Accueil » On en parle

Longines Jumping de La Baule : que de victoires françaises !

Le Longines Jumping International de La Baule sourit aux Français : après la victoire dans l'étape de la Coupe des Nations, le Derby –épreuve spectaculaire comportant des obstacles « naturels » - a été remporté par Michel Hécart, suivi de Bosty. Plus tard dans la journée, c’est Pénélope Leprévost qui remporte le Prix RMC avec Mylord Carthago.

Si dans le 5*, le Prix du Conseil Général de Loire-Atlantique (barème A au chrono, 1,50 m) a vu victoire du cavalier marocain Abdelkebir Ouaddar qui s'est imposé avec Quickly de Kreisker, suivi de deux cavaliers irlandais, Dermott Lennon et Billy Twomey, la suite des événements semble sourire particulièrement aux cavaliers français.
C’est la troisième fois que Michel Hécart remporte le Derby de La Baule, puisqu’il en avait déjà été le vainqueur en 2006 et en 2008.

Le parcours dessiné par Frédéric Cottier mélangeait des obstacles de CSO et des obstacles naturels comme les buttes, contre haut ou contre bas qui jalonnaient le parcours sur herbe. Un parcours long (21 obstacles) que Michel Hécart réalisera en 149 secondes 92. Nous sommes loin des parcours « indoor » qui durent une quarantaine de secondes...

Certaines buttes avaient été un peu réduites par rapport à l’an dernier. « C'est bien d'avoir fait des réaménagements, mais il n'en faut pas plus car cela doit rester un Derby » explique Michel Hécart.

Michel Hécart avec Nokya de Brekka
Michel Hécart avec Nokya de Brekka remportent le Derby de La Baule. © PSV Jean Morel

Sur les 19 cavaliers qui participaient à cette épreuve, aucun n’est sans faute, et 7 sont éliminés. C’est avec Nokia de Brekka que Michel Hécart s'est imposé cette année. Parti en numéro 1, le cavalier normand a fait une faute en début de parcours, mais enchaîne la suite avec maestria.

Michel Hécart est suivi par Roger-Yves Bost avec Nikyta d’Elle, qui fait lui aussi quatre points. « Cela faisait dix ans que je n'avais pas fait le Derby » explique Bosty « et j'ai pris beaucoup de plaisir. Le tour n'était pas trop haut, mais ça se jouait au chrono ; c'est bien, car cela donne du beau spectacle et le public adore ça. L'obstacle où je fais faute, je le craignais un peu car il y avait un faux plat devant. Mais je suis content, car ma jument n'a repris la compétition qu'il y a deux mois et elle n'était pas trop fatiguée en sortant de piste. »
Le cavalier italien Luca Moneta est troisième avec un autre selle-français, Jésus de la Commune âgé de dix-sept ans.

Le retour de Mylord Cathago

Toujours dans le 5*, le Prix RMC faisait suite au Derby de la Région des Pays de la Loire. Cette épreuve au barème A avec barrage a vu la victoire de Pénélope Leprévost (FRA) et de son étalon gris Mylord Carthago, que Pénélope a retrouvé après une pause et des rumeurs de vente, l’IFCE ayant décidé de se séparer des étalons nationaux).
C’est une autre cavalière française, seconde avec Myself de Breve, devant le cavalier belge Olivier Philippaerts avec Armstrong van de Kapel.

Ce Longines Jumping de La Baule semble donc être une vitrine de l’équitation et de l’élevage de notre pays, avec trois chevaux de Selle Français en tête du Derby et la victoire de Mylord Carthago cet après-midi.

4 commentaire(s) »

vivi :
Le 19/05/2014 à 08h14

Bonjour, j'aimerais connaître le nom de la cavalière française seconde dans le prix RMC.
Cordialement

Laure Vargas :
Le 20/05/2014 à 00h13

Bonjour,

Son nom est stipulé dans la news, c'est Pénélope Leprévost :)

Cordialement,
Laure

vivi :
Le 20/05/2014 à 07h36

Bonjour,
je me demande si la seconde cavalière française n'est pas Marie Hécart, montant Myself de Breve ( Pénélope étant arrivée première avec Mylord Carthago )

Cordialement

Laure Vargas :
Le 20/05/2014 à 17h18

Bonjour,

Pardon j'avais mal lu votre premier commentaire en effet c'est bien Marie Hécart la deuxième !

Article publié le 19-05-2014

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire