Accueil » Trois questions à...

Trois questions à... Philippe Guerdat

Propos recueillis par Laetitia Bataille


N°54 Juin 2014
0 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Ce mois-ci débute dans CS une nouvelle rubrique : « Trois questions à... » dans laquelle des personnalités du monde équestre donnent leur avis sur un ou plusieurs sujets. A l’approche des JEM, nous avons recueilli le ressenti de Philippe Guerdat, sélectionneur officiel de l’équipe de France de saut d’obstacle.

Philippe Guerdat

Depuis février 2013, Philippe Guerdat est le sélectionneur officiel de l’équipe de France de CSO (succédant au Néerlandais Henk Nooren). Auparavant, le père du très célèbre cavalier suisse Steve Guerdat, Champion du Monde aux Jeux Olympiques de Londres – avait présidé aux destinées de l’équipe belge de CSO qu’il avait amenée à remporter la médaille de bronze aux JEM de Lexington en 2010. La Belgique avait également remporté à Lexington, la médaille d’or individuelle grâce à la performance de Philippe Lejeune avec Vigo d’Arsouilles.

A un peu plus d’un mois des Jeux Equestres Mondiaux qui se dérouleront du 23 août au 7 septembre prochain en Normandie, Cheval Savoir lui a demandé quel était son sentiment sur les cavaliers et chevaux tricolores.

Cheval Savoir : Philippe Guerdat, les choses sont-elles claires dans votre tête ?

Philippe Guerdat : Ah non ! Pas du tout, pas du tout ! Ce serait bien si c’était clair, mais ce n’est vraiment pas le cas pour l’instant !
J’ai six chevaux qui embarquent pour l’Espagne au concours de Gijon, c’est là, et pas avant, que les choses commenceront à se décanter. Et encore. C’est difficile, il y a tellement de paramètres qui entrent en jeu... la santé des chevaux, leur forme du moment...

C.S. Justement, Patrice Delaveau a récupéré Orient Express qui avait été blessé, Kevin Staut vient de remporter le Grand Prix du Longines Global Champions Tour au Paris Eiffel Jumping avec Silvana HDC. Ces deux couples ne sont-ils pas des valeurs sûres quand même ?

Ph. G. Orient n’a fait qu’un seul concours, (le CHIO de Rotterdam, ndlr) on ne peut pas juger là dessus ; quant à Silvana, de toute façon ce n’est pas une jument qui peut aller au Championnat du Monde, elle prend de l’âge, et elle a des difficultés avec les rivières...
En principe après Gijon, j’y verrai plus clair et cela ne devrait plus beaucoup changer. De toute façon, ce ne sera pas simple, après une sélection, il y a toujours des grincements de dents !

C.S. Patrice Delaveau nous disait dans une interview il y a deux ans que les cavaliers allemands étaient « toujours là » (sous entendu sur le podium) contrairement aux Français. Mais depuis lors, et peut-être à cause de votre venue, il y a beaucoup plus de résultats... Vous pouvez être serein !

Ph. G. Oui, c’est vrai que nous sommes un peu plus réguliers, mais ce n’est pas de mon fait. De toute façon, les Allemands restent très forts. Serein, non, je ne le suis pas ! Mais je suis optimiste.

Photo en médaillon : © FFE

Lisez le journal sans restriction :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 21-07-2014

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire