Accueil » Savoir pratique Dressage

Les réponses aux lecteurs

Par Pierre Beaupère, cavalier professionnel et Professeur de dressage


N°42 Avril 2013
3 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Les articles de Pierre Beaupère –et particulièrement la série qui vient de s’achever consacrée à la rectitude- a suscité dans l’espace « Commentaires » des questions si nombreuses et si pertinentes que Pierre a souhaité, comme il l’a annoncé au fur et à mesure à la suite des commentaires- répondre à toutes ces questions en même temps (certaines se complètent) et de façon très détaillée.
Devant l’abondance des questions, il lui faudra deux numéros pour tout traiter. Ces réponses constituent en elles-mêmes un admirable cours d’équitation, dont tous –y compris ceux qui n’avaient pas posé de questions- tireront le plus grand bénéfice.
L.B.

Je profite de cette occasion pour vous remercier pour vos commentaires extrêmement positifs et encourageants. J’espère sincèrement que vous avez trouvé l’aide que vous attentiez.
Certaines questions ont été posées avant que la série d’articles sur la rectitude soit terminée et il est possible que les lecteurs qui les avaient posées aient déjà trouvé leur réponse dans les articles qui avaient suivi. Néanmoins, je souhaite que chacun trouve la solution à ses difficultés et j’ai pris le parti d’y répondre quand même.

Ce mois-ci, je répondrai à Gnourf, Patsy, Fannywopke, Patrice, Boldwolf, Bertrand, Mariebx et Schizo.
Le mois prochain, je traiterai les questions de Zaude, Luckdebess, Toniton, Odile, Gabian, Beacheval, Pinpin, Marcehalviviane... ainsi que d’autres questions de Gnourf, Patrice et Mariebx.

Apprentissage
© Charly Debray

Question de Gnourf

J'ai tout de suite essayé (le fait de tenir la rêne que le cheval refuse au contact et de relâcher la rêne du côté où le cheval s’appuie - NDA) sur ma jument qui est clairement asymétrique, même si elle n'oppose pas de résistance violente. En la travaillant qu'avec une seule rêne au contact (l'autre étant complètement flottante), je l'avais immédiatement en extension d'encolure (ce qui n'est pas évident quand j'ai les 2 rênes au contact) et ai pu facilement enchaîner des figures de manège.
Maintenant que j'ai constaté cela, que puis-je en faire? De plus, j'ai moi-même une asymétrie musculaire assez prononcée : comment puis-je espérer corriger celle de ma jument - ou au mieux, ne pas l'empirer?

En général, le simple fait de prendre conscience de ces déséquilibres et de les visualiser permettra au corps de les corriger de lui-même, sans action consciente

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

3 commentaire(s) »

gnourf :
Le 08/04/2013 à 09h39

Merci beaucoup pour cette réponse!

mariebx :
Le 14/04/2013 à 08h06

Merci beaucoup pour vos réponses, toujours très enrichissantes :)

boldwolf :
Le 25/04/2013 à 14h16

Trouver le juste milieu, encore une difficulté à affronter.
Merci pour votre réponse.
Cordialement

Article publié le 05-04-2013

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés