Accueil » Culture équestre

Cheval et chamanisme : enquête sur une chevauchée fantastique...

Par Amélie Tsaag Valren, responsable du Pôle des mythes et légendes de la Fédération Française Médiévale, Membre de la Société de Mythologie Française.


N°46 Septembre 2013
0 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Le chamanisme, pratique spirituelle généralement inconnue des cavaliers, est pour le moins nébuleux. D’après des ethnologues, il possède pourtant un rapport très étroit avec notre animal favori. Un point autour de ces connaissances mythiques qui nous entraîne, sur des terres imaginaires, à voler en compagnie de chevaux ailés…

Le chamanisme est l’une des plus vieilles formes de spiritualité parmi les sociétés humaines, mais aussi l’une des plus délicates à étudier. Chacun pourrait se revendiquer chamane sur la base d’expériences spirituelles que l’autre n’a pas vécues (et ne peut parfois pas même imaginer). Les histoires à ce sujet reposent sur des expériences individuelles ou des mythes et légendes.

Chevaux de la Basilique San Marco
Chevaux de la Basilique San Marco.

Les ethnologues ont collecté des centaines de témoignages de vols mystiques et de chevauchées merveilleuses. Comprendre le lien entre le cheval et le chamanisme, démêler le vrai du faux devient un vrai détricotage de nœuds. Des nœuds reliés par de fins fils de crins, entre de mystérieux sorciers cavernicoles ou forestiers…

Qu’est-ce que le chamanisme ?

Définir le chamanisme, son aire géographique, son orthographe (« chamane, chaman ou shaman », gardons la première) ou discuter de sa réalité demanderait toute une vie. Cette expérience est à la fois spirituelle et personnelle, le mot « chamanisme » s’applique dans des cas assez différents les uns des autres. Pour simplifier, il désigne le passage d’une personne (le chamane) dans un « Autre Monde » (généralement celui des morts, le royaume de différents Dieux ou encore un monde peuplé d’esprits) grâce à un voyage spirituel – que beaucoup de témoignages décrivent comme un « voyage hors du corps ». Pour rendre plus simple l’approche de cet article, nous utilisons la définition étendue (celle de Pascal Lamour par exemple) qui applique le mot « chamanisme » à tout voyage extatique, quelle que soit la culture, la mythologie ou la religion concernée.

Le rythme du galop est une musique en lui-même, le reproduire devient une invitation au voyage 

Pour vivre ce voyage si particulier, le chamane utilise la musique (battements de tambour en particulier), le chant, la danse, certains objets (une canne ou un bâton), voire… des drogues psychotropes - ce qui a pu lui valoir mauvaise presse. Le voyage chamanique est tout autant indissociable de la méditation, qui comme n’importe quel sport ou art permet – suivant les témoignages toujours – des expériences de plus en plus maîtrisées avec l’entraînement.

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 17-09-2013

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés