Accueil » On en parle

Michel Robert : les adieux à la piste

Le plus titré des cavaliers français a fait ses adieux « officiels » à la compétition le dimanche 3 novembre, dans le cadre d’Equita’Lyon, au cours d’une cérémonie plus qu’émouvante.

Ils sont tous là, les plus grands, les plus titrés, faisant sagement la queue pour donner l’accolade à un cavalier français, qui faisait ce jour-là ses adieux à la compétition internationale de haut niveau, après 44 ans de carrière. Pour se consacrer à une autre très beau rôle : la transmission du savoir.

Un savoir universellement reconnu par ses pairs, qui pour certains, le considèrent même comme leur référence : Pénélope Leprévost, dans une interview, confiait à Cheval Savoir au sujet de Michel Robert : « Il me connaît bien, il est important pour moi, dès que je ne sais pas quoi faire, je l’appelle… il est toujours présent pour moi. » Ou encore SA le Sheikh Ali Al Thani, qui lui aussi nous avait dit lors d’une interview : « J’ai de très bons amis parmi les cavaliers français, comme par exemple Michel Robert –c’est un homme exceptionnel ! »

Haie d'honneur
Le cavalier italien Emanuele Gaudiano s’apprête à donner l’accolade à Michel Robert, suivi de Daniel Deusser, Pius Schwizer, Edwina, Ben Maher et tous les plus grands noms du CSO présents à Lyon...
© R&B Presse/J.Rodrigues

Michel Robert l’a bien dit : s’il quitte la scène ce n’est pas à la suite à une déception ou d’une baisse de résultats. A presque 65 ans, le plus médaillé de tous les cavaliers français a fait preuve d’une longévité exceptionnelle. En 2008 encore, il remportait la finale du Top 10. L’année suivante, il triomphait en finale du Global Champions Tour. Cette année, il remporte encore trois Grand Prix internationaux et gagne, entre autres, deux épreuves lors d’un CSI5* Coupe du Monde à Bordeaux.
C’est donc un cavalier au sommet de son art qui décide en toute sérénité de passer à autre chose.

La foule agite d’innombrables petits drapeaux sur lesquels est écrit simplement le mot « Merci »

Il a fait ses adieux « officiels » dimanche, dans le cadre d’Equita'Lyon, juste avant le Grand Prix Longines presented by GL Events au cours d’une cérémonie préparée par notre confrère Equidia et restée secrète jusqu’à la dernière minute ! Devant tous les témoignages d’affection – et en particulier lorsqu’apparaissent sur la piste les grooms qui ont partagé avec lui tant de préparations, de kilomètres, de victoires – il ne cherche pas à cacher son émotion : « Je souhaite le faire dans la joie, mais je pleure quand même ! »
Et un message qu’il veut faire passer : « Il faut regarder derrière l’obstacle... la vie est belle derrière l’obstacle... ».

Un palmarès éblouissant

Deux médailles olympiques, cinq en Championnat du monde, dont l’argent en 1994 et le bronze en 1982 en individuel, six médailles en Championnat d’Europe, dont une d’argent individuelle en 1993, soit treize médailles dans les Championnats internationaux majeurs, auxquelles il convient d’ajouter quatre médailles d’or aux Jeux méditerranéens et cinq titres de Champion de France... Aujourd’hui, « Monsieur » Michel Robert, comme aiment à l’appeler parfois les commentateurs, a choisi d’avoir du temps pour se consacrer pleinement à l’enseignement...

Michel Robert
Michel Robert, une légende du sport équestre français... © R&B Presse/J.Rodrigues

Transmettre son savoir, certes, mais aussi et surtout la relation avec le cheval, sur laquelle il insiste beaucoup. Cet ascète, qui fait quarante minutes de yoga par jour, privilégie une approche douce, faite de simplicité et d’écoute. Il l’a longuement expliqué dans une véritable interview d’anthologie accordée à Cheval Savoir, où certaines phrases laissent rêveur : « Au moment de rentrer dans le box, je regarde si le cheval est prêt à m'accueillir chez lui ». Expliquant pourquoi il longe ses chevaux en licol : « La majorité des défenses sont des défenses contre quelque chose. Si on enlève cette chose, il n'y a plus de défense. En une séance gentille, les chevaux se mettent en ordre sur le cercle. » Ou encore : « Plus j'avance, plus je simplifie mon équitation. »

Nul doute que Michel Robert, éducateur de chevaux et pédagogue, a encore beaucoup de messages à faire passer. C’est le choix qu’il fait en se retirant de la compétition...

Tout le monde, à Equita’Lyon, est ému. La foule agite d’innombrables petits drapeaux sur lesquels est écrit simplement le mot « Merci ».

Nous aussi, à la Rédac, nous vous disons merci, Michel Robert, d’être ce que vous êtes. Merci de ce que vous avez fait. Pour le sport équestre. Et pour la France.

Laetitia Bataille

0 commentaire(s) »
Article publié le 08-11-2013

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire