Accueil » Culture équestre

Le cheval au XXe siècle...

Par Amélie Tsaag Valren.


N°48 Novembre 2013
3 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Deuxième volet de l’amusante fresque consacrée par Amélie Tsaag Valren au cheval durant le vingtième siècle. Des jours moins sombres et une période de prospérité, qui bouleverse définitivement le paysage équestre. Si les années d’après guerre sonnent le glas du cheval dans l’agriculture, elles ouvrent aussi les portes à une équitation diversifiée, ouverte à tous, et à un enseignement plus ludique...

1961 : La série comique Mister Ed, le cheval qui parle, devient un vrai succès populaire aux Etats-Unis. Elle arrive en France quatre ans plus tard.
Le sympathique poney Shetland Poly, qui fixe durablement l’image du poney dans les mémoires, débarque sur l’ORTF.

Organisation du premier Rallye International de Tourisme Equestre (qui s’appellera ensuite Equirando) ce qui marque le début d’une longue ère de prospérité pour la randonnée et le tourisme équestre.

La randonnée équestre
La randonnée équestre, encore marginale, deviendra une discipline à part entière. © D.R.

1962 : Le dernier régiment de Spahis français est dissout à Senlis.

1963 : L’Association Nationale du Tourisme Equestre (ANTE) est créée par Raymond Henry, père d’un auteur équestre bien connu, Guillaume Henry !
Aux Etats-Unis, la série de cartoons Luno the White Stallion met en scène l’histoire d’un jouet magique en forme de cheval ailé.

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

3 commentaire(s) »

jeanmb :
Le 04/12/2013 à 11h48

Amélie, vous écrivez pour 1969 que «Le Cadre noir devient civil, comme avant lui l’école espagnole de Jerez, celle de Lisbonne, et l’école espagnole de Vienne.»

Je me permets de vous rappeler qu'en cette année ni l'école andalouse ni la portugaise n'existaient.

valren :
Le 05/12/2013 à 00h01

Bonjour,
il est possible que j'aie fait une erreur sur ce point - l'univers du cheval est si vaste et diversifié !

Mille excuses.

jeanmb :
Le 05/12/2013 à 05h47

Amélie,
Ce n'est qu'un détail de date qui n'enlève rien au plaisir qu'on a à vous lire!

Article publié le 20-11-2013

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés