Accueil » Livres

A lire en vacances : Le Bestiaire des Dieux

Peuplé d’histoires plus merveilleuses les unes que les autres, voici un ouvrage de culture, qui sait aussi être distrayant et apporte son lot de réflexions sur le statut des animaux – pas seulement les équidés - à travers les âges. A lire au calme, et peut-être à méditer...

Le bestiaire des dieux

Par Pierre Chavot.

Le cheval revêt un côté onirique… comme un écho à cette phrase de Marine Oussedik, le dernier ouvrage de Pierre Chavot viens replacer nos équidés favoris au sein du règne animal, tels qu’ils ont été rêvés, légendés, imaginés par les hommes de toutes religions, toutes les cultures. Un ouvrage à la fois accessible et érudit, qui aborde de multiples croyances.

« Le cheval multiplie les légendes […] il se doit d’être exceptionnel, parfois ambivalent. Mais toujours d’une prestance et d’une puissance qui dépassent le cadre et l’entendement humain ».

Le Bestiaire des Dieux

Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi certaines religions monothéistes, certains penseurs ont décrété que l’animal devait être soumis à l’humain ? Ce livre n’y fournit pas de réponse toute prête et déjà emballée : il donne à explorer de multiples pistes symboliques, dans des textes très variés, abordant tant les religions du livre (Judaïsme, Christianisme et Islam) que la mythologie gréco-romaine, la nordique, la celtique, la slave, la balte, et des croyances méconnues telles que celles des Basques et des Etrusques.

Au fil de la lecture un bestiaire sacralisé et merveilleux, doué d’incroyables pouvoirs, se découvre peu à peu. Tels que le formidable Sleipnir, cheval à huit jambes du Dieu Odin, qui sous la selle d’Hermodr le messager se rend jusqu’aux terribles enfers et en franchit la grille d’entrée d’un seul bond.

Ce bestiaire reprend la catégorisation des animaux telle qu’elle est établie au Moyen Âge, sans distinction entre le dragon et l’éléphant, considérés tous deux comme vrais et lointains. Il consacre treize pages au cheval et huit à l’âne. Non sans s’attarder sur des animaux qui souffrent souvent d’une mauvaise réputation injustifiée, tels que le corbeau solaire et messager plutôt qu’oiseau de mauvais augure, le cochon fécondant avant d’être une sale et goinfre bête, ou encore la chauve-souris, bien inoffensive et très utile les soirs d’été, lorsqu’elle dévore moustiques et autres insectes. L’âne est un symbole de sagesse et d’humilité, la monture du prophète et de Jésus, avant d’être accusé de bêtise. Certains ânes ont, par leur intelligence, guidé leur maître vers la spiritualité. L’ânesse de Baalam est ainsi frappée trois fois alors qu’elle vient de s’arrêter devant un Ange, que son cavalier ne voit pas.

Cet ouvrage a le grand avantage de citer précisément ses sources primaires (c’est-à-dire les textes des mythologies, légendes et religions) et de les présenter d’une manière claire, facile à lire pour tous. Ce n’est pas pour autant un ouvrage universitaire, quelques raccourcis ont pu être faits (il n’existe par exemple aucun lien avéré entre la légende du roi Midas qui se voit pousser des oreilles d’âne, et le bonnet d’âne), mais ne boudons pas notre plaisir. Sur le nombre d’animaux présentés (une cinquantaine) étudier chacun d’eux à fond est impossible, aussi l’ouvrage offre un très bon panorama, peuplé d’histoires plus merveilleuses les unes que les autres.
Une déception sur l’absence d’illustrations, qui auraient été les bienvenues même en noir et blanc.

L’auteur

Pierre Chavot

Pierre Chavot n’en est pas à son premier essai, très loin de là. Son abondante bibliographie compte des ouvrages consacrés à la Bible, à Jésus et au Christianisme, aux églises, aux deux guerres mondiales, aux religions du monde, aux sirènes et aux monstres marins…

Autant dire qu’il a exploré de multiples sujets avant de s’arrêter sur les animaux vus par mythes et religions. Son dernier ouvrage, L’Herbier des dieux, s’intéressait d’ailleurs à la symbolique des plantes.

Le Bestiaire des Dieux
Par Pierre Chavot
Ed. Dervy
Juillet 2013
Prix public 23€, prix internet 21,85€

Lisez le journal sans restriction :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 25-08-2013

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire