Accueil » CS Junior

CS Junior : une rubrique rien que pour toi  !

Ce mois-ci dans Cheval Savoir s’ouvre une nouvelle série d’articles destinés aux juniors. Que tu sois cavalier ou simplement ami des chevaux, cette rubrique est pour toi. Tu y trouveras mille astuces pour mieux découvrir, soigner et aimer les chevaux et poneys. Ce mois-ci : parler à ton poney : tout un art  ! Et aussi des conseils, et une mini-fiche sur une race "chouchou".
CS Junior
© Luna-Fotolia

Parler à ton poney : tout un art !

Parler à son cheval : cela fait partie de l’équitation et de la relation ! Il a beaucoup de cavaliers qui n’ont pas ce réflexe, pourtant essentiel (surtout en cas de difficulté !).
Mais c’est comme tout, cela s’apprend. Petit guide du savoir-parler à ton poney.

Parler à son poney
Devinette : Est-ce que tu remarques quelque chose d'anormal sur le harnachement du poney ? Observe attentivement ! Et va voir la réponse au bas de cet article ! © Elisabetta Figus - Fotolia.com

Un réflexe à acquérir

Que de cavaliers ont voit plus ou moins « trimballés » qui n’ont pas le réflexe de dire seulement « Hooo-ho » « Hooo- là » ce qui pourrait les sortir d’une situation difficile !

La bonne voix

Le ton de ta voix est essentiel ! Avec tous les animaux, une voix trop aiguë « passe » mal. Même si ta voix est encore un peu haute, efforce-ce toi de parler à ton poney sur un registre calme, plutôt grave et surtout, ne hausse jamais le ton ! Crier serait le meilleur moyen de stresser ton cheval, et de lui faire instinctivement boucher ses oreilles !
N’oublie pas qu’un cheval a une excellente ouïe : les dresseurs de spectacle donnent des indications à mi-voix, que le public n’entend pas.

Si tu cries, tu envoies au cheval un signal de crainte : il pense que tu es effrayé aussi et il s’inquiète encore plus !

Les bons mots

Le cheval comprend beaucoup de mots… Mais pas des phrases ! Si tu dis simplement "au trot" (en roulant bien le rrr !) il reconnaîtra le mot, mais si tu lui fais un discours genre « allez au trot s’il te plaît maintenant », le mot connu est noyé !

Inutile de te répéter !

Dire dix fois un ordre, cela ne sert à rien. Dire « Au trot, au trot, au trot au trot »... ton poney, cela ne l’impressionnera pas plus, bien au contraire : il se dira que ce n’est pas sérieux ! Un mot donné une seule fois d’un ton ferme sera bien mieux compris et tu seras mieux respecté.

Joie
La joie être à poney... Mais n’oublie pas de lui parler ! © Gorilla-Fotolia

Varie le ton !

Emploie un ton différent selon, les circonstances pour stimuler et encourager ton poney (pour un passage difficile, par exemple) tu peux employer une registre un peu plus haut (cela va le booster !) mais toujours sans crier bien entendu. Si tu sens ton cheval inquiet ou stressé, parle d’une voix basse, douce, cajolante.

Un peu de logique !

Si ton cheval a peur ou s’agite, inutile de hurler « Hé, doucement ! » en criant à pleins poumons. Il vaudrait mieux dire cela… doucement ! D’une voix ferme mais calme.
Si tu cries, tu donnes au cheval un signal de crainte : il pense que tu es est effrayé aussi et s’inquiète encore plus !

Le PLUS de CS junior
Sifflement magique !

Les vieux palefreniers sifflaient tout le temps pendant le pansage : cela aidait les chevaux à être patients et à se tenir tranquilles.
Les dresseurs portugais sifflent pour calmer les chevaux ou signifier la fin d’une exercice.
Essaye : un petit sifflement calme sur deux notes, c’est magique ! Cela peut même te rendre grand service si tu es « raide embarqué » (en plus de l’emploi des aides).

Le savais-tu ?

Les grands dresseurs utilisent parfois des langues différentes pour parler aux chevaux. On dit que l’italien qui est une langue chantante et mélodieuse, convient bien pur féliciter les chevaux, alors que l’allemand, plus rauque et plus dur, convient pour rappeler le cheval à l’ordre !

Trois conseils pour son bien-être !

    • Après une balade dans la boue, rince bien ses membres au jet... mais n’oublie pas de sécher le creux des paturons pour éviter les crevasses !
    • Quand tu selles, pense à bien « dégarrotter » : amener le tapis (et l'amortisseur) contre la selle pour qu’ils n’appuient pas sur le garrot !
    • Quand tu donnes des carottes à ton poney, coupe-les en rondelles : il les mangera plus facilement ! Et d'ailleurs, tu peux en avoir quelques rondelles dans ta poche : ce sont aussi des bonbons-récompense après le travail !

Sécher le paturonDégarrotterCarottes coupées

© L.Bataille

La race chouchou

Le Pure Race Espagnole
Le Pure-Race Espagnole : un cheval noble et fascinant ! © Fotolia.com

Le Pure Race Espagnole, avec ses longs crins et ses yeux si doux, nous fascine tous ! C’est une race très ancienne, originaire d’Andalousie (une région du sud de l’Espagne). Elle a été sélectionnée dès le seizième siècle (si ! si !) par des Moines Chartreux.

Le PRE est un cheval de taille moyenne (de 1,55 à 1,60 m au garrot en moyenne) de robe le plus souvent grise ou baie (superbe, comme sur cette photo !). Il est tout en rondeur et en harmonie. Sa tête est longue et légèrement busquée (regarde la photo !)

Il est surdoué pour le dressage avec un talent particulier pour la haute école ! Il réussit aussi très bien en attelage. Mais le domaine où il est vraiment le roi, c'est le spectacle –dans lequel il est juste magique ! En effet, sa beauté, son intelligence et ses grandes facultés d'apprentissage en font le grand favori des artistes de spectacle et du public !

 

Réponse à la devinette

As-tu bien regardé ? Le montant du filet (pièce de cuir qui tient le mors) est cassé et bouclé au "dernier" trou : pas très prudent ! En effet, si le montant se détache à ce niveau, l'embouchure tombe, et la cavalière n'a plus d'action sur les rênes ! Le harnachement doit toujours être bien vérifié et bien entretenu... question de sécurité !

Lisez le journal sans restriction :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 15-11-2013

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire