Accueil » On en parle» Livres équitation

Dressage moderne par Gerd Heuschmann

Un livre essentiel, qui “ose”. Car de nos jours, il faut oser dire, écrire et montrer ce qui se passe dans le monde de l’équitation, et plus spécifiquement dans celui du dressage de compétition. C’est à celui-ci que s’attaque l’auteur, dénonçant photos (floutées) à l’appui le triste spectacle de chevaux en hyper-flexion, hyper salivation et hyper détresse…quand ce n’est pas en révolte ou en défense.
Dressage moderne - Gegrd Heuschmann
Dressage moderne - Gerd Heuschmann

Le livre ne se contente pas de dénoncer : il étudie, suppute et construit.
Gegrd Heuschmann est allemand, et l’équitation “allemande” a longtemps été mise en balance avec l’équitation “latine”, la première étant faite de rigueur et de raideur, la seconde, en principe, d’une plus grande légèreté. Voilà une analyse simpliste et caduque ; il y a belle lurette que l’équitation latine n’est plus pratiquée que par quelques passionnés, et que l’équitation d’obédience germanique est devenue l’équitation officielle, précise et travaillée (ô combien travaillée !) reprise par tous les cavaliers de dressage désireux de gagner. De fil en aiguille, des méthodes contestables et des abus sont venus changer la donne.
Paradoxalement, c’est en Allemagne que se fait sentir un courant très fort, novateur, allant dans le sens d’une évolution. Les Allemands sont une fois de plus en avance dans ce domaine. C’est d’ailleurs en Allemagne que Philippe Karl est particulièrement écouté lorsqu’il tire, lui aussi, la sonnette d’alarme. Son livre, Dérives du dressage moderne, paru voici trois ans déjà, reste un classqiue et résonne comme un écho à celui de Geerd Heuschmann.

Editions Belin
ISBN 978-2-7011-4824-3

Cheval Savoir publiera la semaine prochaine une analyse détaillée du livre Gerd Heuschmann, par notre conseillère technique Nelly Valère.

Surprises au Club : Journal intime du cheval Crac
Par Sylvie Overnoy

Surprises au Club : Journal intime du cheval Crac

Quand nous avons reçu ce livre, à la Rédaction, nous avons pensé qu’il était destiné aux jeunes cavaliers. Le journal intime d’un cheval, avec un titre un peu “Club des Cinq”...Mais pourquoi pas ? Noël approche et les lecteurs de CS ont sûrement des enfants ou des petits frères. Lisons donc.
Le problème, c’est que lorsqu’on commence à le lire, on ne s’arrête qu’à la dernière page. Une après midi de travail de perdue ! Ce Crac voit la vie à travers son âme de cheval, et met sur les situations de vrais mots qu’il “écrit” avec des majuscules. Il possède aussi une étrange clairvoyance de ce qui se passe dans le coeur des chiens et dans l’âme humaine. Lorsqu’il dit “ses yeux ont l’air de regarder dans lui comme font les Cavaliers quand ils réfléchissent” ou bien “un peu de bonheur s’en va de lui, je crois”, il évoque la conscience qu’ont les chevaux de nos humeurs, de nos joies, de nos hésitations. La compréhension entre espèces et l’éthologie ne sont pas loin.
Sous ses dehors de récit tout simple, ce livre est pure poésie.

Editions Belin
ISBN 978-2-7011-5341-4

Chevaux de personne
De Don Höglund
Présenté et préfacé par Mario Luraschi,
Traduction de Bernardine Cheviron

Chevaux de personne - Don Höglund

Si vous voulez “lire” un western, plongez-vous dans le récit tumultueux du vétérinaire Don Höglund, qui, à la tête de son équipe, a sauvé deux mille mustangs parqués dans une zone militaire du Nouveau Mexique.
Falaises abruptes, coyotes qui rôdent la nuit autour des poulains, confrontations avec des étalons magnifiques et violents, vieux camion Ford et vrai cow-boy constituent la toile de fond de cette épopée contemporaine, où la connaissance des fonctionnements des chevaux en liberté est intelligemment décrite.

Editions du Rocher
ISBN 978 2 268 06799
5 commentaire(s) »

lordquidam :
Le 18/12/2009 à 14h18

La réponse du "dressage sportif" dans cette vidéo .

http://www.horseandhound.co.uk/news/397/293069.html
note = 92,30 % du jamais vu !

Ne faisons pas d'amalgames, des abrutis il y en a partout, même dans les équitations latines et ibériques.
Vive le dressage sportif de la FEI !
JCG

flocav :
Le 22/12/2009 à 21h32

Dommage que le langage du cheval ne soit pas pris en compte dans la notation: fouaillement de la queue, tension dans la bouche...
La note serait bien différente!

Même s'il faut avouer que c'est techniquement impressionnant.

lordquidam :
Le 23/12/2009 à 19h30

Il y a un moment où il faut cesser les critiques, sinon l'on n'est plus crédible, surtout quand on voit dans quel état se trouve le dressage et l'élevage français.

jalisca :
Le 26/02/2010 à 16h14

La critique peut être aussi(et se devrait d'être) constructive! Il est bon de rappeler quelques bases saines et vraies de l'équitation de dressage que l'appât du gain et des résultats ont mis à mal, voire balayés, avec le consentement muet du jugement international. Je préfère voir un dressage français pauvre (ce qui est faux à mon sens) mais respectant le cheval plutot qu'une pseudo-prêtresse blonde prête à tout pour glaner les honneurs...

Rappelons aussi que le CSO connut en son temps des soubresauts dans le domaine avec la sainte méthode de barrer les chevaux...

lordquidam :
Le 11/03/2010 à 19h42

il en sera toujours ainsi en avançant: il y a des excès condamnables qui ne remettent pas en cause une majorité dans le bon sens. Rester dans le wagon qui roule est plus important que de se marginaliser, de porter la suspicion sur le jugement international de ne pas vouloir reconnaître ses insuffisances, et de ne pas applaudir l'adversaire quand il est plus fort.

Article publié le 16-05-2009

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire