Accueil » Savoir pratique Dressage

Le jeune cheval : Garder à l’esprit une vision globale du dressage de son cheval (Partie II)

Par Pierre Beaupère, cavalier professionnel et professeur de Dressage.


N°50 Février 2014
0 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Toujours dans le thème de l’organisation du travail, Pierre traite ici du cheval avancé : il s’agit de garder à l’esprit la vision globale du dressage de son cheval. On recherche notamment de la stabilité du contact.

Niveau de difficulté : Niveau de difficulté

Pour : Mettre en place une base solide qui permettra d’accéder sans combat ni résistances aux exercices plus avancés. Sentir quelles sont les conditions à réunir pour que tout ce dont nous allons avoir besoin dans le futur se mette en place.

Moment idéal : Pendant et juste après la phase de débourrage et de régularisation des allures.

Prérequis : Le poulain doit pouvoir être lâché avec un cavalier sur le dos, être calme et sous contrôle.

L’exercice

Avant toute chose, je souhaiterais que les cavaliers qui travaillent un jeune cheval lisent la partie consacrée au cavalier débutant. J’aimerais vraiment qu’il soit bien clair que les « étapes » que je proposent ici peuvent être discutées à l’infini, qu’on peut les contredire sans problème et que le but n’est pas de rentrer dans un débat théorique mais d’aider les cavaliers à trouver des pistes de réflexion qui peuvent les aider dans leur pratique quotidienne.

Nous voici donc avec notre beau poulain et ses yeux de bébé, tout juste sortis du débourrage, encore tout raide et maladroit et parvenant encore péniblement à rester sur la piste. Il y a les premières séances où nous nous retrouvons seuls, sans le longeur, qui sont un grand moment. Ensuite, nous nous sentons progressivement plus à l’aise. Nous pouvons marcher au pas, partir au trot, le poulain suit vaguement la piste même s’il s’en écarte encore parfois, il tourne approximativement à droite et à gauche, la tête en l’air. Il est bien sous contrôle, répond à notre voix, ne panique pas, commence ses premiers tours de galop. Ce sont des moments que j’ai toujours trouvé magiques, lorsque la discussion s’ouvre et s’établit entre deux espèces à ce point différentes.

Pierre Beaupère
© Charly Goffinet

Et puis viens toujours ce moment, plus ou moins rapidement, où après quelques séances où tout se passe vraiment bien, le cavalier se demande : « Et maintenant ? »
Après l’euphorie du débourrage et les émotions souvent fortes qui l’accompagnent, il vient un moment où le cheval comme le cavalier se posent et se détendent.

En effet, même si le cavalier ne devrait en principe jamais être en danger lors d’un débourrage correctement effectué, car le cheval ne devrait jamais se défendre ni tenter de se débarrasser du cavalier, il est indéniable que face aux réactions typiques d’un poulain en cours de débourrage – déséquilibre, raideur, manque de contrôle… - il y a toujours une forme de tension dans l’air, qui mêle conscience du danger (la peur, lorsqu’elle est raisonnée et positive, n’est rien d’autre que cela et est indispensable), appréhension, grande attention aux réactions du poulain et concentration de la part du cavalier et de l’aide à pied.

Si le cheval massif ou raide va se creuser dès l’instant où il ne sera pas posé sur la main, le cheval souple va parfois prendre une attitude a priori correcte mais sans que la tension positive de son dos ne nous porte

C’est tout cela, mêlé à...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 05-03-2014

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés