Accueil » Culture équestre

Chevaux et équidés à la télévision (I) : 1950-1970

Par Amélie Tsaag-Valren


N°44 Juin 2013
4 Commentaire(s)
Imprimer cet article
L’influence de la télévision sur la pratique de l’équitation est loin d’être anodine, si l’on en juge par le nombre de personnes séduites par un film ou une série télévisée, qui ont ensuite voulu monter à cheval « en vrai »…
Télégénique, notre animal favori l’est, assurément ! De Flicka à Heartland en passant par Poly, Tornado, Prince Noir et autres fameux étalons, tous ou presque sont tels que les rêvent enfants et adolescents...

Si l’apparition des chevaux au petit écran coïncide tristement avec la disparition des animaux de trait dans les champs, chaque génération, ou presque, a eu son icône de série ou de feuilleton. De Flicka à Heartland en passant par Poly, Tornado, Prince Noir et autres fameux étalons ! Tous ou presque sont tels que les rêvent enfants et adolescents, libres et sauvages, prodigieusement intelligents, à l’écoute d’une voix enfantine.

Flicka
Photo promotionnelle extraite de la série Flicka, 1957

Le cheval est devenu l’une des grandes stars du petit écran, séries et feuilletons sont très fréquents à le mettre en scène car il se prête plus facilement à l’exercice derrière une caméra qu’aucun autre animal.

Un peu comme le chien, et sa figure de proue Rintintin... Rêvé devant un poste de télévision dès les années 50, le cheval des séries télévisées devient un animal héroïsé. Les professionnels du petit écran ne s’y trompent pas et alimentent de tous temps leurs chaînes avec des séries et des feuilletons à thème équestre. Il est presque impossible d’élire un « top » des meilleurs chevaux de la télévision, chacun a son époque, son contexte et son public…

1950-1960 : La « décennie western »

L’histoire commence avant la décennie 1950 et sa fameuse Radiodiffusion-Télévision Française (RTF), mais les conséquences de la seconde guerre mondiale ont longtemps empêché l’accès à la télévision, tant en raison de la destruction d’antennes que du coût d’un poste de réception… à l’écran minuscule, en noir et blanc, qui ne capte qu’une seule chaîne (jusqu’en 1963) ! Rares sont les personnes qui ont pu accéder à une télévision avant les années 60.

Mister Ed a choisi son propriétaire “parce qu’il est exactement le type d’homme à qui un cheval peut parler”

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

4 commentaire(s) »

quastenflosser :
Le 14/06/2013 à 22h19

Merci d'avoir parlé de quelques-uns de nos héros oubliés ! Je suis une inconditionnelle des filmes des années 20 à 60 et votre article me fait réellement plaisir !
Je tiens à ajouter une petite précision sur Allan Lane, célèbre pour sa doublure de Mr Ed en VO. En effet, celui-ci possédait lui aussi sa série et son "destrier", Blackjack, quelques années auparavant et je trouve qu'il aurait mérité d'être plus connu...

J'aime beaucoup votre journal, continuez ainsi !

valren :
Le 14/06/2013 à 22h30

Merci à vous ! Bien que cet article s'intitule "Chevaux et équidés à la télévision", il est surtout centré sur le petit écran français, puisque la plupart d'entre nous ne connaissent pas les séries américaines. J'en ai volontairement "oublié" quelques-unes pour ne garder que les plus connues, ou bien celles qui ont été diffusées en France.

Un "spécial cinéma" est d'ores et déjà prévu, en co-écriture avec un spécialiste du sujet, Léo Sigrann.

anne :
Le 17/06/2013 à 06h32

Bonjour,
"Fury est joué par l’étalon Highland Dale (enregistré comme un American Saddlebred)" En êtes vous certain? Sur le petit film proposé dans l'article, Fury (que je ne connaissais pas avant cet article) ressemble à un cheval de selle pas à un Highland (race de grands poneys que par ailleurs j'adore)

valren :
Le 17/06/2013 à 08h40

Highland Dale est en fait son nom, pour la race, c'est un Saddlebred

Article publié le 12-06-2013

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés