Accueil » Vos Questions, leurs réponses

Un cheval dans mon verger

Par Dominique Lambert-Lefranc


N°54 Juin 2014
1 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Je compte acheter un double poney ou un petit cheval et le faire vivre au pré, rentré le soir. Je dispose en effet d’un espace aménageable en box et d’un petit verger où il reste quelques arbres fruitiers qui fourniraient de l’ombre, et qui mesure environ 200 mètres carrés. Y aura-t-il assez de place pour un cheval seul ?

Le « cheval au fond du jardin », c'est le rêve de beaucoup de propriétaires ! Effectivement la proximité avec l’habitation favorise l’indispensable surveillance quotidienne, et crée des liens !

Toutefois la solution du verger n’est pas idéale, et ce pour plusieurs raisons – le manque de place étant pas la principale, loin de là. En effet un cheval seul peut très bien se contenter de 200 m² si vous supplémentez en foin dès que l’herbe manque. Disons au passage qu’un cheval n’aime pas être seul : un petit Shetland ou un mouton serait le bienvenu !

Cheval au pré
Ecorce rongée, crins abîmés, licols malmenés : un cheval au pré dans un verger n’est pas une solution anodine. © Agence DER - Fotolia

En règle générale, un terrain disponible n’est pas automatiquement un herbage. Il faut veiller aux clôtures (c'est essentiel) et aux possibilités d’abreuvement (ne sous-estimez pas les distances pour amener l’eau si vous devez le faire à pied).

Quels sont réellement les risques d’obstruction de l’œsophage ?

Ensuite il y a des arbres. Un vieux verger où le poney trouvera...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

1 commentaire(s) »

denis :
Le 21/06/2014 à 11h29

juste une précision, le plus dangereux c'est quand le cheval décroche une pomme de la branche, nez en l'air, si elle roule au fond de la gorge...

Article publié le 18-06-2014

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés