Accueil » On en parle

Myopathie atypique : recrudescence des cas

Les cas de myopathie atypique du printemps sont là. Le RESPE (Réseau d’Epidémio-Surveillance en Pathologie Equine) nous adresse un nouveau message d’information, donnant le bilan au 24 avril, et nous invitant à une vigilance accrue.

A la date du 24 avril 2014, 21 cas compatibles avec le diagnostic de la Myopathie Atypique ont été déclarés au RESPE par les vétérinaires sentinelles, et une recrudescence du nombre de cas a été constatée ces derniers jours. On tété recensés : 1 cas dans l'Allier (03), 1 cas en Corrèze (19), 1 cas dans l'Eure (27), 2 cas dans l'Eure-et-Loir (28), 1 cas dans le Gers (32), 1 cas dans l'Hérault (34), 1 cas dans le Morbihan (56), 7 cas dans l'Oise (60), 2 cas dans le Puy-de-Dôme (63), 1 cas dans les Pyrénées Atlantique (64), 2 cas dans les Yvelines (78) et 1 cas à la Réunion (974).

Plantules de la graine d'érable sycomore
Plantules de la graine d'érable sycomore (acer pseudoplatanus).Photo de Dendrofil, licence C.C. by S.A 3.0

Suite à des recherches réalisées actuellement (résultats préliminaires non publiés), la présence de la toxine responsable de la myopathie atypique dans les plantules de l’érable sycomore (Acer pseudoplatanus) est mise en évidence par une étude conjointe entre le RESPE (Réseau d’Epidémio-Surveillance en Pathologie Equine) et l'AMAG (Atypical Myopathy Alert Group). Lire notre information ici.

Le RESPE invite les propriétaires d'équidés victimes de la Myopathie Atypique à collecter et congeler les plantules issues de graines d'érable sycomore retrouvées dans leurs pâtures

Il est donc primordial d'éviter que les chevaux ingèrent ces plantules. Le RESPE conseille de parcourir votre prairie pour vous assurer qu'elle n’en contient pas. Mais si c'est le cas, vous pouvez éventuellement tenter de les tondre (en ramassant l'herbe tondue !) ou de les brûler.

Le RESPE invite ses vétérinaires sentinelles, lors de suspicion de Myopathie Atypique, à prélever un ou deux tubes secs et de les adresser au LABEO Frank Duncombe. Les tubes seront conservés pour l'évaluation de nouvelles méthodes diagnostiques.

Le RESPE invite également les propriétaires d'équidés victimes de la Myopathie Atypique à collecter et congeler (à - 20°C) les plantules issues de graines d'érable sycomore retrouvées dans leurs pâtures. Ces échantillons, tout comme le sang, seront utilisés à des fins de recherche sur la toxine. Ils seront collectés ultérieurement à domicile par les techniciens en charge de l'étude.

Si vous avez connaissance d'un cas, MERCI de le déclarer :

  • en tant que propriétaire, via le lien
  • en tant que vétérinaire, via le lien

Si vous manquez de temps, vous pouvez faire une déclaration rapide via le lien (et compléter votre déclaration par la suite).

Invitez vos contacts du milieu équestre à soutenir la recherche en effectuant un don via le site officiel géré par des chercheurs de l'Université de Liège : http://respe.us5.list-manage.com/track/click?u=c8a4f9791bc4353039305f96a&id=6dff228005&e=468e2b240f

0 commentaire(s) »
Article publié le 25-04-2014

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire