Accueil » Savoir Pratique Attelage

Mener au carré

Le tenue des guides est toujours un peu sujette à controverses. Le menage classique « à l’anglaise » impose le tenue de guides à une main, la seule admise d’ailleurs dans les concours de tradition.
La tenue au carré, souvent considérée comme une pratique de débutant, a beaucoup d’avantages et s’impose même dans certaines circonstances.

La tenue des guides au carré est décrite par Benno von Achenbach (1861-1936) et elle permet, pour lui, de mener un attelage à un ou en paire.
Dans cette tenue, les guides sont tenues à deux mains. Les guides passent dans la main gauche de haut en bas, celle de gauche est au dessus de l’index, celle de droite entre le majeur et l’annulaire (le pouce n’est pas fermé sur les guides). La main droite a saisi la guide droite sous l’auriculaire, et s’est déportée vers la droite en faisant glisser la guide droite dans la main gauche. La guide droite passe dans la main droite en remontant et ressort entre l’index et le majeur.
Ce sont des rotations simultanées des deux poignets qui permettent de diriger l’attelage.

Attelage : Mener au carré
Position d’aide © L.Bataille

Si cette méthode convient bien en dressage, elle est beaucoup moins appropriée sur une maniabilité et pas du tout sur un marathon. Actuellement, tous les meneurs ou presque prennent les guides comme les cavaliers tiennent les rênes, et ceci dans toutes les disciplines.

«Actuellement, en marathon, tous les meneurs ou presque tiennent leurs guides comme les cavaliers tiennent les rênes»

L’intérêt pédagogique se situe surtout dans le maniement des guides et l’acquisition d’une certaine dextérité : passer de la conduite à une main à la conduite en position d’aide, sortir le carré et le rentrer sans perdre la direction, faire des reprises de guides à volonté…

Attelage : Mener au carré
Sortie du carré. Un défaut courant : l’index de la main droite devrait rester au dessus de la guide gauche pendant la sortie du carré. © L.Bataille

Mener au carré permet un menage d’excellente qualité, précis et moelleux, si la position des mains est vraiment correctement enseignée et si le meneur peut s’entraîner en toute sérénité sur un simulateur, afin de répéter et enchaîner l’ensemble des gestes sans regarder ses mains, jusqu’à ce qu’ils soient automatiques.
Il est plus facile et rapide de sentir la bouche en tenant chaque guide dans une main, de façon symétrique. Les cavaliers retrouvent ainsi très rapidement des repères, du confort et de la finesse dans le contact, sans forcément passer sur le simulateur.

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier