Accueil » Savoir pratique Dressage

Le jeune cheval : débuter le contre-galop

Par Pierre Beaupère, cavalier professionnel et Professeur de dressage


N°46 Septembre 2013
1 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Beaucoup de cavaliers ont tendance à attaquer le contre-galop de manière trop « frontale », en décidant un jour qu’ils vont mettre le cheval au contre-galop. Le résultat est bien souvent une source de stress pour le cheval.

Niveau de difficulté : Niveau de difficulté

But : Le contrôle, l’équilibre et la rondeur du galop.

Moment idéal : Après avoir enchaîné des transitions au trot et au galop sur un grand cercle et alterné des cercles et des lignes droites bien en avant.

Prérequis : Le jeune cheval doit pouvoir maintenir un galop de base en équilibre sans précipiter ni résister contre la main. Le cavalier doit pouvoir contrôler un minimum l’allure, c’est-à-dire pouvoir allonger sur les grands côtés et revenir au galop de travail progressivement sur les cercles.

Ainsi le cheval ne va même pas prendre conscience qu’il a déjà fait quelques foulées de contre-galop !

L’exercice :

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

1 commentaire(s) »

ludo :
Le 02/10/2013 à 20h22

Bonjour,

Pardon de poser ici cette question, mais je ne savais pas où vous la poser et pourtant cela fait un moment qu'elle me tiraille. Pourquoi utilisez vous exclusivement des muserolles croisées? Vous parlez de cessions de mâchoires dans certains de vos articles, et bien évidement j'imagine que vous ne les serrez pas plus que l'éthique ne l'admettrais. Mais pourquoi alors ne pas utiliser une muserolle classique?
J'en profite également pour vous remercier de vos articles, toujours intéressants. ;)

Amicalement,

Ludovic

Article publié le 17-09-2013

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés