Accueil » On en parle

Le Rollkur interdit en Suisse

L'année 2014 n'a pas commencé sous les meilleurs auspices pour le monde équestre en France, mais les chevaux suisses viennent de recevoir un beau cadeau de Nouvel An : l'interdiction officielle du Rollkur ! Elle s'applique aux compétitions et à l'entraînement. 

Le Rollkur, ou hyperflexion, semblait ne plus faire beaucoup parler de lui. Après les dispositions prises par la FEI visant à limiter son emploi (lire notre article de janvier 2010) le sujet semblait assoupi.

La Fédération équestre Suisse vient de donner l’exemple en interdisant purement et simplement cette pratique, tant à l’entraînement qu’en compétition...

La Rollkür
Dessin de Pitke pour la Wikipédia

La loi prend effet au 1er janvier, suite à l'approbation d'octobre 2013. Elle avait été proposée dès 2008. Elle s'ajoute à l'Article 21 de l'Ordonnance sur la Protection des Animaux (concernant les pratiques interdites sur les chevaux), et stipule qu'"il est interdit d'obliger le cheval à maintenir son encolure en hyperflexion (Rollkur)".

Cet article 21 est très révélateur de la volonté des Suisses de prendre en compte le bien-être du cheval. En plus du rollkur, il interdit également le raccourcissement de la base de la queue, les dispositifs pour obtenir des positions non-naturelles des sabots, les instruments électriques, les interventions d'hypersensibilisation ou d'insensibilisation de la peau et des nerfs, la coupe des poils tactiles (les vibrisses), l'attache de la langue et le barrage à l'obstacle. L'interdiction de ce dernier est elle aussi officiellement effective dès ce mois de janvier.

L'initiative des Suisses pourrait faire boule de neige, et pousser d'autres pays à prendre des dispositions similaires...

1 commentaire(s) »

domi [invité] :
Le 18/04/2014 à 20h37

je suis tout a fait d'accord sur ce principe, c'est hors morphologie. Les chevaux font déjà l'effort de nous porter et en plus on les oblige a se mettre dans une position qui ne leur convient pas jusqu'à la souffrance silencieuse.Il en est de même pour les éperons. C'est pousser a bout les animaux alors que tout serait équitable que ce soit course ou autre jeu comme polo... si on interdisait les éperons.Je conçois que tout ce qui est dangereux pour le cheval comme les corridas, il y est des éperons puisque c'est une question de dangerosité pour le cheval mais pour le reste!!!!!

Article publié le 15-01-2014

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire