Accueil » Bloc notes

Diplômes de Tourisme Equestre : les équivalences internationales

Parmi les lecteurs Cheval Savoir, nombreux sont ceux qui s’intéressent aux diplômes de tourisme équestre délivrés par la DNTE (Délégation nationale au Tourisme Equestre de la FFE) et aux possibilités de les utiliser éventuellement à l’étranger, notamment dans les pays où des paysages grandioses suscitent ces vocations d’activité saisonnière.
Il importe de préparer ce type d’activité estivale dès maintenant.
Par ailleurs, nos lecteurs de différents pays francophones peuvent se prévaloir d’équivalences avec les diplômes français.
Nous avons donc demandé à l’Association canadienne Québec à Cheval, de faire le point.

Travailler dans le tourisme équestre, même de façon saisonnière, requiert un panel de connaissances allant de l’équitation à l’orientation, en passant par les soins aux chevaux, la maréchalerie, la bourrellerie, la législation etc...

La France, la première, avait compris, il y a plusieurs décennies, qu’il fallait des personnes compétentes pour travailler dans des centres de randonnées. Elle créa, par l’intermédiaire de l’ANTE1 (ancêtre de l’actuelle DNTE) des brevets de professionnels du tourisme équestre. Ainsi naquirent les Accompagnateurs de Tourisme équestre (ATE) et les Guides de Tourisme Equestre (GTE).

S’inspirant de ce modèle, le Canada, par le biais de l’association Québec à Cheval, a également créé les examens de Guide et d’Enseignant. Sur différents niveaux, ils permettent de sanctionner des degrés d’études : Guide I, II et III, puis Enseignant I et II.

La gale de boue chez le cheval
© Québec à Cheval

Les diplômes canadiens

Le diplôme de Guide I : vise à acquérir les connaissances, habiletés et attitudes qui permettent d’agir comme second ou serre-file dans des randonnées d’un jour ou plus, et d’agir comme chef de file lors de promenades à cheval de deux heures ou moins.

Le diplôme de Guide II : vise à acquérir les connaissances, les habiletés et les attitudes qui permettent d’agir comme personne responsable pour conduire une randonnée de deux jours, assurant à la fois la sécurité et l’agrément des cavaliers et un emploi rationnel des chevaux.

Le diplôme de Guide III : vise à acquérir les connaissances, les habiletés et les attitudes qui permettent d’agir comme personne responsable pour conduire une randonnée, avec un cheval de bât, de plus de deux jours, assurant à la fois la sécurité et l’agrément des cavaliers et un emploi rationnel des chevaux.

«Les Guides I et II sont recherchés dans les centres de randonnées pour la saison touristique, qui s’étire de mai à octobre.»

Le « Guide III » est conseillé pour les personnes qui désirent participer ou organiser des voyages à cheval.
De plus en plus, les centres proposent ce genre de prestations.

Les enseignants I et II enseignent l’équitation de loisir, le T.R.EC et les techniques des randonnées.

Il existe également une série de certifications pour les personnes désireuses de juger leurs connaissances : les diplômes de Cavalier-Randonneur, s’échelonnant de I à IV.

Pour les personnes désireuses de travailler dans l’équitation de loisir au Québec et posséder une équivalence, la marche à suivre est la suivante :

Le candidat doit :

  • posséder au moins un diplôme d’ATE
  • avoir un brevet de secourisme datant de moins de trois ans
  • être membre de Québec a Cheval
  • se faire évaluer par un enseignant niveau II de Québec a Cheval
Au terme de l’évaluation, un diplôme de Guide II, au minimum, sera décerné.

Grâce à des ententes avec la F.I.T.E (Fédération Internationale de Tourisme Equestre), les diplômes de Québec à Cheval sont reconnus dans quatre pays et réciproquement : Belgique, Italie, Suisse et Grande-Bretagne. (Voir encadré)

Pour les personnes désireuses de travailler dans l’équitation de loisir au Québec et posséder une équivalence, la marche à suivre est la suivante. Le candidat doit :
  • posséder au moins un diplôme d’ATE
  • avoir un brevet de secourisme datant de moins de trois ans
  • être membre de Québec a Cheval
  • se faire évaluer par un enseignant niveau II de Québec à Cheval
Au terme de l’évaluation, un diplôme de Guide II, au minimum, sera décerné.

Il existe, depuis peu au Canada, le sentier Transcanadien qui parcourt le Canada d’est en ouest (www.tctrail.ca)

Les équivalences en Europe

Par Hervé Delambre, Président de la FITE2.

La Fédération Internationale de Tourisme Equestre (FITE), sur présentation de l’un quelconque de ces diplômes, délivrés par les ONTE2 signataires, établira le diplôme international correspondant.

En 1990, à l’initiative de la Fédération Internationale de Tourisme Equestre et sous son égide, quatre organismes nationaux qui lui sont affiliés (Belgique, France, Italie et Suisse), ayant constaté que les brevets d’Accompagnateur de Tourisme Equestre (ATE), de Guide de Tourisme Equestre (GTE) et de Maître Randonneur (MR), délivrés par eux, le sont sur des critères comparables, décident de les considérer équivalents.
Les quatre ONTE mentionnés ci-dessus, conviennent d’intégrer à la convention d’équivalence tout ONTE, membre de la FITE, qui organisera la formation qualifiante des cadres de tourisme équestre sur le même modèle -avec les mêmes dénominations ou équivalentes - et un programme conforme aux exigences minimales.

Les ONTE Grande-Bretagne et Québec signent à leur tour la convention d’équivalence. Pour l’ONTE Grande-Bretagne, le Ride-Leader correspond à l’ATE et le Holyday Riding Centre Manager, au GTE.

Attention ! La signature de cette convention engage les ONTE mais pas les pays concernés. C’est ainsi que l’Etat français, très réglementé en matière de sport, ne reconnaît pas automatiquement les diplômes délivrés dans les pays signataires. Les titulaires étrangers souhaitant s’installer en France sont contraints d’effectuer des démarches auprès du Ministère des Sports [les préfectures dans quelques mois] pour obtenir une équivalence ou l’autorisation d’exercer sur le territoire français. Ils peuvent également repasser les examens correspondants pour obtenir les diplômes français permettant d’exercer l’activité souhaitée : animation, accompagnement ou enseignement. Cependant, des aménagements peuvent être accordés par la FFE dans le cadre de la préparation des titres fédéraux, dont celui d’ATE.

2. Fédération internationale de Tourisme Equestre
3. Organismes Nationaux de Tourisme Equestre

Lisez le journal sans restriction :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 24-09-2009

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire