Accueil » Connaissance du cheval

Les origines de la relation homme/cheval (I)
L’apparence des premiers chevaux domestiques

Ces dernières années, une foule de découvertes ont bouleversé nos connaissances au sujet des débuts de la domestication du cheval.
Dans un grand dossier divisé en cinq parties, Cheval Savoir vous propose une véritable enquête, à la fois zootechnique, scientifique et historique, sur les origines de cette relation unique qui unit l’homme et le cheval.
Tout d’abord, quelle était l’apparence des premiers chevaux domestiques ?

Nous nous posons beaucoup de questions au sujet du statut du cheval. Si l’on va – nous le souhaitons - vers davantage de respect et de compréhension des équidés… il est parfois salutaire de jeter un œil en arrière et de méditer sur le chemin parcouru.
Où les premiers chevaux ont-ils été domestiqués ? Quelle taille faisaient-ils ? Quelle était leur couleur de robe ? Comment ont-ils été apprivoisés ? L’homme a-t-il fait cela uniquement pour les manger ? Le cheval de Przewalski est-il l’ancêtre de nos montures ? Et le Tarpan ? Toutes ces questions trouvent désormais des réponses scientifiques très précises.

La robe souris
La robe souris, la taille réduite et la morphologie compacte sont des caractères des premiers chevaux que l’homme a domestiqués... © JAG IMAGES - Fotolia.com

Qui n'a jamais entendu dire que « le poney est un sous-cheval rabougri ! », rétréci par un climat rude ou un manque chronique de nourriture ? Historiquement, ceux que l'on voit aujourd'hui comme des poneys rustiques (Exmoor, Dartmoor, Fjords, Islandais...) sont beaucoup plus proches des chevaux sauvages originels que les coursiers d’hippodrome et les sauteurs de concours, par l’homme transformés.

Chez le cheval à l'instar d'autres animaux domestiques (le chien notamment), l'apparition de marques blanches sur la tête et les membres est un signe de domestication

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

3 commentaire(s) »

oceane :
Le 15/10/2012 à 09h54

tres interessant, merci

wginie :
Le 20/10/2012 à 09h10

Article très intéressant, instructif merci

valren :
Le 20/10/2012 à 20h08

Merci à vous deux ! Je peux d'ores et déjà annoncer le sujet de la partie qui suit (il y en aura cinq en tout) : pourquoi et comment l'a t'on apprivoisé.

Article publié le 07-10-2012

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés