Accueil » On en parle

CSI 5* à Equita’ Lyon : les cavaliers olympiques très en forme !

Le CSi 5* qui se déroule dans le cadre du salon Equita’ Lyon ont offert dès vendredi et samedi du très beau spectacle sous le hall d'Eurexpo. Les cavaliers médaillés d’or à Londres ont brillé tout particulièrement !

Dès vendredi, dans la première épreuve, le champion olympique par équipes Ben Mahler gagne ,avec Vadeline, l’épreuve spéciale à 1,50 m qui se déroule en deux phases. Le cavalier anglais est suivi d’un Irlandais, Shane Breen montant Cos I can. En troisième Michel Robert, très en forme avec la fameuse Catapulte.

Les choses se poursuivent avec une épreuve de vitesse de vitesse cotée à 1,50 m, où un autre médaillé d’or olympique, le grand Steve Guerdat ,avec le KWPN Verdi, offre la victoire à la Suisse. Il bat le cavalier italien Emanuel Gaudiano avec son décidément excellent Cocochynsky (fils du fameux Cornet Obolensky). En troisième arrive Katharina Offel montant Fifji Island pour l’Ukraine. Katarina s’était déjà couverte de gloire cette année lors du Saut Hermès.

CSI-W Prix Land Rover 

Samedi, c’est encore la Grande Bretagne qui est à l’honneur avec la victoire de Scott Brash –un jeune cavalier devenu célèbre depuis qu’il a été lui aussi médaillé d’or par équipe à Londres cette année. Avec son cheval Bon Ami, il s’impose dans le prix Land Rover –une épreuve à difficultés progressives avec un dernier obstacle sous forme de joker.

Scott Brash
Le jeune cavalier écossais Scott Brash, Médaillé d’or par équipes à Londrex, gagne me GP Land rover dans le CSI-W 5* à Equita’ Lyon. A la remise des Prix, on voit a représentante de l’Association JustWorld, partenaire d’Equita’. © PSV/Jean Morel

Il devance Roger-Yves Bost et son excellent Castle Forbes Vivaldo. Ben Maher et Vadeline complètent ce podium.
« C’est la première fois que je participe à cette étape Coupe du monde de Lyon », explique Scott Brash, « la piste est vraiment fantastique, et Lyon est sans aucun doute l’un des meilleurs concours indoor auquel j’ai pu participer ».

Ce jeune cavalier écossais évolue au plus haut niveau depuis seulement trois saisons. Il se partage entre ses écuries en Ecosse et des installations qu’il loue aux Pays-Bas « L’Ecosse restera toujours mon port d’attache. J’ai trois employés qui sortent mes jeunes chevaux en concours. Quand je vais là-bas, je monte ces jeunes chevaux et je donne mes instructions à mes cavaliers. Le problème est qu’il n’y a pas beaucoup de CSI en Écosse, ni même en Grande-Bretagne et c’est pourquoi il faut aller sur le continent. Je passe deux jours par semaine en Ecosse et le reste aux Pays-Bas où je suis plus près des grands concours. Je suis à dix heures de route de Douvres, mais un jour, je compte bien avoir mes propres installations sur le continent ».

Equita' Lyon
Cheval Savoir
Cheval Savoir, partenaire officiel d'Equita' Lyon 2012.
-2 commentaire(s) »
Article publié le 04-11-2012

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire