Accueil » Culture équestre

L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux

Durant la décennie 1990 apparaissait l’équitation « éthologique ». Son développement doit énormément au succès d’un livre et d’un film, L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux. Le film de toute une génération reste une œuvre-culte, mais ne constitue pas vraiment un modèle à suivre pour s’initier à l’équitation éthologique.
Analyse de ce film magnifique et des messages équestres qu’il apporte.

L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux est l’un des monuments du film équestre, plusieurs fois nominé aux Oscars. Il a permis de révéler Scarlett Johansson et le western horsemanship américain au public européen.

L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux
© Touchstone pictures

C’est une adaptation du roman de Nicholas Evans, best-seller 1995 et dixième ouvrage le plus vendu cette année-là aux États-Unis. Ce film, succès populaire et critique, attire deux millions sept cent mille spectateurs français dans les salles obscures. À sa suite, l’équitation éthologique (ou, selon la myriade de nom qu’on a pu lui donner : équitation naturelle, équitation des « nouveaux maîtres » équitation des « chuchoteurs ») connaît un développement spectaculaire. En grande partie grâce aux messages du film : aimer son cheval, c’est d’abord le comprendre et l’accepter tel qu’il est…

Le film porte un message très positif, mais s’en servir comme référence en équitation éthologique serait une erreur

L’amour entre un personnage et son cheval

Pour faire vibrer la corde équestre, tout film met en avant le lien entre cavalier et monture. Crin-Blanc, L’Etalon Noir, Cheval de guerre, Danse avec lui, même le film d’animation Spirit nous content l’amour qui lie homme et monture.

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

3 commentaire(s) »

gnourf :
Le 13/02/2013 à 14h30

Le film est avant tout... la mise en image du livre du même nom, dont l'intrigue s'articule autour d'un "chuchoteur". Il n'a pas du tout vocation à être rigoureusement exact et toute entorse est autorisée au profit de la beauté cinématographique (scénario, photographie etc.)

N.Evans avait en revanche fait un gros travail de recherche pour écrire son livre et il prend le temps de bien décrire les mécanismes complexes des actions et réactions des uns et des autres, humains comme chevaux. Mais là encore, l'éthologie n'est qu'un support à l'intrigue, et non le sujet du livre.

En tout cas, pour eux qui ne les auraient pas encore vu ni lu, je recommande chaudement le film et le livre, et tant pis pour les quelques inexactitudes éthologiques (qui n'a jamais relevé des contre-sens scientifiques dans de la science-fiction?)

valren :
Le 13/02/2013 à 18h50

Bonjour Gnouf,

J'ai essentiellement parlé du film car la lecture du livre remonte à 1998. L'idée de l'article est partie de ces discussions après une rediffusion à la T.V. : "tu te rend compte, toute l'équitation éthologique est là-dedans" ! J'ai répondu qu'un film n'a pas vocation à être une base d'enseignement pour une "méthode". Celà a donné cet article (avec beaucoup de compléments, bien sûr).

Comme je l'ai dit plusieurs fois, les petites "erreurs" du film n'enlèvent rien à sa beauté ni à la force de son message !

schizo :
Le 03/03/2013 à 05h07

Le titre anglais du roman de N Evans est "The horse whisperer"
Personnellement, je préfère de beaucoup la notion contenue dans le titre original du livre de Monty Roberts "The Man Who Listens to Horses", où c'est l'homme qui écoute les murmures de son cheval.

Article publié le 11-02-2013

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés