Accueil » On en parle

Rollkur/ hyperflexion : le résultat de la table ronde

La Fédération Equestre Internationale (FEI) a rendu public le résultat des délibérations qui ont eu lieu cet après-midi, 9 février, à Lausanne au sujet du procédé dit “Rollkur”.

Après des débats qualifiés de « constructifs » les participants estiment être arrivés à un consensus. Le communiqué officiel, dont nous reproduisons ci-dessous l’essentiel, porte un titre optimiste :

«La table ronde de la FEI résoud la controverse sur la rollkur»

« Toute position de la tête et de l’encolure obtenue par la force agressive n’est pas acceptable. Le groupe a redéfini l’hyper flexion ou « Rollkur » comme une flexion de l’encolure réalisée par l’emploi d’une force agressive ; elle est de ce fait inacceptable. La technique connue sous le nom de « Low, deep and round) (« bas, profond et rond ») ou LDR, qui réalise la flexion sans force excessive, est acceptable. »
Le groupe est tombé d’accord à l’unanimité sur le fait que toute forme d’équitation agressive doit être sanctionnée (…)
Le groupe est d’accord sur le fait qu’il n’y a pas de nécessité de changer le règlement actuel de la FEI.
La FEI étudie une série de mesures supplémentaires, incluant un circuit de télévision sur les paddocks de détente dans certains concours.
Le groupe souligne également l’importance de la responsabilité du cavalier dans le bien-être de son cheval.
La Présidente de la FEI, SAR la Princesse Haya, a accepté la pétition de 41 000 signatures contre la Rollkur présentée par le Dr. Gerd Heuschmann ».

Cette conclusion vise donc à interdire une chose et à autoriser la même sous une autre appellation ! Cheval Savoir a immédiatement joint le Colonel Carde, qui nous a livré ses premières impressions.

Réponse du Colonel Carde au communiqué de la FEI concernant la conférence sur le rollkur du 9 février 2010

Je ne suis pas surpris car en condamnant l’hyper-flexion de l’encolure, la FEI rejetait un procédé qui avait fait les succès d’une triple championne olympique et désavouait les juges les entraîneurs et les cavaliers qui s’en étaient accommodés jusqu’à présent.

Mieux, si on lit avec attention le communiqué de la FEI on s’aperçoit que la FEI autorise l’Hyper flexion lorsqu’elle n’est pas obtenue en force (The technique known as Low Deep and Round (LDR), which achieves flexion without undue force, is acceptable.) La réunion du 9 février n’a donc rien véritablement changé.

Pour justifier sa position le groupe de travail du 9 Février a laissé entendre que Roll Kur et LDR étaient différents. Or c’est faire table rase de l’historique: il faut se souvenir que ce procédé LDR (low, deep and round) inventé et baptisé ainsi par l’entraîneur Sjef Janssen, a été ensuite appelé familièrement Rollkur par la suédoise Teresa Sandin sur son site internet, mais c’est exactement la même chose, toutes les nombreuses photos publiées à ce sujet l’attestent.
En réalité il faut oublier Rollkur et LDR, identiques, et parler d’hyper flexion plus facile à définir. Interdire le Rollkur et autoriser le LDR n’a donc pas de sens : c’est un peu comme interdire de manger du porc et autoriser à manger du cochon !
Et les conclusions de la réunion du 9 Février ne seront vraiment convaincantes que si la FEI produit différentes photos montrant, d’une part, la différence qui existerait entre Roll Kur et LDR, d’autre part montrant des chevaux dans l’attitude LDR autorisée. Sinon l’ambiguïté demeurera.

Le commenrtaire de Klaus Blalkenhol à l’issue de la table ronde
Il y a un petit pas en avant sur le chemin du bien-être du cheval. L’équitation agressive n’est plus autorisée et je ne peux qu’espérer que le LDR ne deviendra pas simplement un nouveau terme pour désigner le Rollkur. Mais je pense que la FEI et ses groupes de travail veulent se donner une image positive vis à vis du public, pour la réputation de tous les sports équestres.

English translation :

A small step on the way to the horse's welfare. Aggressive riding is no longer allowed and I can only hope that LDR will not now simply become a new term for Rollkur. But I think that the FEI and their working groups want to appear in a positive way to the public, for the sake of the reputation of all of equestrian sports..

Um die deutsche Version zu lesen :

Ein kleiner Schritt auf dem Weg zum Wohle der Pferde: Aggressives Reiten ist nicht mehr erlaubt. Ich kann nur hoffen, dass LDR jetzt nicht einfach nur ein neuer Begriff für die Rollkur ist. Aber ich denke, die FEI und ihre Arbeitsgruppen sind willens, das Ansehen des gesamten Reitsports in der Öffentlichkeit positiv erscheinen zu lassen.

6 commentaire(s) »

windy :
Le 15/02/2010 à 13h16

si les choses changent peu à peu c'est bien, mais combien de temps faudra t il pour que ce ne soit qu'un mauvais souvenir pour nos chevaux....!!!

vince :
Le 19/03/2010 à 12h28

Qui pourrait m'expliquer la différence entre "La vraie position", défini par un dessin et des commentaires de E.Beudant dans l'introduction de Patrice Franchet d'Espèrey du livre "Extérieur et Haute Ecole" (p.21), et la Rollkur ??????
Ce ne serait pas la même chose ?

cathderé [invité] :
Le 19/10/2014 à 22h08

Je ne connais pas la planche que vous visez dans votre commentaire mais l'hyperflexion me paraît condamnable à vue d'oeil... même et surtout sans rien connaître à l'équitation on s'aperçoit que plier complètement le cou d'un animal pendant un temps plus ou moins long mais en général pendant de longues minutes ne peut qu'être une absurdité et ne peut qu'être une souffrance pour un être vivant.


S'il faut être cavalier de haut niveau pour faire des choses aussi absurdes je préfère rester à mon niveau ...à tout jamais

udonis :
Le 07/02/2015 à 22h22

Cathderé A TOUT résumée ! S"i ce sont les cavaliers (dits) de haut niveau pour faire des choses aussi absurdes je préfère rester à mon niveau... À tout jamais" / Cet article s'adresse "au monde du Dressage"... Regardez les détentes (GP) en CSO.... Pas mieux ! Mm pire.... La sanction doit s'appliquer pour TOUTES disciplines équestre ! :)

nathmax :
Le 14/07/2015 à 15h20

Animaux enfermés et dressés pour le cirque, certains chevaux dresses pour les concours ont la meme destinée.. Bêtes de scène et de concours. Le public ne doit pas tout accepter!je pense que pour faire pression , il faut agir sur le nerf de la guerre : l'argent et la rentabilite. le public va devoir se résoudre a bouder ces manifestations... Pour ma part, je m'intéresse a la communication /éducation du cheval mais pas a la servitude et a la soumission forcée dont témoignent les concours officiels de la fédération qui cautionne

Article publié le 24-09-2009

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire