Accueil » Vos Questions, leurs réponses» Randonnée

Randonnée cheval de bât

Je voudrais randonner avec un cheval de bât ; on m’a dit qu’il était essentiel que le bât ne “tourne” pas. Comment éviter ce problème ?

M. Tanguy M., Valence

Si le bât tourne avec tout le chargement, cela peut devenir très dangereux. Le cheval affolé va partir en sauts de mouton et autres ruades pour se débarrasser des "fauves" accrochés à son ventre. Il arrachera la longe des mains du meneur et, dans sa fuite cassera les caisses, dispersera le matériel sans oublier risquera de traverser la route ou la voie ferrée proche.
Si le cheval est un vieux routier, il restera stoïque avec son bât sur le côté ou suspendu sous lui, et attendra l'air désabusé que l'on vienne remettre de l'ordre dans tout çela. C'est le meilleur des cas -désagréable cependant.

«Les bandes d'arçon articulées sont plus confortables mais ne bloquent pas l'amorce de la rotation»

Il est donc clair qu'il vaut mieux prévenir que guérir. Pour cela :

  • équilibrer les charges et placer les objets lourds le plus bas possible ;
  • choisir un cheval "bien dans sa tête", psychologiquement stable, qui ne va pas s'affoler parce qu'il a cogné un arbre ou parce que sa charge commence à tourner ;
  • choisir un cheval qui a un "bon" garrot. Le bât qui commence à tourner s'appuie contre le garrot et reprend sa place peu à peu (si ce n'est pas trop grave, bien sûr). Sans garrot, cela continue à tourner ;
  • enseigner au cheval son gabarit. Guidez le cheval dans les sous bois pour qu'il ne cogne pas les arbres. Apprenez-lui à se faufiler sans débroussailler (c'est plus confortable pour lui).
  • aller tranquillement au pas. C'est l'allure de travail sous le bât. Ne trottez que sur de très courtes distances, si vous êtes vraiment sûr que cela ne va pas tourner. Ne galopez jamais. Les allures vives sous le bât sont de toute façon très préjudiciables à la santé du dos.
  • Randonnee cheval bat
    Le bât militaire suisse, modèle "auxiliaire 1956". Il a l'inconvénient d'être lourd (26 kgs) et très étroit. Avec les chevaux dont la morphologie est adaptée, il offre une grande stabilité. © L.Bataille


    Randonnee cheval bat
    Ce bât est équipé de deux supports latéraux que l'on déplie pour installer les caisses. © L.Bataille

  • choisir un bât dont les bandes d'arçon sont fixes par rapport aux deux arcades. Si le galbe des bandes correspond au cheval, elles s'appuieront contre le garrot. A l'inverse, des bandes d'arçon articulées (certains bâts militaires italiens, bât Deker articulé...) sont certes plus confortables mais ne bloquent pas l'amorce de la rotation. Avec un cheval au fort garrot, cela passe encore. Avec un cheval sans garrot, je ne donne pas cher du "à bon port" pour les bagages.
  • choisir un bât "enveloppant". Il faut que le bât soit à la taille et à la forme du dos qui est dessous. Trop étroit, c'est un défaut rédhibitoire. Un bât étroit perché sur un dos rond tournera plus facilement qu'un bât dont les bandes d'arçon sont écartées de plus de 10 cm et s'appuient latéralement au delà du muscle long dorsal. Le champion en la matière, le seul bât que je connaisse qui, bien réglé sur un cheval au bon garrot, ne tourne pas, est le bât militaire Suisse d'ordonnance, modèle P1906. Vous pourriez enlever la sangle et vous suspendre sur le côté ! L'explication est simple : deux bandes d'arçon supplémentaires règlables en l'écartement viennent s'appuyer sur les côtés. Cela ne peut mécaniquement pas tourner. La forme ogivale du cheval est encastrée dans la forme ogivale de l'arçon.
  • Attention ! Quel que soit le bât, plus on met des matelassures et des tapis de selle épais, plus on éloigne la charge du cheval et plus on augmente le risque de rotation. Le trop est l'ennemi du bien...

    Les bâts suisses

    Le bât suisse "d'ordonnance a été conçu en 1906 ; il est en bois de frène et de hêtre, avec de nombreuses possibilités de réglages, visant à une optimisation des contacts.
    Le bât figurant sur les photos est le modèle "auxiliaire 1956", qui s'adapte à des chevaux de morphologie mince et ne peut guère convenir à un mulet. Il a été remplacé par un modèle "auxiliaire 1974", aussi lourd mais plus polyvalent et plus fonctionnel.

    E.B

    Lisez le journal sans restriction :

    Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
    (31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

    S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

    • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
    • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
    Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

    Ce que vous ne lirez pas ailleurs

    Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier