Accueil » On en parle

Etape Coupe du Monde d’attelage FEI à Leipzig : victoire de Koos de Ronde

La huitième et dernière étape qualificative de la Coupe du Monde d’attelage FEI™ se courait aujourd’hui dans le cadre du CSI5* de Leipzig, en Allemagne.
Koos de Ronde, vainqueur du jour, gagne ainsi son « ticket » pour la finale qui se tiendra à Bordeaux.

L’enjeu était de taille : qui serait le sixième meneur à aller en finale ? La lutte devait être serrée entre le meneur néerlandais Koos de Ronde (vainqueur de la septième manche à Malines, voici trois semaines) et le meneur hongrois József Dobrovitz.

Koos de Ronde
Le meneur néerlandais Koos de Ronde gagne cette huitième étape de la Coupe du Monde FEI d’attelage indoor à Leipzig, se qualifiant ainsi pour la finale. © Rinaldo de Craen/FEI

Dans la première manche, Dobrovitz assure le sans-faute tout en étant rapide, ce qui ne fait qu’augmenter la pression mise sur son concurrent Koos de Ronde. Ce dernier était bien parti pour battre le chrono du meneur hongrois, mais fait une faute. Ce qui augure mal de la suite sachant que deux concurrents redoutables, Thomas Eriksson et surtout Ijsbrand Chardon, doivent encore faire leur tour. Mais Chardon fait deux fautes (il sera quatrième) et Eriksson, sans faute, est qualifié pour la deuxième manche.

La deuxième manche

La deuxième manche se déroule sur le même parcours difficile, dessiné par le chef de piste officiel de la FEI, le Dr. Wolfgang Asendorf. La tension est à son comble puisque Koos de Ronde est à nouveau sans faute –avec deux secondes de mieux que dans la première manche.
Ce sera lui le gagnant du jour. Jozsef Dobrovitz sera second, suivi du meneur suédois Thomas Eriksson. Tous trois iront à Bordeaux.

Après sa victoire, Koos de Ronde avoue : « Je n’ai jamais été très chanceux à Leipzig. Mais la chance a tourné. C'était un vrai challenge que cette compétition. Je devais la gagner. Si j’avais été second derrière Dobrovitz, je n’aurais pas pu aller en finale. Cela a été une des compétitions les plus excitantes auxquelles j’ai jamais participé. Cela m’a donné un vrai coup de fouet de mener avec une telle pression, c’était une formidable sensation. Le parcours était très bien mais difficile. Cela nous poussait à prendre des risques et pour moi, cela a été payant... »

Jószef Dobrovitz
Jószef Dobrovitz est deuxième et se qualifie ainsi pour la finale à Bordeaux. © Rinaldo de Craen/FEI

« Quand sommes rentrés en piste pour la deuxième manche » explique Jószef Dobrovitz ,« mon fils m’a dit que nous devions essayer d’avoir au moins la deuxième place puisque Koos de Ronde avait tellement bien réussi. J'ai fait deux fautes mais j'ai mené très vite dans les trois dernières portes pour assurer ma deuxième place ».

Thomas Erikkson, lui, se dit très heureux de sa troisième place, et ajoute « J’étais déjà assuré d’être en finale, donc je subissais beaucoup moins de pression que Koos de Ronde et Dobrovitz . J’ai pris plaisir à mener dans cette atmosphère ici à Leipzig, et je me réjouis de la finale à Bordeaux ».

Thomas Eriksson
Thomas Eriksson (Suède), troisième à Leipzig. © Rinaldo de Craen/FEI

Les deux meneurs allemands Christoph Sandmann et Georg von Stein, ainsi qu’IJsbrand Chardon (Pays-Bas) participaient avec des « wild cards » (en invités). Huit des dix meilleurs meneurs mondiaux de la saison étaient donc présents à Leipzig. L’Australien Boyd Exell était en vacances dans son pays ; il reste le leader du classement provisoire et le grand favori pour la finale qui aura lieu les 8 et 9 février prochains.

0 commentaire(s) »
Article publié le 20-01-2013

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire