Accueil » On en parle

TVA et Jeux équestres mondiaux : un cocktail détonant ?

La révolte nationale contre « l'équitaxe » va-t-elle affecter les Jeux Équestres Mondiaux ? La question mérite d'être posée, au moment où, à neuf mois de l’événement, les Jeux Equestres FEI Alltech™ lancent leur deuxième vague de vente de billets avec un énorme succès, dépassant déjà le cap des 150 000 billets vendus.

La barre symbolique des 150 000 billets vendus a été franchie dès le lundi 18 novembre 2013, jour de lancement de la deuxième phase de mise en vente des pass destinés au grand public (la précédente vague était réservée aux licenciés et fédérations équestres).

Devant ce nouveau succès, les organisateurs pensent déjà à compléter leur offre, afin de pouvoir répondre à la demande. 200 000 places resteront affectées à la troisième et dernière étape de l’opération billetterie (où les billets seront vendus à l’unité) prévue pour le début du mois de mars 2014. Les Jeux Equestres Mondiaux FEI Alltech™ 2014 en Normandie ont donc déjà trouvé leur public.

Jeux Équestres Mondiaux et T.V.A.

Le décalage entre l'organisation de cet événement mondial en France et la volonté affichée du gouvernement de taxer les activités équestres passe comme une grosse pilule très amère... d'autant plus amère que le député de Caen, Laurence Dumont (vice-Présidente de l'Assemblée nationale) a voté la TVA à 20% alors que sa ville accueillera les JEM... et bénéficiera de retombées économiques conséquentes grâce à l'équitation. Elle a été épinglée par Claire Juillet-Mailly (présidente de la section cheval de la coordination rurale) dans une lettre ouverte. Lors de l'organisation des manifestations anti-TVA à Caen, le comité départemental d'équitation du Calvados a fait savoir que "les dirigeants de centres équestres [...] ne souhaitent pas que soit mise en péril la magnifique organisation des Jeux Équestres Mondiaux en Basse-Normandie, en août et septembre 2014".
Une volonté affichée qui ne sera pas forcément suivie : le prochain Salon du Cheval accueillera, c'est certain, des manifestations anti-TVA. 

Utiliser le plus grand événement du monde équestre comme une tribune politique pourrait causer bien plus de tort à l'équitation française que cela ne lui apportera de bénéfices.

En attendant, l'organisation des JEM suit son cours. Le 19 novembre, un nouveau site internet a été ouvert sur http://www.normandie2014.com/.

0 commentaire(s) »
Article publié le 20-11-2013

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire