Accueil » On en parle

Disparition d’Hubert Bourdy

C’est un très grand cavalier qui nous a quittés aujourd’hui : Hubert Bourdy, médaillé de bronze par équipe aux Jeux olympiques de Séoul et Barcelone, double médaillé aux championnats du monde de Stockholm s’est éteint à l’âge de 57 ans.

Hubert Bourdy avait commencé l’équitation à l'âge de 11 ans. Il avait monté une écurie de propriétaire à 18 ans et en 1987 était devenu membre de l'équipe de France dont il sera pendant des années l’un des piliers.

Dès 1983, il avait remporté une médaille d’or aux Jeux Méditerranéens, et avait ensuite remporté la médaille de bronze par équipes aux Jeux Olympiques de Séoul en 1988 avec Morgat*ENE, et à ceux de Barcelone en 1992 avec Razzia du Poncel. Il était également médaille de bronze individuelle et médaille d’argent par équipe aux Jeux Equestres Mondiaux de Stockholm en 1990, toujours avec Razza du Poncel.

Hubert Bourdy
Hubert Bourdy, trop tôt disparu... © FFE/PSV

C’était un cavalier très fin, avec un grand sens des parcours et une technique précise, et qui détestait les enrênements... Il avait mis un terme à sa carrière de cavalier en 2009 pour se consacrer au commerce international des chevaux de haut niveau, et n’avait pas son pareil pour découvrir des chevaux d’exception et conseiller les cavaliers.

Aux dires de tous les cavaliers de sa génération, c’était, un homme attachant, plein d’humour et de finesse, bon vivant et décontracté. Il est décédé ce matin 25 juin à l’âge de 57 ans.
La Rédaction de Cheval Savoir adresse à sa famille et ses proches ses condoléances très attristées.

1 commentaire(s) »

Martine [invité] :
Le 28/06/2014 à 23h14

Un grand homme. J'ai des souvenirs inoubliables en sa compagnie. Son autoderision, sa façon si novatrice à son époque d'envisager l'équitation - tout le monde fait comme lui maintenant - équitation fine en place discrète - pure merveille ! J'étais en tant que pro sur le même registre mais, pas encore à la mode. Je l'ai connu cavalier de marchand chez Martin, un truc de fou: il pouvait valoriser 15 chevaux en une demi journée de présentation... A la fin, ils étaient tous bons !c'est juste que les clients ne savait qu'il fallait "Bebert" en prime. J'ai eu l'honneur de passer quelques temps chez lui... Quelle merveille ! Autoderision, humilité permanente et reflexions appel dies sur chaque cheval . Tout champion du monde qu'il était il balayait rageusement l'écurie - déjà impeccable - pour réfléchir à... Ses chevaux et n'hésitait jamais à demander conseil "même une petite pro comme moi avec toujours cet humour exceptionnel à la Buster Keaton. Tu vas nous manquer vraiment cher Hubert

Article publié le 27-06-2014

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire