Accueil » On en parle

Longines Global Champions Tour à Monaco : le Grand Prix pour un cavalier du Qatar !

Le Longines Global Champions Tour à Monaco a consacré un cavalier qatari dont Cheval Savoir avait déjà détecté et souligné le talent. C’est la première fois que le Qatar remporte le Grand Prix, toujours très attendu, d’une étape de ce circuit de prestige extrêmement sélectif. Bassem Hassan Mohammed inscrit ainsi son nom dans l’histoire du Global et dans celle de l’équitation de son pays.

Bassem Hassan Mohammed est simple et sympathique. Nous l’avions rencontré à Paris il y a un an, au Saut Hermès où il avait remporté une épreuve à 1,45m. Au fil de ces derniers mois, nous avons suivi sa progression. Et constaté que le jeune cavalier de l’équipe qatarie entraînée par Jan Tops, gravissait rapidement les échelons de la notoriété. Il inscrivait ainsi à son palmarès plusieurs excellents classements, dont une quatrième place en avril dernier dans le Grand Prix du LGCT à Anvers.

Bassem Hassan Mohammed et Jan Tops
Bassem Hassan Mohammed se jette dans les bras de son entraîneur Jan Tops. © Stefano Grasso/Longines Global Champions Tour

Remporter le Grand Prix d’une étape du LGCT, ce n’et pas rien. Surtout lorsque l’on chipe la plus haute marche du podium à un cavalier tel que Monsieur Rolf-Göran Bengtsson, (on se souvient que l’an dernier, le cavalier suédois avait été le challenger de Edwina Tops-Alexander durant la finale et n’avait dû s’incliner que d’un cheveu après une saison entière où les deux cracks avaient été favoris l’un et l’autre).

Rolf-Göran Bengtsson sur Casall ASK
Rolf-Göran Bengtsson sur Casall ASK jouera le sans faute, mésestimant la vitesse du cavalier qatari. © Stefano Grasso/Longines Global Champions Tour

Et voici que Bassem Hassan Mohammed, 111eme mondial, avec sa jument bien nommée Victoria, créée la surprise en gagnant avec audace le Grand Prix après un triple sans faute et un barrage en 37 secondes toutes rondes, laissant Rolf-Göran Bengtsson à une seconde derrière lui, en 37.77. « Je suis parti en premier », explique Bengtsson, « et j’ai sous-estimé la vitesse possible de Bassem. J’ai donc cherché à assure le sans faute... ce n’était pas la bonne stratégie aujourd’hui ! »

Bassem Hassan Mohammed avec Victoria
Bassem Hassan Mohammed avec Victoria exulte... © Stefano Grasso/Longines Global Champions Tour

Le cavalier qatari laisse éclater sa joie : il lâche complètement les rênes pendant le tour d’honneur et quitte la piste ému aux larmes... Un enthousiasme que justifie l’importance de l’exploit, pour ce cavalier qui n’a pas encore l’expérience de certains grands noms du CSO. Les autres cavaliers qataris l’étreignent, c’est un jour marqué d’une pierre blanche pour cette équipe qui en veut et progresse sans arrêt. C’est aussi une victoire personnelles pour Jan Tops, leur entraîneur, qui dira : « Je suis très fier de Bassem. Je travaille avec lui presque quotidiennement et je sais combien il en veut et les efforts qu’il fait chaque jour. C’est un succès incroyable pour le Qatar et une grande motivation pour ses coéquipiers de voir son dur travail récompensé. »

Bengtsson, donc, est second avec son excellent Casll Ask, qui prend de l’expérience. Le cavalier irlandais Cameron Hanley, qui montait Living the Dream, complète le podium malgré 4 points au barrage. L’épreuve était sélective.
Suivent Constant van Paeschen, (BEL) Emanuel Gaudiano (ITA) et Kevin Staut, sixième avec Oh d’Eole.

Le classement général provisoire du Global après 6 étapes place donc maintenant Bassem Mohammed en troisième position après Edwina Tops-Alexander et Rolf-Göran Bengtsson. Quelle que soit la suite, c’est déjà en soi une consécration...

0 commentaire(s) »
Article publié le 30-06-2014

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire