Accueil » Editos

Parce qu'on est au XXI° siècle...

description

Le monde du cheval, avec son langage et ses traditions, garde l’empreinte d’une très longue histoire commune avec l’homme. Histoire à rebondissements. Le cheval de guerre, le cheval utilitaire, compagnon de souffrances. Puis compagnon de loisirs, d’équitation plus gaie et décontractée avec l’arrivée des joyeux poney-clubs, de l’enseignement ludique et de la diversification des disciplines. Nous avons eu tout à y gagner. Le cheval…pas toujours.

Paradoxalement, à l’époque où les droits de l’animal sont couramment admis dans nos sociétés avancées, l’équitation est à une croisée de chemins. D’un côté, les races équines sont spectaculairement améliorées pour faire face à des compétitions toujours plus exigeantes. De l’autre, on note un recul du naturel à une époque où l’on ne parle que de bio. L’équitation n’a jamais été aussi anti-naturelle, le cheval n’a jamais été aussi bloqué, enrêné, la langue pendante, les épaules maculées de salive qu’il ne peut pas avaler…

Heureusement, il y a des courants inverses. L’équitation dite éthologique, par exemple. Certes, ce raccourci verbal peut prêter à sourire : mot éthologie désignant la science du comportement animal, « faire de l’équitation éthologique » devrait consister pour nous à hennir, fuir et brouter ! Mais gardons cette expression, puisqu’elle est consacrée par l’usage. Ce courant, de plus en plus vivant, a l’immense mérite d’ouvrir les yeux de nombreux équitants de bonne volonté ; lisez dans ce numéro le compte-rendu des Journées de la Cense, qui ont permis de montrer qu’en ce début de 21°siècle, il existe un fort désir de progrès, porté par exemples réels.

A notre époque, il n'y a plus de place pour l'obscurantisme, l'immobilisme, l'ignorance, l'à peu près. Notre début de siècle est bien celui de la quête permanente du savoir, de la transparence, du rationnel, du précis. Mais aussi –paradoxalement- de toutes les approches « douces » qui n’ont pas encore livré tous leurs secrets…

C’est dans cet esprit que nous avons créé Cheval Savoir : en voulant une vision moderne du cheval, loin des certitudes faciles ou des errements de notre long passé commun. L’histoire future entre l’homme et le cheval reste à tisser. Elle ne sera harmonieuse que dans la connaissance. Vous avez aussi la parole dans ce domaine, et vos témoignages nous sont précieux. N’hésitez pas à nous les adresser, la Rédaction en tiendra le plus grand compte.

L.B

Votre magazine paraît sur Internet –là encore, il n’est plus vraiment raisonnable d’aggraver la destruction des forêts boréales ou tropicales pour imprimer un journal...

Lisez le journal sans restriction :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier