Accueil » Editos

Des JEM sous haute surveillance

Laetitia Bataille

Dessinées sur le sable, déjà effacées par la mer, les empreintes de sabots des centaines de chevaux qui participeront aux prochains JEM ont fait l’objet de magnifiques et nostalgiques photos que nous avons la joie de vous présenter dans notre Portfolio du mois.

Coté coulisses, les choses sont moins simples et la FEI doit faire face à ses responsabilités.
Cette édition des Jeux Equestres Mondiaux Alltech/FEI™, que la France et la Normandie accueillent avec fierté, se déroulera alors qu’ont été régulièrement mis au grand jour, depuis quelques mois, de nombreux abus constatés dans certaines disciplines équestres –notamment l’endurance et le dressage.

L’AVEF (Association Vétérinaire Equine Française) a lancé « un appel en faveur du respect du cheval et de son bien-être ». Le texte est sans ambigüité : « Comme tous les observateurs, l’AVEF surveillera avec vigilance et dans toutes les disciplines, pendant les JEM 2014, la façon dont les chevaux seront traités. Elle souhaite à l’issue de ce formidable événement sportif pouvoir mettre en avant les pratiques équestres comme exemple de l’excellence des relations entre l’homme et l’animal ».

De notre côté, en tant que journalistes spécialisés et toujours en recherche, nous nous réjouissions tout particulièrement d’assister aux entraînements et détentes, bien plus révélateurs et instructifs que les épreuves elles-mêmes. Renseignements pris auprès du Comité organisateur de Normandie 2014, la FEI (Fédération Equestre Internationale) a, paraît-il, interdit l’accès aux échauffements au public et aux journalistes, « pour certaines disciplines». Le Comité essaie de négocier avec la FEI pour élargir cet accès. Aux dernières nouvelles, pour le CSO, pas de problème apparemment : au stade d’Ornano, il sera autorisé de regarder les cavaliers détendre au paddock avant d’entrer en piste. Mais pour le dressage, c’est non.

Y a-t-il donc quelque chose à cacher ? Honni soit qui mal y pense...
En attendant, il est permis de douter. Et la FEI entend rester maîtresse des Jeux...

La FEI nous a écrit au sujet de cet éditorial. C'est bien volontiers que nous publions sa lettre ici.

Photo de couverture : © lovinghorses – Fotolia.com
Portfolio du mois : Cent jours inscrits dans le sable

Lisez le journal sans restriction :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

10 commentaire(s) »

eleonore :
Le 23/05/2014 à 22h40

Espérons que les négociations entamées par le Comité organisateur avec la FEI aboutissent à une situation de transparence indispensable pour la survie de l'équitation comme "accordage" de l'homme et du cheval. D'autres media pourraient avantageusement se joindre à Cheval-Savoir pour obtenir ce qui ne devrait être qu'une évidence.
Bravo pour cet edito qui pourrait bien secouer les consciences des honnêtes gens de cheval qui peuplent, on l'espère, les couloirs de la FEI.

drory :
Le 25/05/2014 à 13h05

Merci ChevalSavoir de nous tenir au courant ! Et bravo au Comité organisateur des JEM 2014 de ne pas se satisfaire docilement des diktats de la FEI, comme l'on fait tous les précédents organisateurs des grands événements FEI.

andie [invité] :
Le 26/05/2014 à 17h50

Vous écrivez il est permis de douter,cheval Savoir n'a-t il pas le courage d 'affirmer qu'il y a des détentes de dressage qui ne sont pas bonnes à montrer? Tout le monde le sait, c'est à une revue comme c S d'oser de dire ouvertement

sourisgrise :
Le 26/05/2014 à 18h37

tenez bon ,comité organisateur il ne faut pas céder!!!!!

Roxane29 [invité] :
Le 27/05/2014 à 07h40

Au vu des derniers événements constatés lors de la course d endurance à Compiègne le W end dernier, je ne saurait trop vous conseiller de garder un oeil sur l endurance notamment lors des contrôles vétérinaires entre chaque boucle. Merci

laetitia :
Le 27/05/2014 à 23h54

Réponse à Roxane

Nous préparons d'ores et déjà un article sur ce qui s'est passé à Compiègne. Merci de toute façon de nous avoir alertés.

Bien cordialement
Laetitia Bataille
Rédactrice en Chef

eleonore :
Le 28/05/2014 à 15h59

On compte sur vous, donc, pour aiguiser votre regard et nous faire partager vos observations. N'empêche que c'est bien dommage que le public n'aie pas accès, et on espère que les raisons invoquées par la FEI dans sa réponse à votre article sont les seules bonnes. Est ce habituel pour ces grandes échéances?

Michel [invité] :
Le 29/05/2014 à 01h07

L’accès au paddock d'entrainement devrait être permis à tous ceux qui savent apprécier la qualité du travail et non pas ceux qui croient être capables de le faire.
Cette différence n'est pas toujours facile à déterminer.
Est-ce que ce cavalier donne suffisamment d'espace à son cheval pour se détendre et se préparer pour son épreuve ou bien force-t'il l'encapuchonnement?
Tous les assidus BTV critiques qui ne savent pas apprécier cette nuance n'ont aucune raison de décorer la barrière d'un paddock. Ce sont seulement des ignorants qui devraient se taire, "observer et réfléchir." Merci Etienne Beudant

Simone Stanley [invité] :
Le 03/06/2014 à 14h17

Dear Madames and Sirs,

I was wondering if there had been a decision yet, whether the warm up areas will be accessible to spectators?? If you would please let me know, since I'm thinking of buying a ticket!!!



Sincerely
Simone Stanley

laetitia :
Le 03/06/2014 à 16h48

Dear Simone

Unfortunaltely, the FEI has reaffirmed that the warm-up areas will not be accessible to spectators for the three disciplines that will take place at the Stade d'Ornano (dressage, show-jumping, and the eventing finale). But you will be allowed to watch the warm-ups of the eventing cross-country phase as well as the carriage driving contests at the Haras du Pin.

Kind regards

Laetitia Bataille
Chief Editor

Article publié le 22-05-2014

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire