivier Guillon se sont tous trois qualifiés pour la finale individuelle.

Huit équipes étaient qualifiées pour la finale par équipe : la Grande Bretagne, la Hollande, la Suède, la Suisse, le Canada, le Brésil, les USA, et l’Arabie Saoudite –cette dernière assez récemment apparue dans les circuits du plus haut niveau mais toutefois médaillée de bronze, on s’en souvient, aux Jeux olympiques en 2000 grâce au cavalier Khaled Al Eid.

L’équipe britannique
L’équipe britannique qui a remporté la Médaille d’or : Scot Brash, Ben Maher, Nick Skelton et Peter Charles. © Kit Houghton/FEI

La Grande Bretagne et les Pays Bas sont considérés comme favoris… et effectivement, à l’issue du barrage, ces deux nations occuperont les premières marches du podium. L’équipe britannique remporte la Médaille d’or sur ses terres ! « Le soutien du public a joué un énorme rôle dans notre victoire », explique Nick Skelton. L’équipe hollandaise gagne la Médaille d’argent, et l’Arabie Saoudite, la Médaille de Bronze.

Simon Delestre casse une rêne

Les cavaliers français avaient connu bien des misères lors des épreuves qualificatives : Pénélope Leprévost avec l'étalon des haras Nationaux Mylord Cathago HN font huit points, ce qui les écarte du jeu.
Simon Delestre, lui, subit une invraisemblable mésaventure, lotrs des qualificatives, lorsque sa rêne droite casse à la réception de l’avant-dernier obstacle. Il comprend aussitôt ce qui s’est passé, mais n'hésite pas : il faut sauter le dernier oxer. Mais son excellent Napoly du Ry, qui n’a plus de contrôle à droite, ne comprend pas et part sur la gauche, quittant la trajectoire nécessaire à l’abord de ce dernier obstacle. Simon est contraint, pour ramener son cheval dans la bonne direction, d’effectuer une volte –ce qui, dans le règlement, est considéré comme un refus. Cette pénalité ne lui sera toutefois pas appliquée, le jury ayant pris en compte le fait qu’il s’agissait d’un accident matériel et en aucune façon d'une rétivité du cheval. Mais cela lui fait perdre énormément de temps. Simon franchit courageusement le dernier obstacle avec une seule rêne (et sans encombre) mais totalisera quatre points récoltés avant l’incident et deux points pour temps dépassé.

Nick Skelton
Le célèbre Nick Skelton, avec Big Star, dont la pugnacité a permis a l’équipe britannique de remporter la Médaille d’or par équipe, et qui est l’un des trois cavaliers grands favoris pour une médaille individuelle, n’ayant eu aucun point de pénalité durant les épreuves qualificatives. © Kit Houghton/FEI

Staut, Delestre et Guillon encore dans la course

Si les Français ont dû dire adieu à la médaille par équipe, ils restent dans la course pour une médaille individuelle –ou peut-être trois !- puisque Kevin Staut, Simon Delestre et Olivier Guillon sont tous les trois qualifiés pour la finale de cette Coupe des Nations qui se déroulera mercredi à 13h, et pour laquelle les compteurs seront remis à zéro.

SAR le Prince Abdullah Al Saud
SAR le Prince Abdullah Al Saud, pour l’Arabie Saoudite, médaille de bronze par équipe et qualifié pour la finale individuelle avec 4 points de pénalité seulement. © Kit Houghton/FEI

Notons cependant que trois cavaliers aborderont cette ultime étape avec aucune pénalité : Nick Skelton, Maikel Van der Vleuten et Marc Houtzager. Trois autres n’ont que quatre points de pénalité : Edwina Tops Alexander pour l’Australie, Ben Maher pour la Grande Bretagne et SAR le Prince Abdullah Al Saud pour l’Arabie Saoudite.

0 commentaire(s) »
Article publié le 07-08-2012

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire