Accueil » Le monde du cheval

Chine : Nouvel An et essor équestre

Par Amélie Tsaag Valren


N°50 Février 2014
0 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Pour les Chinois, l’année commence le 31 janvier, et 2014 est placée sous le signe... du Cheval de bois. Après l’année du serpent d’eau, ce cheval de bois devrait profiter à l’économie équestre, dans un pays où l’équitation est de plus en plus présente, notamment à travers des événements de portée mondiale comme le Longines Hong Kong Masters, et en juin, une étape du Global Champions Tour à Shanghaï.

Les croyances chinoises associent à chaque nouvelle année un animal parmi douze et un élément, qui peut être l’eau, le bois, le feu, la terre ou le métal.
Dans cette Chine démesurée qui change d’année le 31 janvier, les croyances autour de l’astrologie sont toujours très ancrées et particulièrement respectées.

Chaque nouvelle année est l’occasion de grandes fêtes pour la diaspora chinoise, à l’écoute des maîtres Feng-Shui. Le « Feng Shui index », élaboré et dévoilé à Hong-Kong, prédit une année économiquement faste pour la Chine, en ce qui concerne notamment le commerce du bois, des jouets et du textile. Bonnes nouvelles également pour les médias, et… les athlètes. Un bel augure pour les Jeux Equestres Mondiaux, du grand spectacle annoncé.

Palefrenier menant deux chevaux par Han Gan
Palefrenier menant deux chevaux par Han Gan, époque dynastie Tang (VIII eme siècle) Musée national du Palais, Taipei. Photo Wikipédia

Le pays effectue en quelques années la transition vers l’équitation sportive et de loisir accessible à tous. Le nombre des complexes (on ne peut plus parler de centres équestres à cette échelle) qui sortent de terre a de quoi impressionner. Les Chinois importent massivement des chevaux européens pour satisfaire leurs besoins colossaux, leurs races locales n’étant pas adaptées. Une situation qui contraste sérieusement avec celle de la France, où l’on a entamé 2014 sous le signe du flou et de la contestation.

Le Longines Hong Kong Masters

Le sport équestre est en marche en Asie, et particulièrement en Chine où des compétitions du plus haut niveau sont désormais organisées.
Ainsi la Chine héberge-t-elle en 2014 les Longines Hong Kong Masters –une des trois étapes du Grand Slam (Grand Chelem) série de concours indoor organisés par EEM World, qui se poursuivront à Los Angeles en septembre, puis à Paris avec les Gucci Masters en décembre.

Pour cette année du Cheval de bois, il est bon de rappeler que le cheval n’est fait ni de bois, ni de métal, mais bien de chair et de sang...

Ces Longines Hong Kong Masters constituent cette année un mélange de sport de haut niveau, de shopping de luxe, de gastronomie et d’expositions artistiques sur trois jours. Avec 32 000 visiteurs sont attendus sur 27 000 m², l’événement dénote la volonté des Chinois d’être reconnus comme une nation qui compte dans le monde équestre. Christophe Ameeuw, créateur du circuit Grand Slam, a déclaré vouloir créer «un point de rencontre unique entre le meilleur du saut d'obstacles, le divertissement glamour, le luxe et les arts ». Le chef Yves Mattagne a créé pour l’occasion des menus de haute gastronomie, accompagnés de vins fins de Bordeaux. Les boutiques attenantes proposent des objets de luxe de marque Longines, Shanghai Tang, Dassault Falcon, Hermès, Lalique, et bien d’autres. Une sélection d’œuvres d'art contemporain et classique célébrera aussi la nouvelle année du cheval. Entre l’art, les cavaliers, le luxe et la gastronomie, ce sont de grands morceaux de France que l’on retrouve dans cet événement !

De son côté, le Global Champions Tour a annoncé dans son programme de 2014 une étape à Shanghaï du 6 au 8 juin prochains.
Pour cette année du Cheval de bois, il fait également bon rappeler que le cheval n’est en réalité fait ni de bois, ni de métal, mais bien de chair et de sang... Cet être sensible mérite une vie digne et longue, dans le respect des êtres humains qui en ont la garde. 

Lisez le journal sans restriction :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 08-03-2014

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire