Accueil » On en parle

Longines Global Champions Tour à Paris :
Bravo Kevin !

La pluie a baptisé cette première édition du Longines Paris Eiffel Jumping présenté par Gucci, qui hébergeait aussi, pour la première fois, une étape du Longines Global Champions Tour. Le Grand Prix offre à la foule ravie une éclatante victoire de Kevin Staut, devançant Pius Schwizer et Marcus Ehning.

La concurrence n’était pas des moindres : comme toujours dans le « Global » les quarante meilleurs cavaliers mondiaux étaient là.
Dès la première manche, les choses commencent fort, puisque les plus grands accumulent les huit, voire douze ou seize points. Bosty n’y échappe pas.
18 cavaliers en deuxième manche, dont quatre français : Pénélope Leprévost, Simon Delestre, Patrice Delaveau et Kevin Staut.

Kevin Staut
Kevin Staut
Kevin Staut avec Silvana HDC gagnent sous l’œil du Maréchal Joffre.
© Stefano Grasso/Longines Global Champions Tour

Le parcours est corsé mais sans pièges. La piste est mouillée et lourde car la pluie est tombée par intermittences au cours de cette journée, mais assez généreusement pour créer des flaques par endroits. Il y a 9 cavaliers sans faute, tout de même. Marcus Ehning avec Cornado NRW part en éclaireur –circonstance défavorisante s’il en est. En l’absence de temps de référence, il boucle un parcours comme toujours élégant et fluide, mais en deçà des nécessités du jour : 43 secondes 04 ne suffiront pas à placer le ténor allemand sur la première marche du podium.

Pius Schwizer avec Toulago se montre d’emblée décidé, et précis. Il va passer en tête.
Et c’est là que les meilleurs ont des misères : Scott Brash et Denis Lynch font quatre points, et Rolf-Göran Bengtsson chute après que son cheval ait pédalé dans un oxer sans toutefois tomber. Georgina Bloomberg (USA), qui ne tardera pas à se faire mieux connaître au sommet, réalise aussi un très joli sans faute, mais son parcours en 44 secondes 76 n’est pas concurrentiel.

Marcus Ehning
Marcus Ehning sur Cornado NRW. © Stefano Grasso/Longines Global Champions Tour

Le Sheikh Ali Al Thani passe à un cheveu du triple sans faute. Son parcours s’enchaîne comme par enchantement, mais il fait une faute sur l’avant-dernier obstacle et l’on voit Jan Tops, son entraîneur, accuser la déception. En effet, tout est désormais possible pour les cavaliers du Qatar depuis que Bassem Mohammed a remporté le Grand Prix la semaine dernière à Monaco, la toute première victoire d’un cavalier qatari dans un Grand Prix 5*. Cela a bien failli être le tour de Sheikh Ali, ce sera pour une prochaine fois.

Pius Schwizer
Pius Schwizer sur Toulago. © Stefano Grasso/Longines Global Champions Tour

Le gagnant a la relative chance de partir en dernier, ce qui lui permet, certes, de savoir à quoi s’en tenir pour le temps, mais lui laisse une piste toujours aussi boueuse mais moins « propre » après huit passages.
Le parcours de déroule impeccablement, tandis que la foule, le sélectionneur national Philippe Guerdat, la Président du Paris Eiffel Jumping, Virginie Coupérie retiennent leur souffle. Et cela passe ! Silvana est décidée, calme, magistrale. Quand elle est comme ça, elle... Verdict : 40 secondes 74.
Pius est second, Marcus Ehning troisième. Un beau coucher de soleil sur fond de Tour Eiffel.

0 commentaire(s) »
Article publié le 06-07-2014

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire