Accueil » On en parle

Jappeloup : Le torchon brûle entre Pierre Durand et l’éleveur Henri Delage

La sortie du film Jappeloup est entachée par un parfum de scandale : Pierre Durand, le cavalier médaillé olympique en 1988 avec ce « bout de zan », vient d’assigner l’éleveur du champion, Henri Delage, au tribunal. En cause, le dépôt de marque du nom « Jappeloup » et un différend sur la véritable histoire des premières années de notre cheval noir champion olympique…

Qui dit grand film dit grands enjeux économiques. Le monde équestre se serait bien passé d’une telle affaire la même semaine que la sortie officielle de « Jappeloup » avec Guillaume Canet.
D’un côté, Henri Delage, le naisseur et premier propriétaire de Jappeloup. Cet éleveur girondin, créateur du Jumping international de Blaye actuellement âgé de 87 ans et malade, se défend contre la « légende populaire » que Pierre Durand aurait répandue concernant la jeunesse de Jappeloup : « Ce cheval n’est pas sorti de nulle part ! » Bien loin d’un « accident de pâture » entre une « jument Pur-sang défraîchie » et un « trotteur sans gloire », il serait le résultat d’un croisement raisonné, visant à allier le sang à la puissance de l’arrière-main pour les courses hippiques d’obstacles.

Henri Delage et Jappeloup
Henri Delage avec Jappeloup aux premiers Jeux Equestres Mondiaux de Stockholm en 1990. Pierre Durand et Jappeloup y remporteront la médaille d’or par équipe. Photo sous licence C.C.

Ses deux premières années, sous la selle de Françoise Thuault, auraient permis de le « révéler », là où Pierre Durand aurait « difficilement » acheté le champion en 1981 pour ensuite s’« accaparer » toute la gloire de sa réussite. Telle est, du moins, la version que défend l’éleveur dans l’ouvrage qu’il préface, Les jeunes années de Jappeloup par sa première cavalière, aux éditions du Moment. Ne cherchez pas Henri Delage dans le film, le naisseur de Jappeloup s’y nomme Henri Dalio, et il y est présenté comme un... vieux gitan.

« Un tissu de mensonges »

De l’autre côté, Pierre Durand désire récupérer les droits d’exploitation sur le nom de « Jappeloup », marque déposée par Henri Delage (pour du vin et des vêtements) depuis une vingtaine d'années, disant que l’éleveur « ternit » et « parasite » la réputation du champion. Aux journalistes qui l’interrogent, le médaillé olympique s’avoue « très reconnaissant » envers Henri Delage, éleveur « de génie », tout en avouant n’avoir pas immédiatement deviné la carrure véritable de son « bout de zan ». Dans son ouvrage (Jappeloup, aux éditions Michel Lafon), il raconte de quelle manière il a « construit la légende » et révélé ce virtuose des barres qu’est Jappeloup au monde entier, au prix d’un travail pointilleux et incessant. Un ouvrage qu’Henri Delage dit être… « un tissu de mensonges ». Chaque partie accuse l’autre de vouloir tirer profit de la légende.

Statue de Jappeloup
Jappeloup, un cheval de légende... ici statufié à Lausanne, en Suisse. Photo de Matbo, licence C.C. générique

Que l’on s’en tienne aux faits, d’évidence ni l’éleveur ni le cavalier n’ont démérité pour révéler Jappeloup au monde entier, le premier grâce à un croisement judicieux, le second par un travail d’exception. Pierre Durand a déjà gagné un procès en diffamation lorsqu'il était publiquement accusé d’avoir lui-même tué Jappeloup deux mois après sa mise à la retraite, pour toucher l’argent de l’assurance du champion ! On se souvient que Jappeloup est mort d’un arrêt cardiaque peu de temps après son jubilé sous la tour Eiffel.
Les juges décideront à nouveau de l’issue de cette affaire…

34 commentaire(s) »

Marie [invité] :
Le 13/03/2013 à 12h20

La marque déposée par Henri Delage date de 1986, pourquoi Durand aurait il attendu tant d'années pour récupérer la marque ?
Peut être la sortie du film ? Non ?

Claire [invité] :
Le 13/03/2013 à 14h17

Oui c'est vrai ça pourquoi Durand tout d'un coup attaque ce vieux monsieur ? pourtant sans lui pas de Jappeloup. C'est pas glorieux tout ça M.Durand !

manu [invité] :
Le 15/03/2013 à 16h03

c'est une honte Mr durand de faire du mal a ce vieux malade on voit que c'est tjrs l'argent qui vous motive pensez un peu au pauvre vous le bien né

Pascale [invité] :
Le 16/03/2013 à 08h54

La gloire doit revenir à Jappeloup qu'il repose en paix, il fait encore rêvé, et des envieux. Sans lui point de gloire, sans un bon cavalier et beaucoup de travail : pas de médailles ! Des Jappeloup, certains qu'il en naît plein dans des élevages, mais si rien n'est fait derrière (travail, etc) pas de cheval d'exception, rien qu'un bon cheval. Ce n'est que la combinaison parfaite d'un bon équidé et d'un bon cavalier qui donne ce que Jappeloup a pu offrir au monde équestre. Merci à ce couple de légende. Merci à l'éleveur d'avoir su produire ce petit bout de zan magnifique et extraordinaire.

Julien [invité] :
Le 16/03/2013 à 21h16

Non il n'y a pas de champions plein les près. En revanche il y a de très bon cavaliers de compétition Tous malheureusement, n'auront pas la chance de rencontrer un éleveur qui certain des qualités de son cheval insistera, comme l'a fait M.Delage pour que ce cavalier régionnal et amateur qu'était P.Durand, daigne regarder cette monture. Un Bertrand de Ballanda ou un Frederiqc Côtier auraient mené Jappeloup vers une médaille bien plutôt. P.Durand a appris son métier sur le tas. Lors de la tournantevdes Masters, Jappelop a fait un sans faute avec les quatre cavaliers finalistes, Durand lui a termine dernier, la classe on l'a ou on ne l'a pas, P.Durand avait Jappeloup.

Elodie [invité] :
Le 16/03/2013 à 21h26

C'est vrai, il y a de très grands cavaliers dans le monde, mais peu de grand chevaux comme Jappeloup et Milton. Durand a eu beaucoup de chance ....
Sans Jappeloup, il serait quoi, administrateur de biens.
Au lieu d'embêter ce vieil homme qui lui a donné la chance de devenir célèbre en lui confiant ce merveilleux cheval, il devrait lui foutre la paix et lui être reconnaissant à vie.
Mais l'argent semble prendre beaucoup de place dans la vie de cet ex-cavalier, qui surfe sur la sortie du film. Pas glorieux M.Durand.

Isabelle [invité] :
Le 17/03/2013 à 00h05

Cavalier amateur certes puisqu'il exerçait un autre métier, mais n'oublions pas que Pierre DURAND montait déjà Laudanum sur de grosses épreuves avant Jappeloup. Alors arrêtez de laisser entendre qu'il était débutant.
Mr DELAGE et Pierre DURAND ont eu la chance de voir passer un cheval d'exception entre leurs mains.
Jappeloup a eu la chance d'avoir un cavalier qui a pris le temps de le faire évoluer, d'évoluer avec lui pour former un véritable couple.

Arrêtons les polémiques, Pierre DURAND en a eu suffisamment sur le dos durant sa carrière.
Ce n'est pas à nous, internautes de juger.

Pierre [invité] :
Le 17/03/2013 à 12h12

En effet, c'est bizarre quémandant.Durand décide 27 ans après le dépôt de marque de l'éleveur, qui soit dit en passant en avait tout à fait le droit puisqu'il élève des chevaux depuis 1969 sous l'appellation '´ Jappeloup '´. Oui c'est bizarre que le cavalier décide avec la sortie du film d'attaquer celui qui lui a confie de merveilleux cheval. Pourquoi ? La réponse semble évidente les retombées du film , vont entraîne je suppose beaucoup d'argent. Ce M.Durand m'a paraît opportuniste et sans foi, ni loi.

Valérie [invité] :
Le 17/03/2013 à 12h27

Allez faire un tour sur le site de l'INPI, tapez "Jappeloup" et classez par date de dépôt croissante. Edifiant,le nombre de dépôts, et les dates !

Pierre [invité] :
Le 17/03/2013 à 12h33

Concernant celle de M.Delage il y a eu une erreur de lINPI lors du renouvellement en 1996.
En 1987 de Luze avait intenté un procès a M.Delage, pour lui piquer sa marque, qu'ils avaient perdu d'ailleurs. Ce qui prouve bien que le dépôt de marque de M.Delage est le plus ancien.

monique [invité] :
Le 18/03/2013 à 13h33

si monsieur bse sent mieux à même de défendre le nom de Jappeloup il aurait dû également mentionné le nom de delage pour l'éleveur dans le film, car il mérite les retombées du film. Cet éleveur des environs de blaye mérite le respect de son lieu de vie.

laetitia [invité] :
Le 18/03/2013 à 20h53

j'ai trouvé que ce film était bien sauf que moi j'ai étais triste à un moment car quand jappeloup fait toutes ses chutes sa ma catastropher donc j'ai pleuré. Jappeloup est un cheval remarquable et on lui doit du resper

Patrice [invité] :
Le 19/03/2013 à 17h19

Le film est plutôt bien,moi qui ne connait pas du tout le monde équestre j'ai apprécié ,mais il est vrai, que l'on aurait quand même pu faire un clin d'œil un peu plus sympa sur l'éleveur Mr Delage ce très grand éleveur....(sans éleveur pas de Jappeloup Et sans Jappeloup pas de gloire! eh oui!! il fallait quand même qu'il soit bon ce " Jappeloup" pour que vous puissiez triompher sans lui qui seriez-vous?
Vous avez quand même eu le mérite de travailler dur pour y arriver! Je pense....)
La caricature du vieux gitan me choque un peu dans ce film. Il ne reflète pas la vérité ....
Mais y a t-il que cela ?
Interrogez-vous grand spécialiste du monde équestre.....
Cela sent le fric, on est prêt à aller jusqu'où pour gagner encore plus d'argent .....
J'ai beaucoup de respect envers toutes les associations qui se battent avec altruisme pour sauver ces pauvres chevaux ,qui après des années glorieuses se retrouvent vendu pour quelques kilos de viande dans les abattoirs ....
Le cheval n'est-il pas le meilleur ami de l'homme?

martine [invité] :
Le 20/03/2013 à 03h04

Bravo a monsieur delage qui a fait naître ce merveilleux cheval .
Honte a celui qui l a sacrifie....

martine [invité] :
Le 20/03/2013 à 03h07

Bravo a monsieur delage qui a fait naître ce merveilleux cheval .
Honte a celui qui l a sacrifie....

Mauricette [invité] :
Le 20/03/2013 à 10h39

Grand respect à Mr Delage Henry c'est un homme bon et juste.
C'est une honte de lui intenter un procès.
Je souhaite de tout coeur pour lui qu'il gagne ce procès.
Sans Mr Delage ,Mr Durand n'aurait jamais eu ce cheval ,c'est vrai que dans ce film on aurait pu avoir un petit clin d'oeil pour celui qui à fait naître ce cheval,aucune pensée pour lui même minime c'est une honte.

Zaude [invité] :
Le 21/03/2013 à 18h07

La hauteur des commentaires sur cet article est déprimante.... C'est pire que le café du commerce.

Mathilde [invité] :
Le 22/03/2013 à 13h40

J'ai eu le bonheur de voir Jappeloup sauter face à Milton en finale de coupe du monde. La star c'était bien lui ! Cependant pour ceux qui connaissent l'équitation, il est quelquefois des alchimies entre un cheval et un cavalier qui subliment le couple. Pierre Durand fut le cavalier d'un seul cheval, mais quel cheval !
Quant à son naisseur, si il avait eu le nez si fin, peut être aurait-il gardé le cheval entier.

Je ne suis pas sûre que l'appât du gain soit une question de jeunesse!

delphine :
Le 22/03/2013 à 14h17

Qui sommes-nous pour juger des actes de ces 2 hommes aussi remarquables l'un que l'autre?
Nous ne savons surement pas tout et je trouve déplacé de donner un jugement insultant à Pierre Durand sur les simples faits relatés par des médias, la plupart du temps non spécialistes du monde du cheval.
Se baser sur le filme Jappeloup, largement romancé en ce qui concerne les personnages de Mr Durand et Delage est également insuffisant pour porter un quelconque jugement.

Juju75 [invité] :
Le 22/03/2013 à 23h19

M.Delage aurait bien aimé garder Jappeloup entier,s'il l'a castré c'est pour calmer son fougueux caractère . Ce qui fut une réussite. Avant d'avancer des bêtises, certaine ferait mieux d'apprendre sur le métier de l'élevage. Et puis je suis ravi que Durand n'ai pas pu profiter de Jappeloup comme étalon. Dommage M.durand !

Anne [invité] :
Le 25/03/2013 à 12h55

Je n'entrerai pas dans la polémyque entre P. Durand et Louis Delage que je respecte tous les deux et qui ne regarde qu'eux seuls.

J'ai vu le film que j'ai trouvé magnifique. C'est normal qu'il y est une adaptation de certaines choses pour les besoins du film.

De toute façon, tout le monde connait l'histoire merveilleuse de ce couple unique et formidable. Ok Jappeloup a fait et fait toujours rêver mais il faut arrêter aussi de critiquer P. Durand. L'un ne va pas sans l'autre. C'est l'alchimie des deux qui a fait ce résultat. Durand et Jappeloup étaient faits pour s'entendre car caractèriels tous les deux et non ultra pros à la base. C'est comme Milton et whitaker faits pour s'entendre car posés et réglés tous les deux comme du papier à musique. Merci aussi à eux pour les moments magiques qu'ils nous ont donnés.

Il faut arrêter de croire que c'est Jappeloup qui a tout fait. Je ne suis pas d'accord. N'oubliez pas justement que lors d'une tournante pour s'amuser, Durand a prêté Jappeloup à Whitaker qui n'en ai pas venu à bout de ce sacré petit cheval noir.
N'oublions pas non plus que Durand en a vraiment chier avec Jappeloup. Beaucoup auraient laissé tomber. Combien de chevaux on laisse tomber dès qu'ils sont trop caractériels justement. C'est vrai que Durand a hésité au départ, il a mis le temps à se décider et à l'apprivoiser, mais au final à le rendre exceptionnel....

Beaucoup sont jaloux de Durand parceque ce cavalier régional a eu l'immense chance de croiser la route d'un petit champion régional lui aussi né d'un éleveur régional. Tout est régional et familial à la base dans cette merveilleuse histoire et c'est ça qui en fait rager certains. C'est le trio Delage, Jappeloup et Durand qui fait de ce conte notre bonheur car regardons juste une chose : la joie que nous a procuré à l'époque cette histoire compliquée et qu'elle nous procure encore aujourd'hui. Quand on voit Jappeloup et Durand sur les parcours, c'est un vrai bonheur. Moi j'ai l'impression que le cheval s'amuse, il a l'esprit de compétition, il se régale et nous aussi. C'est vrai que Durand fait des erreurs mais regardez bien les vidéos originales et vous verrez combien il a du mal à retenir sa petite bombe tellement celui-ci y donne toute sa fougue et son coeur ... leurs prestations sont tout sauf fades ... c'est explosif et c'est génial .... en tout cas pour moi c'est un pur bonheur de les regarder ....

En conclusion, Jappeloup et Durand sont fusionnels et font l'exception qui dérange dans un monde équestre académique, fier et guindé. Ils ont révolutionné par leur anticonformisme un monde à l'origine réservé qu'à certains. Encore un grand merci à eux deux.

Régis [invité] :
Le 25/03/2013 à 14h32

http://www.cavadeos.com/Cheval-de-A-a-Z/Juridique/Jappeloup-conflits-d-interet-autour-d-une-marque
Voici le lien dans lequel on peut lire que P.Durand a assigné Acajou film, Pathé film, Nathan.......

love33 [invité] :
Le 25/03/2013 à 16h46

Ca ne m'étonne pas de lui, tout est bon pour faire du fric. Il était tombé dans l'oubli, grâce au film, il profite, pour faire la promo de son livre lors des avant-premières du film.il les attaquent pour ramasser surement un peu plus de pognon.

gertrud [invité] :
Le 28/03/2013 à 07h34

De plus la mort de Jappeloup reste trouble , et ce monsieur D, en effet ne pense qu'à l'argent ! Bien dommage que dans le film , on donne une version idyllique....

rico :
Le 29/03/2013 à 18h40

Si Pierre DURAND était si bon cavalier que ça, il n'aurait pas eu des médailles qu'avec Jappeloup et il aurait réussi à se maintenir au plus haut niveau même après la perte de celui-ci ! Il lui a fallu un cheval extraordinaire comme Laudanum pour pouvoir figurer sur de bonnes épreuves puis un cheval exceptionnel comme Jappeloup pour accéder aux médailles...

Marie [invité] :
Le 15/04/2013 à 23h43

bravo à Henri Delage et à Francoise Terrier-Thuault
Honte à pierre Durand qui n'a jamais su associer l'eleveur et sa première cavalière à son succès et qui est encore capable mainteant d'assigner un viel homme au tribunal
Sans Henri Delage pas de Japeloup et Pierre Durand serait resté dans l'oubli:il serait bon qu'il en tienne compte et qu'il laisse en paix ce viel homme

delphine :
Le 16/04/2013 à 15h21

Et si Mr Durand était aussi mauvais cavalier que certains le prétendent, pourquoi se serait-il vu confier 2 chevaux d'exception que sont Laudanum et Jappeloup?
Avant de lancer des critiques, faites le point sur votre propre niveau d'équitation!
Il est évident que nous ne savons pas tout de cette histoire, ne nous permettons donc pas de juger!!

:
Le 22/04/2013 à 10h48

La justice est en cours...
J'ai beaucoup de respect pour Pierre Durand, même s'il n'a pas été à la hauteur dans son poste à la tête de la fédé.
Le dépôt d'une marque reste la propriété du déposant. Je ne comprend pas comment il peut attaquer M. Delage qui avait déposé cette marque avant lui.
Lui l'a fait postérieurement sur d'autres classes que M. Delage, en particulier sur les films comme nous le dit le lien de Regis. Comment Acajou film a-t-il pu déposer une marque derrière sur les mêmes classes ? Sur le site de l'INPI, il semble qu'elle les ait déposé sur d'autres classes. Donc pas sur les films. Ainsi, comment peuvent-ils en faire un film impunément ?
A vue de nez, il me semble que M. Durant soit dans son droit vis à vis de sa procédure envers Acajou films, mais pas trop vis à vis de celle envers M. Delage. Mais bon, ni vous ni moi ne sommes des juristes au courant du fond du dossier, donc il serait injuste d'en juger sur ce blog. Espérons que la justice sera "juste", ce qui n'est malheureusement pas toujours le cas...

madeleine [invité] :
Le 11/10/2013 à 21h10

Moi aussi j'ai beaucoup de respect pour Mr.Durand ! Et j'ai adorer se cheval.

:
Le 23/10/2013 à 00h41

On ne devient jamais champion olympique, d'Europe et de France individuel par hasard. Qu'on soit cheval ou cavalier... Pierre Durand à dû travailler très dur pour y arriver (n'oublions pas qu'il était un vrai amateur). Ayons donc un minimum de respect pour les efforts et les sacrifices consentis. Et si sa personnalité ne plaît pas forcément, ne perdons pas de vue non plus qu'on ne surmonte pas les épreuves et l'adversité sans un caractère bien trempé qui heurte parfois nos contemporains.
Quant à Jappeloup, ce cher petit cheval noir au cœur de lion... ses origines un peu improbables, sa couleur, son tempérament, ses duels avec le noble Milton l'ont fait entrer dans la mémoire collective de notre pays et dans la légende. Tout simplement parce qu’il correspond à ce que nous sommes. D'autres chevaux sont dans son ombre, au Panthéon des champions : les Lutteur B, Pomone, Alme, Galoubet, Jalisco, Flambeau C, Quito de Beaussy,le Tot de Sémilly et tant d'autres... Mais il demeure unique.
Je suis triste que Monsieur Delage soit un peu oublié et que la polémique ternisse le souvenir de cette belle aventure. Mais ce n'est là qu'une histoire d'hommes de peu d'intérêt pour ceux qui aiment vraiment les chevaux.


Artanis [invité] :
Le 01/03/2014 à 16h40

La critique est facile, l'art est difficile. Qu'attendez-vous en jugeant une histoire dont seuls les médias nous donnent ce qu'ils ont envie de nous donner ? D'avoir le Jappeloup que vous n'aurez jamais ? D'être le Pierre Durant que vous ne serez pas ? D'être l'éleveur que vous ne pouvez pas être ? Nous ne savons pas et nous ne saurons jamais. Alors laissons cette belle histoire continuer à briller dans nos yeux et souvenons-nous de ce que Pierre et Jappeloup nous ont offert. Pourquoi ? Parce que pour nous, spectateurs, il n'y aurait pas eu de Jappeloup sans M. Delage et il ne serait sans doute jamais monté sur la première marche si M. Durand ne l'y avait pas entraîné.
Enfant, ils étaient mes modèles, aujourd'hui, ils sont un de mes meilleurs souvenirs.

Brittia [invité] :
Le 05/03/2014 à 17h00

+1

Jusqu'à conclusion : "Enfant, ils étaient mes modèles, aujourd'hui, ils sont un de mes meilleurs souvenirs."

Juliette [invité] :
Le 30/12/2015 à 22h28

Je trouve pas ça joli joli... Il a attendu toutes ces années car le film ne lui plaisait pas. Pour se "venger" et salir Jappeloup, dont lequel il a quand même été son cavalier hein, il a sorti cette vieille histoire. Il n'avait rien contre cette marque. Il fallait qu'il trouve un scandale, il l'a trouvé. Bravo! Quelle maturité!

Inconnue [invité] :
Le 03/04/2016 à 23h40

Arrêter s'il vous plait avec vos commentaire car vous êtes pathétique. Je connais Mr.Durant, j'ai même pris deux trois cours avec lui. Et c'est un grand monsieur! Et avant de dire que c'est une honte de pas avoir mie l'éleveur dans le film; posez vous les bonnes questions! Ils faut une autorisations pour mettre le nom de quelqu'un et il faut que ce monsieur en soit encore capable! Arrêter de polémiquer! Car Pierre avait Laudanum avant Jappeloup avec qui il a fait de très grosses épreuves aussi! Donc réfléchissez avant de parler !

Article publié le 13-03-2013

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire