Accueil » Savoir Pratique Attelage

Attelage : Boyd Exell à nouveau Champion du Monde

La finale de la Coupe du Monde d'attelage Longines/FEI vient de se terminer au sein du Jumping de Bordeaux. Boyd Exell, le meneur australien déjà quatre fois vainqueur de cette finale, retrouve le titre qui lui avait été ravi l’an dernier par Ijsbrand Chardon. A la fin de cet article une vidéo exclusive des commentaires de Patrick Rébulard.

On attendait un duel Exell-Chardon. En effet, le meneur néerlandais, qui l’an dernier, ici à Bordeaux, avait réussi à détrôner l’Australien, vainqueur quatre années de suite de cette finale, était le seul véritable rival, capable de battre à nouveau –peut-être, l’étonnant Boyd Exell.

Boyd Exell
Boyd Exell concentré et à la fois souple dans ses mains pendant l'échauffement qui précéda son parcours final de la Coupe du Monde 2014. © L.Vargas / SPPProd

Le duel n’a pas eu lieu. Brillantissime le samedi soir dans la première manche dont il prend la tête, Chardon n’a pas pu prendre le départ dimanche, deux de ses chevaux étant malades. Il n’y avait plus que cinq teams à prendre le départ. Le néerlandais Théo Timmemann fait une faute, et le Suédois Thomas Eriksson fait une erreur de parcours ! Seul Koos de Ronde -le « troisième homme »- des Pays Bas- pouvait encore menacer Exell... ainsi que le jeune meneur allemand Daniel Schneider, surprenant de précision, qui prendra la deuxième place, et dont Boyd Exell dira, avec son humour caustique habituel : « Ce type est très dangereux ! »

Daniel Schneider
Daniel Schneider au paddock d'entrainement avant son parcours lors de la Coupe du Monde 2014.
© L.Vargas / SPPProd

Koos de Ronde sera troisième, Timmermann quatrième et Eriksson cinquième.
Le seul meneur français, Thibaut Coudry, est victime d’un accident heureusement sans gravité, qui l’écarte du classement même si sportivement, il participe à la deuxième manche.

Vidéo exclusive !

Notre Conseiller technique Patrick Rébulard, lui-même ancien meneur international d’attelage à quatre, a commenté pour vous les rebondissements et les aspects techniques de cette Coupe du Monde.

Lisez le journal sans restriction :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

1 commentaire(s) »

mariefrance :
Le 17/02/2014 à 15h51


J'ai suivi avec intérêt les commentaires de Patrick Rebulard , Je pense en effet qu'il est intéressant de se pencher sur la sécurité du Meneur et du groom : Gilet et Casque doivent être obligatoires .Pour pratiquer l'attelage en qualité d'amateur , au cours d'un entrainement à 4 étant groom nous avons "versé" heureusement sans dommage provoqué par le comportement d'un engin TP. Réflexe inée j'ai vite été à la tête des chevaux, l'autre groom a sauté "sans m'aider" !!!excusée pourtant très bonne cavalière, c'était son baptême attelage. Force est de constater que dans le moindre des cas la sécurité est notre priorité - dressage des chevaux et formation des groom.Le meneur confirmé à 4, a su contenir les chevaux.J'ai connu une période (j'y étais dans un attelage de Daartmore avec les frères Bellemin) où les juges étaient dans les voitures pour noter le marathon, inconcevable aujourd'hui.C'est dire si l'attelage est devenu très sportif et technique. Il reste toutefois le bel art de l'attelage s'il est devenu pour le haut niveau, la F1 .

Article publié le 12-02-2014

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire