Accueil » Culture équestre

Amélie Tsaag-Valren : un auteur qui a le vent en poupe

A l’occasion de la sortie de son ouvrage « Bestiaire fantastique et créatures féeriques de France » nous avons eu envie de vous présenter un auteur équestre, Amélie Tsaag Valren, dont vous lisez régulièrement les écrits dans Cheval Savoir, et qui possède une forte personnalité ! Elle a aussi rédigé en exclusivité pour ce numéro de CS un « conte de Noël équestre » inédit !

Amélie est d’abord écrivain, dans l’âme et dans le style (elle a une fort jolie plume). Elle est aussi chercheuse dans un domaine très spécifique : le légendaire équestre. Elle vient de publier avec Richard Ely un ouvrage très documenté sur ce sujet.

Amélie Tsaag-Valren
Amélie Tsaag-Valren dédicace son livre au Salon du Livre fantastique à Paris le 1er novembre 2013.
© Coll.A TV.

En ces temps de Noël où les lutins fabriquent les derniers jouets, saviez-vous que ces petites créatures, bien françaises d'origine, étaient jadis les gardiennes des chevaux et du bétail ? C’est ce que nous raconte joliment un ouvrage fort bien écrit, qui se veut un répertoire complet des êtres de légendes dans les croyances françaises. Plus de 600 noms sont répertoriés, et pour chacun, une petite histoire l'accompagne...
Dans ce tour de France des êtres les plus étonnants, le cheval tient une place de choix.

Parfois on m’appelle spécialiste, parfois chercheuse indépendante ! Peu importe l’étiquette, un chercheur est d’abord quelqu’un qui cherche...

Amélie Tsaag Valren nous offre avec l'ethnobotaniste Richard Ely un ouvrage d'une grande érudition tout en restant simple à lire. Ce bestiaire des créatures fabuleuses peut amuser les enfants autant qu'il peut emmener les parents sur les traces, bien réelles, qu'ont laissés fées, lutins, chevaux d'eau, croquemitaines et autres loups-garous dans nos terroirs...

Un auteur équestre très spécialisé

Amélie s’est spécialisée dans un domaine rare : les mythes et légendes du cheval au Moyen Âge. « Parfois on m’appelle spécialiste, explique-t-elle, parfois chercheuse indépendante ! Peu importe l’étiquette, il paraît qu’un chercheur est d’abord quelqu’un qui cherche. Tout ce que j’ai appris provient d’heures de lectures, de réflexion et d’observations. Les études permettent d’acquérir de la méthode, mais rien ne compte autant que la curiosité et la volonté d’apprendre. On commence par chercher dans un large domaine que l’on aime. Par exemple le cheval. Ou bien… le Moyen Âge. Mais gare au coup de cœur ! Ce coup de cœur nous pousse à devenir spécialistes d’un domaine très réduit, d’une niche » !

Bestiaire fantastique et créatures féeriques de France

 

Après avoir rêvé des années sur la littérature arthurienne et les blanches bêtes à corne (grâce à des films comme Legend et La dernière licorne), Amélie a approfondi sa connaissance du légendaire équestre au Moyen Âge. Notamment avec Bayard, ce cheval-fée fils d’un dragon et d’une serpente qui emporte les Quatre fils Aymon à l’aventure... Que ce travail de recherche entamé par passion soit désormais reconnu de la communauté scientifique lui fait plaisir ! « Je tiens à saluer le professionnalisme de M. Testard Vailland », souligne l’auteur, « qui m’a contactée pour participer à un cahier de Science et Vie consacré au cheval ».

Le cheval pour fil conducteur

La contribution d’Amélie Tsaag Valren au site internet du Ministère de la Culture Le cheval & ses patrimoines est plus indirecte : « J’ai besoin d’écrire et de me relire plusieurs fois pour analyser. Plutôt que de noircir des pages de recherche pour les laisser à l’abandon dans un coin d’armoire ou de disque dur, j’en fais don à Wikipédia depuis 2007, notamment pour enrichir le Portail du monde équestre. C’est le contenu de ce portail qui a servi, en partie, de source au nouveau site du ministère de la culture ».

Amélie Tsaag Valren fait aussi découvrir les aspects culturels du cheval aux lecteurs de Cheval Savoir, à travers des sujets variés et souvent méconnus : l’histoire du cheval noir, les origines du mythe de Pégase, le légendaire Bayard… Elle se passionne depuis l’enfance pour la littérature et le cinéma, comme en témoignent ses analyses approfondies d’ouvrages et de films comme Crin-Blanc, L’Etalon noir, Le Cheval venu de la Mer, L’Homme qui murmurait à l’oreille des chevaux, Silas, ou plus récemment Jappeloup

Amélie ne se cantonne pas à la culture et à l’histoire des légendes : elle a aussi une très vaste connaissance équestre, et signe régulièrement dans Cheval Savoir des études sur les races équines ou la génétique des robes, menées parfois en collaboration avec la biologiste Virginie Népoux. Elle milite également en faveur de la protection animale.

Enfin, non contente de nous familiariser avec les légendes Amélie Tsaag Valren en écrit elle-même ! Elle a rédigé en exclusivité pour Cheval Savoir un « conte de Noël équestre » que nous vous offrons ce mois-ci...

D’importantes contributions

Amélie Tsaag Valren a apporté sa contribution au cahier de Science & Vie Le cheval, l’atout maître de l’homme, autour de son thème de spéialité, la symbolique du cheval et tous les mythes et légendes qui l'entourent. Ce cahier comporte trois grands chapitres : « Le temps de la conquête », « Le cheval roi » et « Art et science équestres », avec les contributions de spécialistes comme Daniel Roche.
Le cheval, l’atout maître de l’homme

Elle a également contribué au nouveau site du Ministère de la culture, Le cheval & ses patrimoines. Ce nouveau site du Ministère de la Culture et de la Communication se présente comme une encyclopédie illustrée qui aborde des sujets variés autour du cheval, tels que la domestication et l’évolution de l’animal et de l’art équestre, le patrimoine architectural, l’attelage et bien sûr l’équitation de tradition française.
Le cheval et ses patrimoines

Et bien sûr, son dernier ouvrage :

Bestiaire fantastique & créatures féeriques de France
Editions Terre de Brume
324 pages
21 €

Lisez le journal sans restriction :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

2 commentaire(s) »

hirondl :
Le 26/01/2014 à 18h18

Passionnée de cultures équestres (j'ai travaillé sur l'héroïsation équestre dans l'art, statuaire équestre, etc...) je découvre le site du Ministère ! Merci !

Il y manque les éléments de cultures littéraires autour du cheval (œuvres de référence comme "Milady" par ex.), ainsi que les grands mythes équestres qui forgent aussi l'image du cheval dans la mémoire collective (Mazeppa par exemple).

Oui ! on peut être passionné de chevaux et aussi de toute cette magnifique culture autour du cheval :-)))

Je suis ravie d'être de nouveau abonnée à Cheval-savoir.com
Valérie

Jean-Claude [invité] :
Le 20/03/2017 à 17h44

J'aime la mention :

" ..un chercheur est d’abord quelqu’un qui cherche..."

et j'ajouterai : " ... et qui a le droit de faire savoir ce qu'il a trouvé, même quand d'autres ne sont pas d'accord".

Cordialement

Jean-Claude EVEN

Article publié le 21-12-2013

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire