Accueil » Entretien du cheval

Les plantes toxiques de printemps

Par Dominique Lambert Lefranc et le Dr Jacques Laurent


N°52 Avril 2014
3 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Sensibilisés par nos informations sur les risques de myopathie atypique provoquée par l’ingestion de pousses d'érable, de nombreux lecteurs nous écrivent pour nous demander de faire le point sur les dangers présentés par les plantes toxiques. Le sujet étant très vaste, nous évoquerons aujourd’hui les plantes toxiques spécifiquement printanières, que le cheval risque de rencontrer en ce moment.

Nous parlerons donc plus régulièrement dans nos pages des différentes plantes toxiques, en ayant soin de tenir compte des données les plus récentes de la science. En effet, la sempiternelle « liste des plantes toxiques » qui figure dans toutes les hippologies et autres encyclopédies du cheval a tendance à ne plus être lue, car elle se résume souvent à une énumération de végétaux que peu de cavaliers peuvent retenir et encore moins reconnaître. En outre, la flore, les modes de culture et surtout le climat ont beaucoup changé depuis une cinquantaine d’années.

Le phytolaque
Le phytolaque, une très dangereuse plante qui pousse au printemps. Photo Wikimédia

Les méthodes d’exploitation des prairies tendent à supprimer certaines espèces, et l’utilisation d’herbicides chimiques, en éliminant certaines plantes, en favorise d’autres.

Les périodes de sécheresse, comme nous en connaissons de plus en plus souvent, majorent la concentration en substances toxiques dans les végétaux. Les forts coups de vent, devenus si fréquents surtout au mois de mars, peuvent projeter très loin des brindilles d’essence toxiques, notamment d’if s’il en existe au voisinage de la prairie.

Au printemps, les jeunes pousses sont parfois très différentes de la plante adulte, ce qui les rend difficiles à identifier

Il est prudent après une tempête, et de façon systématique lorsqu’on lâche un cheval au pré après l’hiver, d’inspecter le sol avant que l’herbe ne soit trop haute, afin de détecter d’éventuels débris des essences voisines.

Les risques du printemps

En pratique, quels sont les risques saisonniers en avril et mai ?...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

3 commentaire(s) »

anne :
Le 26/04/2014 à 17h39

C'est un article vraiment très intéressant surtout en raison des photos: je n'avais jamais vu des photos de jeunes pousses de prèle: elles ressemblent à des champignons!.

corex :
Le 01/05/2014 à 08h02

il semblerait que la fougère soit toxique aussi?
en tout cas merci pour cet article!

camps :
Le 01/05/2014 à 08h39

Voici un site qui date un peu mais qui est TRES pratique !

http://www.vegetox.envt.fr/Menus-html/accueilfinal.htm

Eric,
Suisse.

Article publié le 26-04-2014

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés