Accueil » Savoir pratique Dressage

Jeune cheval : lui apprendre à se tenir sur le cercle

Par Pierre Beaupère, cavalier professionnel et Professeur de dressage.


N°48 Novembre 2013
0 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Avec un jeune cheval,le travail sur le cercle est essentiel, et pose certains problèmes d’équilibre. Apprendre au poulain à « se tenir » sur le cercle fait partie des points clefs. Pierre nous propose une piste de travail.

Niveau de difficulté : Niveau de difficulté

Pour : Apprendre au jeune cheval à se tenir sur le cercle en maintenant la connexion avec la rêne extérieure et à s’incurver autour de la jambe intérieure.

Moment idéal : Dès le début du travail au trot, après avoir installé une bonne cadence, bien régulière et bien active.

Prérequis : Le poulain doit déjà donner un bon début de mise en main, en gardant le contact et sans se fermer exagérément. Son bout du nez doit être devant la verticale et il doit pouvoir effectuer de grands cercles de 20 mètres réguliers, en gardant le contact sur les deux rênes, sans tenter de s’éloigner de la trajectoire.

Le jeu sera ensuite de pouvoir effectuer des huit de chiffre en revenant le plus rapidement possible à la connexion sur la rêne extérieure

L’exercice :

Nous allons mettre notre jeune cheval sur un grand cercle au milieu de la piste (E-B) pour éviter qu’il utilise les murs. Lorsqu’il est bien régulier sur le cercle et qu’il ne cherche plus à s’éloigner de la trajectoire de celui-ci, nous allons renforcer légèrement l’action de la jambe intérieure (de petites vibrations voire de petites touches rapides et plus « présentes » mais pas de dureté, éventuellement de petites vibrations de l’éperon si le cheval les connaît déjà). Si nécessaire, nous allons vibrer avec la rêne intérieure.

Dès que nous sentons le cheval se tendre un peu plus sur la rêne extérieure et céder sur la rêne intérieure (idéalement il faut sentir que le cheval donne un tout début de flexion à l’intérieur et « ramollit » son côté intérieur) grâce à l’action de la jambe, nous allons caresser du plat de la main intérieure. Le cheval doit rester dans la même attitude mais la sensation idéale est qu’il allonge légèrement son dos, comme s’il demandait pour s’étendre, très doucement et très délicatement.

Pierre Beaupère
© Brenda Maertens

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 30-11-2013

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés