Accueil » Instruction

Enseignement équestre et vidéo : le visionnage en différé

Par Jean Philippe Léon, professeur d’EPS et enseignant d’équitation


N°39 Janvier 2013
2 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Beaucoup d’entre nous ont déjà utilisé la vidéo pour filmer leur séance de travail à cheval ou les séances de nos élèves. Mais le problème est que le constat ne peut se faire qu’après la séance, après plusieurs visualisations. Le délai du feedback est donc trop important pour constituer un réel apprentissage.
Il existe une utilisation particulière de la vidéo qui permettra, pendant votre séance, de pouvoir visualiser ce que vous faites ou de pouvoir montrer à vos élèves ce qu’ils font réellement : le visionnage en différé.
Explications et mode d’emploi.

Beaucoup d’entre nous ont déjà utilisé la vidéo pour filmer leur séance de travail à cheval ou les séances de nos élèves. Ensuite, après le cours, ils se repassent la séance, font des constats, des commentaires, tirent des conclusions qu’ils essayent de mettre en application lors de la séance suivante.
Quel est également l’enseignant qui n’a jamais entendu son élève lui répondre « Mais si, je suis droit… Mais non, je ne suis pas penché en avant… Pourtant, mon épaule en dedans… »

Enseignement équestre et vidéo
© L.Bataille

Et c’est normal ! Il y a ce que nous pensons savoir, ce que nous pensons faire et ce que nous savons et faisons réellement ! Il en va ainsi pour chacun d’entre nous : la sensation ne correspond pas forcement à la réalité ! Il existe souvent -pour ne pas dire toujours !- un décalage entre ce qui est réellement fait et la perception que l’on a de ce que l’on fait.

Pouvoir vérifier et réajuster votre motricité ou/et celle de votre cheval en temps réel

Il existe une utilisation particulière de la vidéo qui permettra, pendant votre séance, de pouvoir visualiser ce que vous faites ou de pouvoir montrer à vos élèves ce qu’ils font réellement. Cet usage est d’ailleurs utilisé dans le sport de haut niveau, quel que soit le sport, mais trouve tout aussi bien sa pertinence avec l’élève débutant : le visionnage en différé.

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

2 commentaire(s) »

danne :
Le 10/01/2013 à 16h58

Bonjour à tous,

Testé en stage avec le simulateur grace à Jean Philippe Léon, trés convaincant !

C'est très pratique et sans aucun doute très utile !

Amitié J.P Léon et Laetitia Bataille pour cet article très interessant.

Isa Danne

nymphea :
Le 11/01/2013 à 18h58

Salut Isa, bonsoir tout le monde ;

Avec toi, la vidéo était mise en direct. La caméra était perpendiculaire au simulateur et l'écran était devant eux. De la sorte, ils voyaient ce que tu attendais d'eux et pouvaient faire un rapprochement entre leur ressenti et ce qu'ils faisaient réellement.
Je pense même que pour toi, ça devait t’apporter un plus, car cela te permettait certainement d’avoir une vision plus globale du cavalier sans avoir à te reculer. Parce que, sinon, tu as le nez collé sur le cavalier.

Une vue de ce que voyait le cavalier sur le simulateur :

http://hpics.li/f6c9ff1

Nous voyons bien qu’Isa et le cavalier regarde l’écran…

Bien cordialement ;

Jean-Philippe

Article publié le 06-01-2013

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés