Accueil » Culture équestre

Selen, un roman équestre en édition participative 

Par Amélie Tsaag-Valren.


N°42 Avril 2013
1 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Selen, l’étalon blanc est un roman pour la jeunesse complet en attente d’édition… un peu particulière ! Proposé en système participatif, chacun peut « miser » une somme pour soutenir son arrivée dans les librairies. Cet ouvrage de Brittia Guiriec, ingénieur agronome et grande spécialiste des robes comme de l’alimentation du cheval, nous a séduits tant par la connaissance des chevaux dont il témoigne que par son ambiance teintée de légendes celtiques, et sa belle écriture…

Qui, parmi les amoureux des chevaux, ne connaît pas L’étalon noir ? Ce fabuleux étalon de course et son jockey Alec Ramsay ont grandement influencé la naissance de Selen. Brittia Guiriec, l’auteur du livre, a écrit ce roman « pour renouer avec le plaisir qu’elle éprouvait à dévorer de belles histoires de chevaux quand elle était enfant ». Les ingrédients ? Une jeune fille, un sauvage étalon Pur-sang à la robe cremello, les terres légendaires de Bretagne, un marais brumeux, beaucoup de cœur et de persévérance !

Selen incarné par Guaranteed Gold
Selen incarné par Guaranteed Gold, étalon PS cremello, appartenant à Donna Hiscock (True colours farm). Gagnant du casting photo « Selen l'étalon banc » sur Internet, il prête ses traits au personnage. © Audrey Crosby McLellan (ACC Photography)

Brittia Guirriec est loin d’être une nouvelle venue dans le milieu de l’édition, puisqu’elle écrit depuis l’adolescence, ce qui lui a permis de rencontrer plusieurs fois les acteurs du monde du livre. Son pemier texte, Akaat, est une nouvelle préhistorique racontant l’apprivoisement du premier cheval, dans la lignée des récits de Jack London. En 1992, elle est récompensée du Prix spécial du jury « Graine d’Ecrivain » pour sa nouvelle de science-fiction, Colonisation.

Brittia, agronome et femme de plume…

Brittia Guiriec

Après une longue pause pour se consacrer à sa famille, en novembre 2011, elle retourne à l’écriture et devient finaliste du concours de littérature jeunesse tremplin Meg Cabot, organisé par Hachette jeunesse.
Il n’est pas si fréquent qu’un roman équestre soit pris en main par de véritables spécialistes des équidés. Ingénieur agronome et cavalière passionnée, Brittia a aussi élevé des chevaux Bretons en amateur, pour l'attelage. Avec une préférence pour les couleurs atypiques, puisque les deux juments « qu’elle n’a jamais pu se résoudre à vendre » avant son départ en Guyane sont de… robe noire ! Elle connaît son sujet, et pour l’écriture, applique une méthode très rigoureuse inspirée par celle du célèbre auteur américain R. L. Stine.

L’étalon blanc et la lande bretonne

Le roman est destiné aux jeunes de 9 à 13 ans.
Selen, c’est d’abord l’histoire d’une rencontre avec un Pur Sang de robe cremello, un bel étalon couleur d’ivoire, avec des yeux bleus. La jeune Marie, 12 ans, le baptise « Selen » car cette rencontre a lieu une nuit de pleine lune, dans les marais bretons du Morbihan… Le Morbihan, ou de son nom historique bro gwened (« pays vannetais »), est d’ailleurs le pays breton le plus fertile en légendes… dans cette Bretagne où galopent de merveilleux chevaux aquatiques, comme Morvac’h (un étalon noir capable de galoper sur l’eau), les redoutées juments de la mer (Ar Gazek Klanv, Ar Gazek Wenn et Ar Gazek C'hlaz), et un peu plus haut, en Irlande et en Ecosse, les très vilaines Kelpies ! La rencontre de nos deux protagoniste n’est d’ailleurs pas sans rappeler le film irlandais Le Cheval venu de la mer.

Le Tome 2 révèle un don fabuleux de notre étalon blanc… mais chut… il faudra pour cela permettre à Selen d’exister réellement, en misant sur ce blanc et bon cheval…

L’édition participative

L’ouvrage est soutenu par My Major Company, plateforme de financement participatif plus connue pour ses projets musicaux (MMC a notamment lancé la jeune Irma, que l’on a vu récemment dans une pub télévisée.) Le principe est simple, chacun peut miser une somme au choix et si la somme nécessaire à la publication est récoltée dans le délai imparti, chaque soutien reçoit des contreparties exclusives, qui vont de la réception d’un sticker et d’un marque-page à une master class avec accompagnement littéraire d’un an. Dès 20 euros de mise, on reçoit le livre en version numérique dédicacée.

Selen
Le visuel officiel qui illustre le livre actuellement : Selen dans la lande. © Brittia Guiriec et Audrey Crosby McLellan (ACC Photography)

Une édition participative qui, dans le cas de Brittia, vise à rassembler au total 10 000 euros avant le 8 juin, afin de permettre une publication de grande qualité : impression de 1000 exemplaires et campagne de communication autour du livre. Des dons libres sans contrepartie sont possibles à partir d’un euro.

Il reste peu de temps pour soutenir Selen... les mises sont sans risque, puisque la somme est entièrement reversée si le projet n’est pas bouclé. Brittia, qui s’investit très fort, commence à solliciter des écoles et collèges en Bretagne, et recherche des sponsors. C’est toutefois la communauté internaute qui décidera, finalement, de la naissance officielle de Selen. Comme dit Brittia, même la plus modeste participation compte.

Comment miser sur Selen ?

Pour miser, il suffit simplement de s’inscrire sur le site mymajorcompany, tout est expliqué ensuite sur la page de Selen : http://www.mymajorcompany.com/projects/selen-l-etalon-blanc
Site officiel : http://www.selenletalonblanc.com/
Page facebook : https://www.facebook.com/Selenletalonblanc

Un extrait du livre...

Une lueur sauvage traverse soudain les prunelles limpides de l'étalon, qui se met à renâcler et gratte le sol d’un antérieur rageur. Puis, rapide comme l’éclair, il fait volte-face et s’éloigne d’un galop aérien vers la mer. Avec ses foulées légères et déliées, il semble flotter comme un spectre...
Haletante, Marie le regarde disparaître au fond des marais. Elle a encore du mal à réaliser ce qui vient de se passer. Les bras ballants, elle reste immobile un long moment à scruter la nuit, en vain. Au loin, le roulement des sabots s'est estompé, noyé dans le va et vient incessant du ressac. Autour de Marie, le calme est revenu et tout semble à nouveau pétrifié dans la clarté blafarde.
La jeune fille se pince le bras pour vérifier qu'elle n'a pas rêvé. C'était magique, presque surnaturel, comme une créature imaginaire qui s'éclipse au grand galop...
« S'éclipser, c'est le mot », pense Marie, qui revoit en pensée la silhouette pâle s'évanouir dans le clair-obscur. Elle se remémore aussi la blancheur satinée de sa robe, ses reflets d'opale sous l'éclat de l'astre lunaire.
A cette évocation, une évidence s’impose dans l'esprit de Marie : le nom qu’elle donnera à ce cheval fabuleux.
Comme la Lune dans les récits mythologiques.
Elle l’appellera Selen…

Photo en médaillon © Coll. personnelle Brittia Guiriec

Lisez le journal sans restriction :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

1 commentaire(s) »

lauyaelle :
Le 27/04/2013 à 19h33

Il faut absolument encourager ce beau roman, et ce mode d'édition original !!!... Allez vite sur MyMajorCompany voir de quoi il retourne.

Article publié le 18-04-2013

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire