Accueil » Savoir pratique Dressage

Le cheval avancé - Construire ses séances pour en tirer le meilleur parti (IV) : l’attitude haute

Par Pierre Beaupère, cavalier professionnel et professeur de Dressage.


N°52 Avril 2014
0 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Grâce au début de séance tel que nous l’avons vu ces derniers mois, nous avons, après notre pause au pas rênes longues, un cheval bien actif, en équilibre et décontracté. Il accepte les aides de base, le avancer-arrêter-tourner et reste décontracté durant les transitions et lors des changements de direction. Il est temps de reprendre les rênes et de chercher, dans une attitude haute, à obtenir la même décontraction ainsi qu’à répéter cet alphabet de base.

Niveau de difficulté : Niveau de difficulté

Pour : Permettre un premier assouplissement des hanches du cheval, le préparer à accepter les aides et travailler sa rondeur.

Moment idéal : Après le travail en extension d’encolure.

Prérequis : Obtenir de bonnes extensions d’encolure aux trois allures, durant les changements de direction, d’allures et durant les transitions à l’intérieur des allures.

Commençons par des transitions pas-arrêt par le dos puis rapprochons les arrêts. Deux foulées de pas, arrêt, deux foulées de pas, arrêt. Sentir que le cheval est de plus en plus grand, de plus en plus compact, raccourci sur lui-même.

Nous partons ensuite au trot sur un grand cercle, sans chercher à incurver le cheval. Le bout du nez doit rester exactement au milieu des deux épaules. J’insiste beaucoup sur cela avant de demander au cavalier toute flexion, afin de vérifier qu’il est capable de ne pas tordre le cheval dans tous les sens.

Pierre Beaupère
© Céline Brabant

Il est important de garder la sensation que le cheval se grandit lorsqu’il est au trot. La nuque doit être le point le plus haut, le chanfrein légèrement devant la verticale ou à la verticale. Jamais derrière, sauf cas très particuliers.
Nous allons ensuite répéter des transitions trot-pas-trot. Le pas doit immédiatement être de qualité.

Plus que le sentiment que le cheval s’assied, vous devez avoir la sensation que les postérieurs glissent sous la selle au moment de passer au pas

Il faut sentir que l’on travaille à assouplir les...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 29-04-2014

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés