Accueil » Savoir pratique Dressage

Organiser le travail
Cavalier débutant : apprendre les priorités (Partie I)

Par Pierre Beaupère, cavalier professionnel et Professeur de dressage.


N°49 Déc/Janv. 2014
2 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Dans ce thème de l’organisation du travail que Pierre aborde à partir de ce mois-ci, ses conseils au cavalier « débutant » (tout est relatif !) sont axés sur la compréhension des difficultés et la hiérarchie des points à travailler.

Niveau de difficulté : Niveau de difficulté

Pour : Comprendre les priorités dans le travail, travailler immédiatement dans la bonne direction et mettre en place la fondation de tout le reste du travail.

Moment idéal : Dès que le cavalier se met en selle.

Prérequis : Avoir acquis un minimum de fixité à cheval, savoir jouer avec les doigts et mettre le cheval en main.

L’exercice :

Je vois énormément de cavaliers qui montent très bien durant les leçons et semblent vraiment comprendre le sens du travail que nous faisons ensemble mais qui, lorsqu’ils sont seuls, semblent totalement inhibés et dépassés par leurs sensations. Ils sont alors incapables de s’organiser et de tenter de reproduire ce qu’ils ont travaillé avec moi.

Il est vrai que pour un cavalier inexpérimenté qui n’a pas encore acquis une vision globale du dressage du cheval et surtout de l’étalement de la progression dans le temps (le dressage d’un cheval prend plusieurs années d’un travail patient et consistant), il est parfois difficile de savoir sur quel « paramètre » garder son attention ou tout simplement quoi travailler pour éviter de ne faire que tourner en rond dans le manège en attendant la prochaine leçon.

Mon rôle est avant tout d’expliquer à mes élèves quelle étape doit être travaillée pour leur ouvrir (à eux ou à leur cheval) la porte vers l’étape suivante

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

2 commentaire(s) »

ulysse :
Le 07/02/2014 à 18h59

De H L-W
Un grand merci à Pierre Beaupère pour avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions à propos des difficultés d'un beau trotteur de 5 ans. Les prochains sujets me passionnent à l'avance, car je n'ai jamais trouvé de textes complets concernant l'organisation du travail du cheval. La division des sujets en 3 parties (cavalier, jeune cheval, cheval avancé) est géniale, car on peut lire et relire au fur et à mesure des progrès de chacun.
PS : j'ai même acheté votre livre pour retrouver plus rapidement mes annotations. Mon cheval progresse : arrets, demi-arrêts, extensions d'encolure. J'ai hâte de commencer le travail de redressement...
Encore une question : quel est le planning hebdomadaire idéal pour un jeune cheval ?

alesk :
Le 22/05/2015 à 14h59

C'est tellement vrai et je me reconnais tant dans cet article.
Je suis également intéressée par le sujet du planning pour un jeune cheval et pas suelement sur le cheval monté.
J'entends différentes version quant au fait de travailler le jeune cheval en longe ( pas bon pour les ligaments) qui aussi bien en séance pleine ou en échauffement me parait importante pour échauffer le cheval sans lui imposer de contrainte de la part du cavalier si bie entendu la durée n'est pas trop longue non plus.
Vous remerciant
AL

Article publié le 29-12-2013

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés