Accueil » Culture équestre

Cheval Savoir a cinq ans ! En feuilletant nos pages virtuelles...

En juin 2009 paraissait le premier numéro de Cheval Savoir, un mensuel équestre novateur, respectueux de l’environnement (il ne paraît que sur Internet) ambitieux (seuls des auteurs ayant prouvé leur compétence sont pressentis) destiné à tous les amoureux du cheval, qu’ils soient cavaliers ou non. La revue a fêté en juin 2014 ses 5 années d’existence. Retour sur les rubriques, les valeurs et les choix rédactionnels de votre revue.

Un axe prioritaire : la connaissance, sans laquelle il n’est pas de bonne gestion d’une écurie, pas de prévention en matière de santé du cheval, pas de réussite sportive ou de simple plaisir à cheval.

Cheval
Le mieux connaître, pour le mieux traiter. Cela pourrait résumer notre ligne éditoriale depuis la création de Cheval Savoir en juin 2009. © Henri Frontier - Fotolia

La revue lance immédiatement une rubrique « Connaissance », qui devient rapidement une des rubriques-vedettes, car elle traite de sujets très variés, des origines des races équines à la compréhension des fonctionnements du cheval, avec des études traitant par exemple des effets du raccourcissement des rênes, de l’impact du poids du cavalier ou encore du renforcement négatif ou positif lors d’un embarquement en camion !

La protection animale avant tout

D’emblée la revue prend parti pour une protection animale : dans son numéro 2, déjà, CS met en garde des cavaliers vacanciers sur l’importance d’un tourisme responsable dans les pays visités. Les photos de ces anciens numéros nous paraissent aujourd’hui bien vieillottes en regard de nos exigences qualitatives actuelles ! Qu’importe : nous ne modifions aucun des anciens numéros, l’évolution de CS est visible et doit le rester. Nous n’avons à regretter aucun textes que nous avons publiés, aucune de nos prises de position.

Que tous les collaborateurs qui ont cru en Cheval Savoir soient ici remerciés...

Notre vocation de protection du cheval nous amenés à nous engager régulièrement contre tous les abus, comme la « Rollkur », (la liste des articles ici) et à militer pour les emplois « territoriaux » des chevaux de trait, utiles à la fois pour protéger les races menacées et trouver d’autres issues que la boucherie. Nous avons été aux premières loges pour dénoncer et suivre tous les rebondissements et débats sur le statut du cheval ou sur les scandales de la viande de cheval (la liste des articles ici) ou encore les récents problèmes apparus dans l’endurance.

Les plus grands cavaliers au micro de Cheval Savoir

Dans le numéro 1 commençait notre rubrique Interviews, dans laquelle s’expriment dans de grands entretiens exclusifs des personnalités du monde équestre. A tout seigneur tout honneur : nous avions choisi, pour cette première interview, Michel Robert, qui nous semblait incarner l’esprit même de notre revue. Michel Robert ayant depuis terminé sa carrière pour se consacrer à l’enseignement, ses propos revêtent une importance particulière.

Magali Delgado et Frédéric Pignon
Magali Delgado et Frédéric Pignon en représentation. © Patrick Domec

D’autres cavaliers de sport accordent également à CS de grandes interviews exclusives, tels Roger-Yves Bost, Pénélope Leprévost, Patrice Delaveau, Christian Ahlmann, Mark Todd, Virginie Atger... pour ne citer qu’eux.

Mais aussi des écuyers comme Lucien Grüss, Rafael Soto, Christian Carde, ou encore Michel et Catherine Henriquet (qui inaugurent les interviews « croisées » de CS, comme celle de Magali Delgado et Frédéric Pignon) ou des équitants passionnés comme Jean Rochefort ou Hugues Aufray...

Les progrès équestres, dont nous sommes tous demandeurs, sont également au centre de notre démarche. De véritables cours de dressage ont été dispensés chaque mois par Pierre Beaupère, qui a apporté depuis le numéro 1 et sans jamais faillir son expertise dans des articles détaillés et vivants. Lisez son premier article ici.

Article Pierre Beaupère
© Pierre Beaupère

Isa Danne, parmi d’autres, vous fait partager son enseignement, et Catherine Henriquet nous a fait suivre son passionnant « Journal d’une dressage » (lire le premier article ici).

De son côté, Max Thirouin vous a dispensé ses conseils d’obstacle, dans des articles résolument pratiques (lire le premier article ici) illustrés par le talent d’Yvan Benoist-Gironière.

De nombreux équitants de grand renom nous ont donné leur avis dans notre rubrique « Faire le point avec... », tels Kevin Staut et Nelson Pessoa sur la direction du regard, Rolf-Göran Bengtsson sur le montoir, ou encore Nicolas Touzaint et Laurent Goffinet sur le sanglage, Félix Brasseur nous donnant aussi sur le sujet son avis de meneur.

Tous ces intervenants ont à cœur de vous répondre régulièrement dans la rubrique « Vos Questions » qui est l’une des plus appréciées du journal !

La culture... pour rire et s’émouvoir

La culture n’est pas oubliée, et vous avez été nombreux à vibrer devant le talent de conteuse d’Amélie Tsaag-Valren, à frémir en lisant « La symbolique du cheval noir » où à rire devant les facéties des lutins d’écurie et de leurs légendes.

Et l’histoire de l’équitation, qui fait partie de la culture équestre, est mise à l’honneur grâce aux différentes études très spécialisées de Nelly Valère, qui nous fait mieux comprendre la finesse du travail de certains écuyers comme Baucher.

Nous avons également eu la joie de vous présenter des Portfolios équestres signés de très grands noms de la photographie, tels que Tim Flach ou SteveMcCurry.

En n’omettant pas de révéler parfois de jeunes talents, comme Charly Debray, qui elle aussi, a fait partie de l’aventure depuis le premier numéro.
Que tous ces collaborateurs qui ont cru en Cheval Savoir soient ici remerciés...

Une approche holistique de l’entretien et des soins

La personnalité de la revue d’affirme au fil de ces cinq années, avec une approche scientifique et pratique moderne.
Dans notre recherche de la connaissance, les rubriques de soin et d’entretien prennent aussi toute leur place et sont caractérisées par une approche « holistique», respectueuse de l’éthogramme du cheval, avec de gros dossiers, parfois en deux volets comme celui sur la dermite estivale, l’alimentation et ses aspects saisonniers, l’impact du poids du cavalier et même une étude traitant de l’explication éthologique moderne des vices d’écurie...

Muserolle
Le bon ajustement des harnachements et la lutte contre les muserolles serrées font également partie de nos axes de réflexion. © L.Bataille

Car la protection du cheval reste notre axe-phare ; bien ajuster un filet, choisir un protecteur de garrot prévenir une déshydratation plus fréquente qu’on ne le croit, protéger le cheval contre les vols dont on devine aisément l’issue... autant d’articles parus au fil des années qui, nous l’espérons, auront apporté leur contribution à l’édifice que nous avons choisi de bâtir pierre par pierre : le bien-être du cheval.

Car loin du discours extrémiste qui aboutirait à « plus d’équitation du tout », notre message est « le cheval peut travailler dans la joie, on peut allier performance et bien-être ». C’est la ligne que nous avons suivie jusqu’à présent. Votre fidélité est notre meilleure récompense !

Lisez le journal sans restriction :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 09-07-2014

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire