Accueil » Le monde du cheval

Un élevage géré comme une multinationale...

Par Laetitia Bataille.


N°35 Septembre 2012
0 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Toujours dans l’optique de vous apporter le maximum d’informations utiles, Cheval Savoir a pris le parti, dans la rubrique « Monde du Cheval » de vous émouvoir et vous divertir, mais aussi de glaner, pour vous les transmettre, le maximum de « savoirs ».

Le Haras de la Gesse, situé dans le sud-ouest de la France, est à cet égard un lieu d’exception, centré sur la recherche de l’excellence. Quoi de plus naturel que de vous y emmener ?
Visite guidée dans un établissement hors du commun...

L'élevage du cheval subit actuellement une profonde mutation. Longtemps pratiqué de façon assez empirique, basé sur le légendaire "flair" des vieux éleveurs, il a considérablement évolué depuis deux décennies avec l'apparition des techniques modernes - insémination artificielle, transfert d'embryon, voire clonage.

Les prairies
Les prairies où s’ébattent mères et poulains. Remarquez le système d’irrigation qui est utilisé dès le début de l’été pour éviter le dessèchement des prairies dans cette région du sud-ouest… © Haras de la Gesse

Les stud-books des différents terroirs d'Europe se sont ouverts, le Selle français (lui-même issu des demi-sang de nos régions) s'est enrichi de lignées étrangères, qui elles aussi ont bénéficié de la qualité de la génétique française.

Caviar de la Gesse
Un adorable petit profil d’un poulain lusitanien né cette année, Caviar de la Gesse (Perdigao OC x Hucharia Menezes DL)… © Haras de la Gesse

Les races anciennes dont l'élevage restait très artisanal et traditionnel - comme le pure race espagnole et le lusitanien - ont été grandies et modifiées par une nouvelle orientation de la sélection.

Cet élevage installé en France présente un mode de fonctionnement proche de ce qui se fait dans certains pays étrangers, l’Allemagne ou la Hollande par exemple

Dans les pays d'Europe du nord ont émergé des races nouvelles (ou désignées par des sigles nouveaux) comme le KWPN, le cheval de sport belge (BWP). D'autres encore sont le reflet d'un élevage et d'une sélection personnelle (comme le Zangersheide). Les demi-sang traditionnels issus des différents lander allemands se sont fortement modifiés d'un point de vue morphologique : de carrossiers voici seulement trois décennies, ils sont devenus de surprenants performers dans diverses disciplines équestres.

Virtuoso do Castanheiro
L’étalon lusitanien Virtuoso do Castanheiro, né au Brésil. Il est, par son père Distinto MAC, Champion des Champions a Lisbonne en 1993 et Médaille d’Or, le frère d’Harmonio MAC, lui-même Champion des Mâles à Lisbonne en 2000 et Médaille d’or et le frère de Poderoso do Retiro qui a brillé en Dressage sous la selle de Carlos Pinto... © Haras de la Gesse

Si l'élevage du cheval reste encore très souvent une activité familiale et relativement artisanale, subissant des contraintes matérielles et économiques fortes, l'on voit émerger aujourd'hui, en dehors des grands haras des pays germaniques et nordiques, une gestion nouvelle de la production de races jusqu'ici élevées très conventionnellement.

Oies

L'élevage que nous avons visité échappe aux définitions classiques : installé en France, il présente un mode de fonctionnement assez rare dans notre pays, contrairement à ce qui se fait outre-Rhin par exemple. Il s'agit d'un élevage de chevaux Warmbloods mais principalement de lusitaniens avec une orientation dressage. Et l'on est ici très loin de l'élevage extensif tel qu'il se pratique ancestralement sur les rives du Tage.

Animaux du Haras
Au Haras de la Gesse, les animaux sont rois… © Haras de la Gesse
Animaux du Haras
Marie et Antoinette, les bien nommées brebis dans ce hameau où tous les animaux trouvent leur place, vivent en liberté totale et leur laine leur permet de se faufiler sous les clôtures électriques. Ci-dessus, Antoinette… © Haras de la Gesse
Ecuries

Sous ce double aspect, le Haras de la Gesse est atypique. Certes, il possède des moyens financiers importants, mais les principes déployés sont exemplaires, et nous avons pensé qu'à ce titre, il était d'un vif intérêt de pousser pour vous les portes de cet établissement pas comme les autres.

Le manège
Les écuries
Les écuries et le manège où sont travaillés les étalons et les jeunes chevaux à la vente. © Haras de la Gesse

Helen Burgess est une femme d'exception. Dotée d'une grande volonté, elle a établi près de Toulouse un haras de haut niveau, dédié à la production de lusitaniens à orientation sportive et de « Warmbloods ». 

Un exemple qui, pour élitiste qu’il soit, est reproductible à tous les niveaux puisqu’il est centré sur la rigueur, la connaissance et la méthode

L'amateurisme, l'à peu-près n'ont pas leur place dans ce haras ou rien n'est laissé au hasard. Le but avoué est l'excellence. Pour la faire naître, le haras de la Gesse possède sa propre clinique de reproduction. Pour mettre les produits en valeur, Helen Burgess s'est adjoint l'aide de cavaliers professionnels de haut niveau tels que Carlos Pinto.
L'ensemble est géré comme s’il s’agissait d’une multinationale.

Animaux du Haras
Animaux du Haras
© Haras de la Gesse

Nous avons donc également interviewé pour vous Helen Burgess, fondatrice du Haras de la Gesse, dont le témoignage est très éclairant pour tous les éleveurs. Car le modèle de la Gesse, pour élitiste qu’il soit, est reproductible à tous les niveaux puisqu’il est centré sur la rigueur, la connaissance et la méthode.

Haras de la Gesse
La carrière
La carrière, qui jouxte une partie des herbages. © Haras de la Gesse

Lisez le journal sans restriction :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 24-09-2012

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire