Accueil » Bloc Notes

Les saignements de nez chez le cheval

Par le Dr. Jacques Laurent.


N°42 Avril 2013
3 Commentaire(s)
Imprimer cet article
A l’occasion des saignements de nez qu’a présentés la jument Nayana, privant Pénélope Leprévost de participation à la finale de la Coupe du Monde de CSO à Göteborg, nous avons demandé au Docteur Jacques Laurent de répondre aux questions que nous nous posons sur cet incident et sur les causes des saignements de nez du cheval en général.

Les saignements de nez (épistaxis) chez le cheval peuvent résulter de différentes causes, dont certaines, heureusement les plus fréquentes, sont tout à fait bénignes.

Causes traumatiques simples

Le saignement de nez dû à une cause traumatique peut résulter d’un simple choc sur le nez –que le cheval peut d’ailleurs se donner lui-même en se cognant, par exemple sur sa mangeoire. Ces épistaxis sont a priori sans gravité et n’ont pas de raison de récidiver.

Nayana
Nayana montée par Pénélope Leprévost à Equita’ Lyon en 2012. © Photo Ond Rond/Wikipédia

Causes médicales

  • Saignements de la muqueuse des cavités aériennes supérieures
  • En dehors des causes infectieuses dont le tableau est très différent (autres signes associés) il existe des saignements de la muqueuse nasale, responsables d’épistaxis isolés. Parfois à l’endoscopie on trouve un ou plusieurs polypes, notamment au niveau de l’ethmoïde, qui sont faciles à traiter.


  • Hémorragies pulmonaires 
  • Ces hémorragies n’ont rien à voir avec l’œdème aigu du poumon chez l’être humain (ce qui chez lui traduit une défaillance cardiaque) ni avec les conséquences d’un travail « forcé ». (Dans ce dernier cas, le cheval s’arrête, chute et souvent meurt).
    Ces hémorragies correspondent à la rupture d’un petit vaisseau pulmonaire. Elles sont bénignes, parfois spectaculaires, inondant le poitrail, et surviennent volontiers chez le cheval de course. Leur inconvénient est de pouvoir récidiver. Le cheval peut continuer sa carrière sportive mais lorsque l’incident se produit, le cheval s’arrête, ce qui n’est évidemment pas compatible avec l’épreuve. Il n’y a pas de cause bien déterminée, il n’y a pas de traitement spécifique (l’aérosol-thérapie à base de plantes, sans vaso-constricteur, peut donner des résultats).


  • Mycose des poches gutturales
  • Elles sont dues à un champignon qui se développe dans les poches gutturales, et notamment sur une branche de l’artère carotide qui traverse la région sous la muqueuse de la cavité. L’érosion de cette artère finit par provoquer un saignement massif (véritable rhinorragie) fulgurant, de sang rouge clair (oxygéné).
    En général, il s’agit d’une aspergillose (champignon ubiquitaire).
    Très souvent, le spasme de l’artère en question permet de stopper naturellement le premier accident. Mais avec la progression de la mycose, l’hémorragie va récidiver à très court terme, pour s’avérer rapidement mortelle.
    Les traitements sont locaux, difficiles, discutés et longs.
    Heureusement, cette pathologie est rare.

    Dans le cas rapporté récemment concernant la jument Nayana, nous sommes manifestement en présence d’une cause muqueuse bénigne. Souhaitons que cela ne récidive pas, et que l’on retrouve rapidement Nayana sur les concours –après peut-être un traitement local aisé.

    Lisez le journal sans restriction :

    Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
    (31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

    S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

    • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
    • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
    Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

    Ce que vous ne lirez pas ailleurs

    Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

    3 commentaire(s) »

    laurectw :
    Le 29/04/2013 à 20h58

    Après une obstruction de l'oesophage, le vétérinaire a intubé le cheval qui par la suite a eu un écoulement très fluide et clair mais qui au fil du temps est devenu des caillots très noirs ,pouvez vous m'expliquer le phénomène intérieur, infectieux merci

    laetitia :
    Le 09/05/2013 à 13h37

    Cher Laurectw, il s'agit dans le cas de votre cheval d'une atteinte du système digestif et non du système respiratoire comme chez Nayana. L'obstruction par la pomme, le bouchon alimentaire ou autre agent responsable de l'obstruction provoque une dilatation de l'oesophage au niveau de la zone obstruée et de ce fait un étirement de la vascularisation locale qui ne joue plus son rôle oxygénant.Les tissus en regard sont ischémiés et meurent en partie. Il s'en suit une formation de croûtes qui tombent dans les dix jours et provoquent un saignement qui s'écoule par le nez. Il s'agit d'un sang déja ancien donc très noir mélangé à des débris tissulaires. Lors de cette chute d'escarre il peut se créer de petites lésions liées à l'arrachement des croûtes en question qui engendrent à leur tour un petit saignement de sang frais cette fois.Les écoulements liquides et clairs initiaux sont le simple fait de la réaction inflammatoire. En tout cas, bravo, car vous avez avec votre véto probablement sauvé la vie de votre cheval en lui évitant la perforation de l'oesophage, mortelle, liée aux formes graves d'obstruction où l'ischémie fait place à un infarctus oesophagien sans remède possible.
    jacques Laurent

    Julie [invité] :
    Le 10/04/2017 à 10h03

    Bonjour,
    Hier, 9/4/17 au cours d'un jumping,
    Juste avant que ma fille entre en piste, il y'a quelqu'un qui as pincée
    Le museau de son cheval! Quand j'ai vu , je lui ai demandé pourquoi il fait ça,
    Il a dit que il n'as rien fait !
    Pendant le parcours, le cheval était pas en forme
    Environ 40sec après ma fille as dû arrêter son parcours
    Parce que ça n'allait pas!
    À la sortie de la piste, il as commencé a saignér du nez et bouche,
    Très impressionnant !!! Pensez-vous que ça peut être dû au pincement de ce monsieur ?
    Je précise le cheval as 11 ans ,en bonne santé , habitué au jumpings
    Merci bien de bien vouloir m'aider à comprendre !
    Julie

    Article publié le 28-04-2013

    Postez un commentaire !

    Prénom (requis)

    Email (requis)

    Votre commentaire