Accueil » Connaissance du cheval

Les origines de la relation homme-cheval (III) : Quel fut le premier peuple cavalier ?

Peuple cavalier : une locution qui fait rêver, évoquant des hordes galopant à la conquête d’immenses territoires. Il est de notoriété publique que les premiers cavaliers de la Préhistoire proviennent d’Asie centrale, au nord du Kazakhstan, 4500 ans avant notre ère : les autres peuples auraient adopté le cheval à leur contact. Pourtant, une découverte génétique en Espagne (2010) et des trouvailles archéologique en Arabie Saoudite (2011) remettent en cause cette thèse bien établie…

Qui sont les premiers cavaliers ? Des dizaines de pistes ont été explorées depuis le XIXe. La découverte du cheval de Przewalski et le souvenir des hordes de Gengis Khan font à cette époque des Mongols de sérieux prétendants au titre de plus anciens cavaliers du monde.

Les Mongols
Les Mongols entretiennent un rapport actuel avec le cheval très proche de celui des premiers peuples cavaliers. © Cheval d’Aventure

Parallèlement, « l’arabomanie », servie en France par Napoléon Ier puis par le best-seller Les Chevaux du Sahara, place les cavaliers de la péninsule arabique comme concurrents directs des Mongols. La plus ancienne race de chevaux du monde provient, croit-on, de cette région. De plus, les Arabes sont crédités de la domestication première des chèvres et des moutons.

Mongols, Arabes et Indo-européens…

Le duel Mongol-Arabe prend fin au milieu du XXe siècle, avec les découvertes sur la civilisation indo-européenne (parfois nommée indo-aryenne) et en particulier la théorie de Marija Gimbutas. Cette théorie a mauvaise presse en raison de la récupération raciste dont elle a fait l’objet sous le IIIe Reich, mais n’en demeure pas moins une sérieuse piste : la plupart des peuples d’Europe et d’Inde proviennent d’une unique région, située entre le Dniepr et la Volga. Ils se sont dispersés ensuite vers l’Inde, les steppes russes, la Scandinavie, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne ou encore la France, diffusant leur culture et leurs connaissances.

Les ancêtres du Pottok, du Mérens, du Garrano ou du Camargue ont pu côtoyer des hommes et être domestiqués sans contact avec les civilisations extérieures

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

5 commentaire(s) »

melie :
Le 15/01/2013 à 10h53

Bravo, toujours ausi passionnant!

:
Le 15/01/2013 à 13h54

Merci Melie ! Cette série n'a toutefois pas autant de succès que je l'espérais

melie :
Le 15/01/2013 à 16h42

Vos articles se lisent pourtant d'une traite! C'est vrai aussi que ces thématiques sont aussi un de mes centres d'intérêt... Allez courage!

laetitia :
Le 15/01/2013 à 23h29

Mais non, Amélie ! Vos articles ont beaucoup de succès, même si d'autres ont plus de "commentaires". Certains sujets se prêtent mieux que d'autres aux questions et commentaires, mais le succès d'un article se chiffre aussi en nombre de vues et en temps passé sur la page, et ces statistiques-là vous sont très favorables...Melie ne s'est pas trompée !

Laetitia Bataille

derbylandes :
Le 28/01/2013 à 19h06



Passionnant!

Continuez!!

Article publié le 06-01-2013

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés