Accueil » Savoir pratique Dressage

L’épaule en dedans, un adjuvant de la rectitude !

Par Pierre Beaupère, cavalier professionnel et Professeur de dressage


N°37 Novembre 2012
12 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Nous avons vu le mois dernier que l’épaule en dedans à droite fait partie intégrante du travail de correction de la dissymétrie naturelle d’un cheval droitier.

L’épaule en dedans à gauche pose généralement plus de difficultés aux cavaliers car elle implique une attitude très proche de l’attitude de « demi-lune » que prend le cheval lorsqu’on le laisse dans sa dissymétrie.

L’épaule en dedans à gauche

Rappelez-vous d’abord la manière dont le cheval aura tendance à réagir lorsqu’on lui demande cet exercice :

L’épaule en dedans
© P.Beaupère

Pour obtenir des épaules en dedans à gauche, il est important de se souvenir que quel que soit l’exercice, le problème sera toujours le même : le cheval aura tendance à lâcher la rêne gauche, à jeter ses épaules à droite et aura des difficultés à engager son postérieur gauche. Il nous faudra donc faire en sorte de compenser cette tendance naturelle, de la même manière que lorsqu’on effectue des cercles ou même une épaule en dedans à droite.

Tant que je ne suis pas parvenu à ce niveau de contrôle, je n’hésiterai pas à monter l’épaule en dedans de manière différente à gauche et à droite

Ainsi, il faudra, dans un premier temps, oublier à nouveau la notion de rêne extérieure tendue et de jambe extérieure en arrière.

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

12 commentaire(s) »

aelys :
Le 08/11/2012 à 18h55

Magnifique série d'article. Je compte bien les apprendre sur le bout des doigts, essayer de les appliquer et d'attendre cet "état de grâce" sur mon petit pur sang ...

mariebx :
Le 08/11/2012 à 20h32

Bonjour,
Merci une nouvelle fois pour cet article. Dans les articles précédents cette série sur la rectitude, vous avez plusieurs fois cité un mouvement, comme indipensable au travail de la rectitude, qui est la cession à la jambe. Or vous ne l'avez jamais cité dans les différents articles sur la rectitude. Je me demande pourquoi. Pourtant une cession à la jambe gauche pour renforcer le postérieur gauche, première étape du redressement m'aurait paru être un bon exercice. Est-ce que je me trompe ? ou bien est-ce trop tôt ? Dans ce cas quand peut-on commencer à inclure la cession à la jambe dans le travail de rectitude ? Merci d'avance de vos éclaircissements. Bien cordialement.

:
Le 08/11/2012 à 22h40

Je me demande pourquoi les professionnels ne nous expliquent pas tout cela.
Je regrette vraiment ce manque d’informations de la part des professionnels.

C’est vrai, on nous fait faire des exercices, on nous corrige mais aucun ne nous explique le pourquoi.
On essaye d’exécuter des épaules en dedans de concours alors que le cheval n’en est pas encore capable ce qui amène souvent des résistances que nous ne pouvons évidemment pas corriger.

Grâce à tes articles j’ai plus appris en 1 an que sur les dix dernières années à prendre cours !
Je suis contente d’avoir découvert tes articles en même temps que l’achat de Baelo.
Ceux-ci m’ont permis de résoudre les petits problèmes de résistance, d’améliorer son équilibre et surtout de me déculpabiliser car maintenant je comprends beaucoup mieux pourquoi parfois il est si difficile de mettre le cheval dans un autre équilibre.

Très heureuse d’avoir participé au stage qui m’a un peu sorti de ma zone de confort mais a été tellement positif pour moi et Baelo.
Prochain rendez-vous en mars … j’espère !

wginie :
Le 09/11/2012 à 10h02

Bonjour,
Je viens de m'abonner et découvre avec satisfaction votre article.
Qu'il est agréable de trouver les solutions dans le bien être du cheval sans contraintes ni rapport de force.
De découvrir enfin, qu'il existe encore des professionnels qui connaissent l'art équestre. Ce qui est rare aujourd'hui!
D'entendre enfin les bienfaits du vrai dressage: du calme, du savoir, de l'écoute... des bienfaits des assouplissements aux mouvements juste, en passant par l'extension d'encolure...
A toute l'équipe de cheval savoir, merci de partager votre savoir et enfin de faire découvrir l'art équestre français

laetitia :
Le 09/11/2012 à 10h54

Bonjour Wginie

Nous nous réjouissons de vous compter parmi nos nouveaux abonnés, et que Cheval Savoir comble vos attentes. Vos compliments nous aident et nous encouragent à rechercher toujours ce partage des savoirs, dans la ligne qui est la nôtre : le plus grand respect du cheval.
Merci à vous.

Bien cordialement
Laetitia Bataille
Rédactrice en Chef

perloune :
Le 09/11/2012 à 14h28

Mon Z !!!! on en parlait avant hier, j'ai pas tilté et j'ouvre ce matin Cheval Savoir ... et je découvre!

Je profite de cet espace pour te remercier encore Pierre.

A bientôt

mylittlepilou :
Le 09/11/2012 à 17h01

"Victime" de l'impact qu'un mauvais apprentissage de base peut avoir, et pour le cheval et pour le cavalier. J'ai entendu pendant des mois que si mon cheval se tordait c'est parceque mes mains étaient trop dure, mais même moins dure, le cheval était toujours tordu! J'ai entendu alors pas mal de critique mais jamais que le cheval n'était pas droit ni que l'apprentissage était mauvais, j'ai failli tout laisser tomber, ne trouvant plus aucun plaisir à monter car en perpétuelle bagarre avec mon cheval...
Il suffisait au final de reprendre ces vrais bases qu'on travaille toujours actuellement, et je peux dire que ça marche plus que bien! Je ressent moins de stress de mon cheval et moins de violence de sa part, cette impression qu'on se comprend (enfin) mieux! De plus malgré son année de repos suite à un accident, il reprend très bien le travail et se remuscle de façon impressionante malgré ses 17 ans.

Merci donc pour cet article et pour tout les cours qui me font enfin découvrir ce qu'est la vraie équitation!

:
Le 15/11/2012 à 22h23

EXCELLENT votre article comme un bouquet final !!!!
En effet l'epaule en dedans sert à tout et lors de ma reprise de tout ce matin le travaillant tel que vous l'enseignez l'epaule-en-dedans a enfin rapportée ses fruits et ma jument a fait ses plus grands progrès dans son gallop ce qui etait pourtant son talon d'Achilles!

marechalviviane :
Le 15/11/2012 à 22h32

Le 15/11/2012 à 22h23

EXCELLENT votre article comme un bouquet final !!!!
En effet l'epaule en dedans sert à tout et lors de ma reprise de tout ce matin le travaillant tel que vous l'enseignez l'epaule-en-dedans a enfin rapportée ses fruits et ma jument a fait ses plus grands progrès dans son gallop ce qui etait pourtant son talon d'Achilles!

valponey :
Le 17/11/2012 à 23h14

merci pour cet excellent article qui permet de remonter aux sources et ne pas oublier l'essentiel,
car le problème d'enseigner l’équitation est que l'on à affaire bien souvent à des cavaliers trop pressé, qui sortent de ta leçon en disant merci c'est intéressant mais oublient de reprendre rendez vous, car ce qui compte pour eux c'est de gagner rapidement en concours. C'est pas grave il y-a suffisamment d'enseignant nul pour cavaliers nul et désolé pour ceux qui se posent les bonnes questions mais qui n'ont pas rencontrer les bonnes personnes...mais surtout désolé pour tous nos amis chevaux.

hopopop :
Le 06/12/2015 à 10h09

Toute nouvelle abonnée, je ne parviens pas à décrocher de mon ecran d'ordinateur, trouvant dans vos articles une vraie prise de recul sur les points de blocage que je rencontre avec mon cheval. Merci de parler de ressenti, merci de sortir des aides strictement conventionnelles. Cette indication, qui me parait maintenant évidente, sur la dissymétrie dans l’épaule en dedans m'a été d'un grand éclairage. Simplement laisser un contact sur la rêne intérieure dans l'épaule gauche en dedans... alors que je m’obstinai avec ma rêne droite... (et suivi avec l'ostéo, refais venir un autre dentiste...) Merci vraiment car cela me règle un précieux paramètre pour bien d'autres figures et notamment les appuyers à gauche et enfin les zigs zags au galop (cheval qui se balancait lors du changement de pied gauche/droit alors qu'il est relativement droit dans les lignes de changements rapprochées). J'avais exposé mon souci à différents instructeurs qui me répondaient par des exercices techniques et ne comprenaient pas en quoi je n'étais pas satisfaite car en visuel ils estimaient mes épaules en dedans satisfaisantes. Merci merci. (cela me parait tellement "bete" d'etre restée bloquées la dessus).

laetitia :
Le 07/12/2015 à 17h59

Merci Hopopop de votre commentaire. Nous nous réjouissons que votre tout récent abonnement à Cheval Savoir semble combler vos attentes et vous soit utile dans votre équitation. Comme vous le dites si bien, Pierre Beaupère nous apporte effectivement cette approche "ressentie" bien plus riche que les simples aides conventionnelles.

Il y a de très nombreux articles de Pierre à lire dans les archives : fouinez et n'hésitez pas à poser des questions dans l'espace "Commentaires" !

Bien cordialement

Laetitia Bataille
Rédactrice en Chef

Article publié le 07-11-2012

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés