Accueil » On en parle

Saut Hermès : et une victoire pour Bosty !

Epreuve de vitesse à 1,50m, sur un parcours difficile et tortueux à souhait : il n’en fallait pas plus pour que Bosty se pique au jeu... et gagne, une fois de plus, dans une de ces démonstrations de virtuosité déchaînée dont il a le secret.

Après avoir félicité le cavalier Qatari Bassem Hassan Mohammed, vainqueur du Prix du Grand Palais en début de journée, ce fut au tour de Roger-Yves Bost d’être félicité par tous ses pairs après sa spectaculaire victoire dans le Prix Hermès Sellier, une épreuve à 1,50 m qui se courait directement au chronomètre.

Le parcours, dessiné par Frank Rothenberger, était délicat et se prêtait aux options les plus folles. Que certains tentèrent, et réussirent. Ce fut un festival d’initiatives risquées, de virages périlleux et de galopades effrénées, bien sûr tous maîtrisés par ces champions.

Roger-Yves Bost
Roger-Yves Bost, une fois de plus d’une efficacité redoutable. © F.Chéhu

Simon Delestre, parti le premier avec Whisper, avait mis la barre très haut avec un temps de 57 secondes 35, qui semblait très difficile à battre tant son parcours était impressionnant.

Mais lorsque Bosty paraît... le chronomètre explose ; il se fixe à 54,66 secondes et personne ne peut faire mieux. Malgré les superbes parcours de Pénélope Leprévost avec Nayana, en un temps de 55,92 qui lui permet de prendre la deuxième place, de Pius Schwizer troisième avec Verdi (55.94), de Marcus Ehning quatrième avec Pot Blue (56,35), et de Janika Sprunger avec Komparse cinquième (56,59). Simon sera sixième, suivi de Michel Robert septième avec Nenuphar Jac). Le top ten est complété par trois autres cavaliers sans faute, Beezie Madden, Meredith Michaels-Beerbaum et Bassem Hassan Mohammed, le cavalier qatari vainqueur de l’épreuve de début de journée (qui montait cette fois Rosalia la Silla).

Bosty, terriblement modeste, explique : « Au début, j’ai pris des virages serrés, ensuite, sur le double, j’ai eu un peu de chance. Le cheval a une très grande action et peut aller très vite. ». Quant à Pénélope Leprévost, elle est ravie de ce résultat qu’elle n’avait pas vraiment programmé : « Franchement, dans une telle épreuve aussi rapide, je ne m’attendais pas du tout à finir seconde. ».

1 commentaire(s) »

nellyvalere :
Le 13/04/2013 à 13h54

Bosty, évidemment! isopraxie étonnemment manifeste sur cette magnifique photo.

Article publié le 12-04-2013

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire