Accueil » On en parle

Du crottin devant l’Assemblée Nationale

L'information a fait les titres dans une bonne partie de la presse française. Jeudi 16 janvier au matin, vers 10 h 15, un camion semi-remorque a déversé 20 tonnes de fumier devant l'Assemblée Nationale, sous le regard médusé des Parisiens.

Cette initiative émane de Thierry Borne, directeur du centre équestre de Grilly, dans le pays de Gex. Touché par l'équitaxe, il avait déjà déposé des tonnes de crottin devant le Trésor public de Bellegarde-sur-Valserine. Notre homme de terrain, loin de la politique, n'a fait qu'une déclaration (reprise par La Chaîne Parlementaire) : « J'en ai marre ». Quelques mots qui expriment toute la colère du monde équestre, et son sentiment de ne pas être écouté pas les instances de l'Etat.

Camion de fumier devant l'Assemblée Nationale
Le camion transportant les 20 tonnes de fumier devant l'Assemblée Nationale. - Extrait de la vidéo LCP.

Il se pourrait que cette opération soit une suite aux fameux « crottins pour tous », dont l'idée provient du collectif de La Horde française (pour rappel, cette opération a été menée en réaction aux propos de François Hollande repris par notre confrère le Canard Enchaîné début décembre, qui assimilait les manifestants contre l'équitaxe à « la droite indécrottable »).

Vidéo de la chaîne parlementaire :

Thierry Borne a été interpellé par les gendarmes, et conduit au commissariat du VIIe arrondissement de Paris. L'entrée de l'Assemblée Nationale a été fermée à la circulation puis nettoyée en quelques heures. Il est ressorti sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui, mais avec un avertissement en cas d'action dimilaire. 

Dès connaissance de son initiative, une page de soutien sur Facebook a été créée pour saluer le geste de cet équitant gessois : https://www.facebook.com/SoutienaThierryBorne. Les commentateurs remercient « son courage et sa détermination ». Créée le 16 janvier vers 15 heures, la page compte déjà près de 12 000 mentions « j'aime ».

Nul doute que cette nouvelle affaire à ajouter au dossier de la TVA dans le secteur équestre refera parler d'elle dans les jours à venir. 

2 commentaire(s) »

mariefrance :
Le 17/02/2014 à 16h37

Force est de constater une fois de plus que l'on pénalise tous les " boulots" qui demandent énergie et privation mais acharnement et passion. On tape toujours sur les mêmes - Agriculteurs, artisans , ouvriers .Pourquoi n'avons nous pas droit de nous épanouir dans nos choix professionnels . Ayant passé l'Accompagnateur à Cheval (formation financée par mes soins) , pour garder mes chevaux après avoir été licenciée de mon poste de Conseillère Clientèle , je suis aussi devenue Chauffeur PL sur les chantiers, pour vivre avec mes chevaux cela fait 20 ans- Alors Thierry Borne en a eu marre que l'on tire sur l'ambulance - Et puis comme je suis aussi Parisienne cela fait un peu plus de crottin , c'est moins polluant ; Un peu d'odeur naturelle dans les narines de nos dirigeants .Les gardes républicains ont dû rigoler!!! si ce n'est pas eux qui ont fait la corvée de fumier.L'équitation s'est bien démocratisée , en 1968 je montais en cours avant les culottes blanches qui arrivaient à 10h. Puis je "me cachais" dans le parc avec les marcassins pour m'entraîner .Ma tenue bombe, pantalon velours et bottes caoutchouc avec un instructeur du cadre noir génial mais qui usait d'astuce pour me faire comprendre que je n'avais pas les moyens , me dissuader d'être si tenace .Au prix de sacrifices (je curais les box à 5h) j'ai pu obtenir mon 1er degré jugé par les militaires; Cet instructeur ne m'a pas écarté du savoir , car on trouve auprès des chevaux un réel épanouissement - Pourquoi vouloir tout détruire encore à cause de l'argent !!!! On gagne beaucoup de bonheur et on en donne -Meneur attelage aussi quand j'emmène des petits handicapés dans ma marathon je les fais vibrer et revivre - le plus turbulent devient un ange auprès du cheval , c'est pour une petite adoptée perturbée de son choc familial alors messieurs à bon entendeur !!! Merci de nous écouter et nous laisser faire vivre notre activité .

laetitia :
Le 17/02/2014 à 20h29

Merci Marie-France de ce très beau témoignage, très complet, qui évoque à la fois l'équitation trop élitiste de votre jeunesse, et les efforts que vous faites aujourd'hui pour continuer de vivre avec les chevaux et faire, grâce à eux, du bien aux autres.
C'est pour vous et ceux qui ont la même passion que vous, pour nos chevaux à tous, que nous soutenons sans relâche la lutte contre l'équitaxe.

Laetitia Bataille
Rédactrice en Chef

Article publié le 17-01-2014

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire