Accueil » Races Equines

Irish Cob et Gypsy Cob :
savoir les différencier…

Irish Cob, Gypsy Cob, Tinker…autant de mots qui évoquent une seule et même image, celle d’un sympathique petit cheval lourd, généralement pie, aux pieds recouverts de fanons interminables !
Cheval Savoir, dont la vocation est de clarifier les choses, ouvre le dossier de ces deux races venues des îles Britanniques, souvent confondues car presque identiques, et toutes deux reconnues en France.
Le galop à faux
L’Irish Cob (ci-dessus) comme le Gypsy Cob, se caractérise par l’abondance de ses crins et ses spectaculaires fanons ! © coll. FIC

Impossible d’évoquer l’Irish Cob sans parler aussi du Gypsy Cob –ou sans y penser ! La confusion règne, entretenue par des informations concernant tantôt l’une, tantôt l’autre de ces deux races quasi-jumelles, très difficiles à différencier, et occupant toutes deux le même créneau : celui d’un cheval de loisir facile à vivre, rustique, pouvant vivre dehors toute l’année, tout en possédant un physique très particulier et hyper-reconnaissable.
L’une comme l’autre de ces races sont souvent désignées par le terme générique de Tinker, (qui en Grande Bretagne signifie « Gitan ») .

Nous avons demandé aux deux associations de races, positionnées l’une et l’autre sur le même segment du marché, de bien vouloir s’associer pour une cause commune : la meilleure connaissance de l’une comme de l’autre de ces races qui ne peuvent que se faire quelque peu concurrence ! Nous avons rencontré gentillesse, coopération et ouverture d’esprit.
Alexandra Marie, de la Gypsy Cob Society France, et Sandrine Binetti-Dacquay, de France Irish Cob, ont apporté leur précieux éclairage à l’élaboration de ce dossier. Nous les en remercions vivement, ainsi que tous les éleveurs des deux races qui ont fourni des photographies de leurs produits.

L.B.

Le Gypsy Cob : le cheval des gitans...

Par Alexandra Marie, avec la collaboration de la Gypsy Cob Society France

Pendant des centaines d'années, les Gitans ont voyagé sur les routes de Grande-Bretagne dans des roulottes superbement décorées et sculptées. Pour maintenir ce mode de vie nomade, ils ont créé une extraordinaire race de chevaux. En effet, en Angleterre, les familles gitanes ont élevé, sélectionné leurs chevaux pour leur puissance et leur musculature afin qu'ils soient capables de tracter leur roulotte, mais aussi pour leur rusticité, et leur caractère doux et facile, afin que les enfants puissent s'amuser et même monter les tout jeunes poulains….

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

1 commentaire(s) »

bubu :
Le 28/01/2010 à 22h37

Un grand merci à ceux qui ont participé à cet article, tant coté Gyspsy que coté Irish, afin de promouvoir nos deux races qui sont très proches l’une de l’autre.

Bruno Ericourt
Vice-Président de GCS France

Article publié le 30-10-2009

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés