Accueil » Interviews

Virginie Coupérie-Eiffel : « Avec les chevaux, le savoir et la connaissance sont la clef de tout »

Ce sera l’un des événements équestres les plus excitants de l’année : la venue du Longines Global Champions Tour à Paris ! C’est le challenge imaginé par Virginie Coupérie-Eiffel, ancienne championne de France de CSO et éleveuse, qui a reçu Cheval Savoir pour un long entretien exclusif où transparaît la sensibilité d’une femme de cheval complète et enthousiaste.

« Madame la Présidente » du Longines Paris Eiffel Jumping nous reçoit dans son bureau parisien, où l’effervescence règne déjà. Virginie Coupérie-Eiffel a réussi à faire vivre à l’heure équestre la plus célèbre tour du monde, imaginée par son ancêtre : c’est au Champ de Mars, à deux pas des célèbres arcades métalliques, que se tiendra un CSI 5* constituant une étape du Longines Global Champions Tour.

Virginie Coupérie Eiffel
Virginie Coupérie Eiffel est une femme de cheval complète, dont le discours est empreint des vraies valeurs équestres. © Coll. Virginie Coupérie Eiffel

Elle nous reçoit avec beaucoup de gentillesse et de patience –il y a tant de choses à dire ! Elle nous parle de son père, éleveur et cavalier, trop tôt disparu, de ses frères, de ses cousins, tous cavaliers connus dans le monde du cheval. Mais point n’est besoin de poser beaucoup de questions : ses souvenirs d’enfance dans la propriété familiale, ses projets, mais surtout son amour des chevaux sont tour à tour évoqués, avec simplicité et sensibilité.

INTERVIEW

Propos recueillis par Laetitia Bataille

Cheval Savoir : Virginie Coupérie, inutile de vous demander comment est né votre amour des chevaux : vous êtes issue du sérail, puisque votre famille est très connue dans le monde équestre...

Virginie Coupérie : Oui, mon père était cavalier, éleveur de chevaux, et son propre père avait d’ailleurs été le premier à avoir l’idée de créer un concours hippique sur la place des Quinconces à Bordeaux !
J’ai donc grandi dans une propriété familiale où le cheval était omniprésent. J’avais un poney pie nommé Pompon, que je montais tous les jours et qui était devenu vraiment mon alter ego. Je faisais tout avec lui, je jouais, je trimballais ma sœur Coco en croupe, je l’attelais à une charrette pour faire faire des tours d’attelage aux cavaliers qui venaient chez moi !

J’ai été frappée par l’humilité de ces grands cavaliers. On ne s’impose pas quand on est un grand cavalier, il faut que le cheval dise « ok ». Qu’est-ce qu’il y a de mieux que quelqu’un qui est d’accord ?

C’était plus qu’un compagnon de jeux, c’était un compagnon de vie, j’en avais fait un chien, il me suivait partout ! Quand j’avais du chagrin, c’est vers lui que j’allais. Je me rendais au catéchisme avec lui, chez une dame du village, à travers les prés, en sautant les fossés, et je l’attachais à la porte de son jardin. Il était assez fainéant, mais ne pouvait s’empêcher de m’embarquer sur le chemin du retour ! D’ailleurs, un jour où j’étais « petit page » au concours de Bordeaux, après la remise des prix il est sorti de la piste, a pris le virage comme un malade et m’a ramenée à fond de train jusqu’aux écuries du concours...

C.S. C’est une enfance merveilleuse que vous évoquez, et très anglaise comme ambiance !

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

1 commentaire(s) »

eleonore :
Le 02/07/2014 à 23h35

Interview très agréable. Bonne chance à cet événement qui a su conquérir Paris et France-Télévision....bons objectifs .

Article publié le 01-07-2014

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés