Accueil » Editos

Pitié pour l’anglo !

Laetitia Bataille

Une race menacée... Telles sont les rumeurs qui ont circulé récemment à propos de l’Anglo-arabe.
Trop petit. Trop susceptible. À ne pas mettre entre toutes les mains.
Trop quoi, en réalité ? Cela tient en un seul – et triste - mot : trop démodé.
Eh oui, l’Anglo-arabe n’est plus à la mode. Ni en France, où il est supplanté par le tout-puissant Selle français, désormais universellement reconnu comme un surdoué du CSO, ni à l’étranger où on le connaît mal (et où il existe même un remarquable « équivalent » issu du même type de croisement, le Trakehner, qui a notamment produit Gribaldi, le père de Totilas). En France, nos « équivalents-Trakehner » à nous, les Anglo-arabes, ne bénéficient pas d’une sélection aussi performante. Non que nos souches – très anciennes et remarquables - ne soient pas assez bonnes, mais à cause de l’éternel grain de fantaisie que nous mettons dans toute chose, et qui nous rend si différents de nos voisins d’Outre-Rhin.

Même avec le manque de rigueur qui nous caractérise, notre élevage a produit des anglos montrant de grandes qualités sportives, notamment pour le complet. Fantasque et généreux, le petit anglo n’en a pas moins un cœur gros comme lui et une belle classe de galop. Ce n’est pas Nicolas Touzaint qui me contredira, lui qui a mené Tatchou aux sommets...

Et maintenant, voila qu’on parle de race menacée. Mais non, ce n’est pas le cas, nous a-t-on affirmé. Même s’il est admis qu’avec environ 2000 naissances par an, il n’y ait pas vraiment de quoi se réjouir.
Fin 2012 a été signé un accord entre neuf pays (Allemagne, Espagne, France, Italie, Maroc, Pologne, Portugal, Suède et Suisse) donnant officiellement naissance à un « Stud-book international de l’Anglo-Arabe ».

Les pays concernés continueront d’inscrire leurs naissances et d’établir leurs livrets, mais tous les produits seront regroupés dans ce stud-book unique, géré par le SIRE avec en commun le code stud-book « CIAA », le code race « AA » et l’affixe AA ajouté au nom de tous les nouveaux produits.
Beaucoup de sigles, beaucoup de papiers. Allons, tout va bien !

Photo de couverture : © Viktoria Makarova - Fotolia.

Lisez le journal sans restriction :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

3 commentaire(s) »

Pascale [invité] :
Le 22/05/2013 à 09h03

Effectivement, c'est bien le reflet de ce qui se passe ...
J'aurais bien ajouté que, malgré tout, les gens sont bien contents de trouver des anglos ou des pur-sang dans les lignées de leurs chevaux et qu'ils sont(pour les puristes) toujours à la recherche de cela. Mais il arrivera un jour où cela sera trop tard ... car il n'y en aura plus !!

pascal :
Le 26/05/2013 à 18h48

Pascal

L'Anglo arabe n'est pas toujours de petite taille ,cela vient seulement du croisement choisi et de l'orientation de sa discipline.
Je suis éleveur d'anglo et mes produits ont de la taille et de l'os ;ils mesurent tous plus d'1.70m.En plus , c'est un véritable cheval de sport , on le trouve dans toutes les disciplines :courses, endurance,complet,cso,dressage, hunter,et même l'attelage.Allez donc visiter le site de L'ANAA.

odile :
Le 16/06/2013 à 13h20

Quel dommage pour cette race. En effet les gens sont contents de le trouver dans la lignée de leurs chevaux. Il me semblait qu'il reprenait ses lettres de noblesse en complet... mais peut-être pas en pur. J'ai jamais eu autant de plaisir en club qu'en montant des anglos. Vifs, plein de coeur, et très enrichissant dans le rapport cavalier/cheval. Ils ont leur caractère mais c'est ça l'intérêt ! Et une fois qu'on a trouvé le bon dialogue, quel régal !

Article publié le 12-05-2013

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire